Areva jette l’éponge sur REpower

Jeudi, à l’issue de la réunion du conseil de surveillance du groupe Areva, il a été décidé de ne pas surenchérir sur l’offre REpower.

Le fabricant allemand de turbines d’éoliennes devient donc la proie du groupe indien Suzlon. Rappelons qu’Areva proposait 140 Euros par action REpower, tandis que Suzlon était prêt à lacher 150 Euros.

Bien que l’échéance pour des éventuelles modifications d’offres se sont terminées hier, Areva dispose encore en théorie d’un délai de 20 jours pour faire une contre-offre.

Bercy n’a donc pas suivi la stratégie d’Anne Lauvergeon, estimant que ce rachat participait à une bulle spéculative dans l’éolien.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Areva jette l’éponge sur REpower"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
GIL
Invité

Finalement, c’est presqu’une fable Il faut savoir courir plusieurs lièvres à la fois, mais pour hiérarchiser l’ordre dans le lequel les attraper, il faut avoir une stratégie cohérente. Il aurait fallu acheter l’éolien avant de sécuriser le nucléaire, et non l’inverse.

wpDiscuz