Enerzine

Areva, le nucléariste français, dans l’oeil du cyclone

Partagez l'article

Areva, le géant français du nucléaire semble actuellement en bien mauvaise posture du fait de la conjonction de nombreux évènements qui lui sont défavorables comme les effets post Fukushima, la mauvaise publicité sur les retards incessants de l’EPR finlandais ou encore la sortie programmée du nucléaire en 2022 de l’Allemagne.

Par conséquent, l’entreprise dont l’état est actionnaire à 83% entend bien réaliser un milliard d’euros d’économies par an pendant 4 ans, d’autant plus que qu’elle aurait perdu environ 1,5 milliard d’euros cette année. Le plan baptisé "Action 2016" qui sera détaillé plus amplement ce mardi comprendra également 1,2 milliard d’euros de cessions d’actifs. Par ailleurs, ses investissements devraient aussi être amputés d’un tiers d’ici à 2016, pour atteindre 7,7 milliards d’euros.

Concernant l’emploi, le quotidien économique La Tribune croît savoir que 5.000 à 6.000 emplois sur un effectif global de 28.000 seraient supprimés dans l’hexagone, soit l’équivalent de 1.000 à 1.200 départs annuels non renouvelés jusqu’en 2016. Toutefois, c’est l’Allemagne qui devrait pâtir d’une coupe franche d’une partie de ses effectifs, on parle de 1.300 suppressions d’emplois.

Eva Joly : « Areva a besoin d’un plan de reconversion, pas d’un plan d’austérité »

Pour la candidate des écologistes à l’élection présidentielle, Fukushima n’aura été que le coup de grâce porté à une industrie nucléaire française en difficulté depuis de nombreuses années. Les comptes d’Areva affichaient déjà en 2010 un résultat opérationnel négatif de plus de 400 millions d’euros.

"Le déclin du nucléaire français est une tendance lourde que le président Nicolas Sarkozy, VRP de luxe de l’atome, n’a pas réussi à enrayer. Allons nous faire les mêmes erreurs que par le passé avec l’industrie minière ou les chantiers navals ?" a indiqué Eva Joly dans un communiqué.

Les écologistes restent convaincus que le marché des énergies renouvelables est un marché d’avenir, "en plein développement", alors que celui du nucléaire doit, "après Fukushima, après Tchernobyl, faire face à l’explosion des coûts". D’après eux, "investir dans le nucléaire français coûte 3,4 fois plus cher maintenant qu’il y a 25 ans. Avec l’EPR de Flamanville, il faut s’attendre à près de cinq fois plus ! "

"Il est temps d’organiser une sortie de crise par le haut pour les salariés du nucléaire. Je veux engager la transition énergétique, créatrice de 600 000 emplois dans les économies d’énergie et les énergies renouvelables. Ce sont les marchés d’avenir, tout comme le démantèlement et la gestion des déchets. Areva, grâce aux savoirs faire de ses salariés, doit tirer son épingle de la nouvelle donne énergétique" a t’elle conclu.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    53 Commentaires sur "Areva, le nucléariste français, dans l’oeil du cyclone"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Gil
    Invité
    Comme si souvent nos grandes entreprises embauchent de brillants ingénieurs et cadres issus de « grandes écoles », ils sont totalement géniaux, ils développent le Rafale, le Concorde, Super phoenix, et les EPR de 3eme génération; Tous des produits hyper sophistiqués trop chers et donc sans avenir commercial. Pendant ce temps nos amis chinois, et autre indiens on compris que seul les 1000 MWh des générateurs à fission atomique pouvaient satisfaire la demande en énergie qui explose dans le monde; Le nucléaire à un bel avenir planétaire à condition de ne pas utiliser l’uranium comme combustible, et surtout de ne pas utiliser… Lire plus »
    Dur dur
    Invité

    On espère qu’Areva ne va pas brader la sécurité pour faire des économie… Encore une fois, le nucléaire montre ses limites. Comment garantir pendant des décennies, des siècles, des millénaires que les ressources budgétaires seront là pour maintenir un niveau de sécurité correct ? Vu la crise en cours et à venir, il est urgent d’arrêter de jouer à l’apprenti sorcier.

    Gil
    Invité

    Rassurez vous les centrales qui seront construites dans les 20 prochaines années seront fiables et écologiques; Bien sûr il faudra s’occuper du démantellement des réacteurs actuels, mais comme nous n’aurons plus les moyens de dépecer les dômes qui les contiennent ils seront simplement sanctuarisés sous des tonnes de béton et de terre; Qui serviront sans doute de parcs de loisir.

    Gil
    Invité
    (Vu la crise en cours et à venir, il est urgent d’arrêter de jouer à l’apprenti sorcier) Je pense que stopper le nucléaire rapidement ne peut qu’agraver la crise, en créant une pénurie d’énergie on augmente les coûts de production. L’allemagne en fera l’amère expérience (ou marche arrière). Mes enfants à Munich payent aujourd’hui le KWh 19 centimes d’euro. Peut être est t’il préférable d’accepter un risque industriel somme toute pas si probable que cela, que la récession et l’augmentation rapide des coûts de l’électricité! Surtout si on est pauvre; Pour les riches pas de problème bien sûr. à bon… Lire plus »
    filvert
    Invité
    Un accident nucléaire grave tous les 10 ans ! 450 centrales dans le monde ! On a une chance sur deux d’avoir un accident grave en 50 ans ! On joue pas à la loterie avec la population, avec un territoire que l’on peut condamner indéfiniement (10 à 50% de la France). Economiquement c’est plus coûteux que de payer un peu plus l’énergie. Mais surtout il est possible de réduire de plus de 50% la consommation énergétique de la France avec une isolation de tous les bâtiments, utilisation de l’éclairage Led, remplacement de tous les moteurs électrique avec le moteur… Lire plus »
    Gil
    Invité
    La consomation d’énergie augmente et augmentera d’année en année, dans le monde de plus 80% d’ici 2050 selon les estimations. Il faut arrêter de penser « Franco Francais » dans 50 ans nous serons sans doute un pays sous développé si nous ne réagissons pas, si nous ne créons pas d’emplois industriels nous aurons besoin de beaucoup d’énergie pour notre industrie si nous voulons exister demain et garantir un niveau social correct à l’ensemble de la population; La crise aujourd’hui montre combien il est urgent de se remettre dans la course mondiale puisque les budgets nationnaux en déficit c’est fini. En ce… Lire plus »
    renewable
    Invité
    Tout cela est su depuis bien longtemps par tout le monde sauf certains autistes victimes de la com du gouvernement actuel et du lobby nucléaire. Et AREVA fait rire tout le monde en s’entêtant à vouloir vendre 10EPR sur les 5 prochaines années… Quelle blague! S’ils en vendent ne serait-ce que la moitié cela relèvrea déjà de l’exploit. En attendant il va falloir sérieusement tailler dans les effectifs par la faute du gouvernement actuel et des dirigeant actuels qui ont refusé de prendre le virage des ENR en 2004/2005 quand c’était encore possible à moindre coût. Today : va falloir… Lire plus »
    raymond9
    Invité

    J’espère bien qu’il vont disparaître le plus vite possible ils sont inconpétents et dangeureux.

    raymond9
    Invité

    J’espère bien qu’il vont disparaître le plus vite possible ils sont inconpétents et dangeureux.

    fredo
    Invité
    le colosse a donc des pieds d’argile, est-ce vraiment uine surprise. Faire le pari de la 3G à vendre en 8 exemplaires mini au lieu de se concentrer directement sur la 4G en continuant de vendre la 2G amortie à l’export, ça paraissait évident. Du coup, Indiens et Chinois se concentrent sur la 4G avec des premiers succès semble-t-il. Voilà une belle erreur stratégique très très coûteuse pour le contribuable (provisions Areva + subvention au CEA) et le consommateur (les hausses de prix de l’électricité, c’est pour payer la 3G?) Et il n’est toujours pas question de rattacher Areva à… Lire plus »
    Rice
    Invité
    Force est de constater que le nucléaire mondial n’est plus ce qu’il était… et que sans les subsides étatiques, c’est toute la filière qui dévoile ses pertes. C’est un premier pas vers les coûts réels du nucléaire. C’est bien. Dommage qu’il engendre autant de conséquences sociales même s’il y en a 10 fois moins que dans le photovoltaïque depuis 1 an ! Mais qui s’en soucie puisqu’il ne s’agit que de petites, voire très petites entreprises et qu’elles n’ont pas la CGT énergie (alliée au MEDEF et au lobby du nucléaire pour l’occasion) pour les défendre… (au fait, le gars… Lire plus »
    Gil
    Invité
    Ne vous réjouissez pas trop vite, si « AREVA » ne survit pas à la longue période de mauvaise gestion de l’entreprise et des mauvais choix statégiques qui ont été faits sous la pression des gouvernements de gauche comme de droite. Ce sont les Chinois qui viendrons construire des réacteurs nucléaires en Europe, comme ils commencent à le faire en Afrique. Et le pays pauvre et endetté que nous serons devenu sera bien content de retrouver de l’énergie abondante et bon marché; et les protestataires de tous poils risquent alors d’avoir quelques soucis pour s’exprimer sur la place publique. Qu’on le veuille… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité
    @ Raymond9 : « J’espère bien qu’il vont disparaître le plus vite possible ils sont inconpétents et dangeureux. » Sur quels succès personnels extraordinaires vous appuyez vous pour juger aussi durement le travail des autres ? Je sens que je ne vais pas avoir de réponse là dessus… Encore une fois, critiquer sans rien savoir est décidemment un sport national. @ fredo : « Faire le pari de la 3G à vendre en 8 exemplaires mini au lieu de se concentrer directement sur la 4G en continuant de vendre la 2G amortie à l’export, ça paraissait évident. Du coup, Indiens et Chinois se… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    AREVA annonce 1,5 milliard de pertes et quelques milliers d’emplois menacés : il n’a aucun avenir. Soit, c’est grave. Voyons le cas d’un électricien outre-Rhin : EON est foutu ! Ceci dit, il a réagi : en annonçant la suppression de jusqu’à 11.000 des 79.000 emplois qu’il compte dans le monde.

    fredo
    Invité

    il semble qu’il y ait malentendu. je ne me réjouis pas,mais je déplore: -l’absence de contre-pouvoir au nucléaire en général (l’executif est aux ordres du nucléaire, le lParlement est court-circuité), et l’absence de gouvernance au sein d’Areva en particulier, -le discours menaçant et anxiogène des partisans du  » tout nucléaire « 

    jgdsg
    Invité
    epuis trente ans dans la question nuclèaire en tant que medecin specialiste des faibles doses et leurs degats sur la sante,je ne peux que me rejouir des premiers signes du commencement de « la fin du nuclèaire » grace a cette bataille de Fukushima et a ses milliers de victimes auxquelles nous devons penser en leur donnant une parole qu’on essaye de taire (honte aux medias complices) Nous n’en serions pas là en France si notre ex ministre de l’ecologie D.Voynet ,sous mandature Jospin ,avait fait enterrer le « nuclèaire », comme le preconisé sa precedente collègue Corine Lepage,au lieu de faire adopté le… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Luc Oursel est soucieux, mais apparement c’est normal car l’explication a été donnée dans la presse : il a une mauvaise mine ! C’est ça le problème, plus le prix de l’uranium augmente plus AREVA gagne d’argent et plus ça baisse, moins ça va. La dégringolade de 2007 à 2011 est rude, plus le prix de l’uranium baisse, moins bonne est la santé du nucléaire. Encore un paradoxe français.

    Dan1
    Invité

    Le nucléaire français à déjà produit 10 500 TWh. Par rapport à une alternative charbon envisagée dans les années 1970, cela a permis l’économie d’émission d’environ 10 milliards de tonnes de CO2, mais aussi de milliers et millions de tonnes d’autres produits très bons pour la santé. Vous avez sûrement fait de études comparées sur les méfaits sanitaires de l’alternative. Par rapport aux 500 000 morts français annuels, vous évaluez à combien les morts nucléaires annuels ?

    Gil
    Invité
    Vous êtes quand même incroyable! c’est du délire ou de la sottise, sans doute les deux. Vous voulez supprimer l’électronucléaire de suite! Bien vous le remplacez par quoi? des centrales à charbon comme les Allemands, ou des centrales à gaz au risque d’accélérer le changement climatique qui fera infiniment plus de morts et de malheureureux que déventuels accidents de réacteur. Noubliez pas que 194 pays sont angoissés par les changements du climat, ces même pays pense que les émissions de CO2 participent à ce changement. Et vous antinucléaire borné vous ne voulez pas tenir compte du fait que selon une… Lire plus »
    Rice
    Invité

    @ Lion Il fallait y penser plus tôt ! Mais dans notre grande magnanimité, nous vous offrirons des emplois dans les ENR (mais attention, c’est du vrai travail là, pas de la sinécure atomique). PS : en quoi devrait-on se soucier des chomeurs du nucléaire quand tout le monde se fout des chomeurs du photovoltaïque ? PS : Angela MERKEL parle de 600.000 emplois dans les ENR en sortie du nucléaire allemand. Encore une fois, nous sommes battus à plate couture avec nos modestes 370.000….. 🙂

    Gil
    Invité

    Je partage assez votre avis, je suis stupéfait de lire les interventions des intégristes sur les Forum, comment peut on manquer à ce point d’esprit de synthèse, d’intelligence et de faculté d’analyse de la situation globale des besoins énergétiques de ce monde qui vons augmenter fortement dans les décénies qui viennent et que l’on ne pourra pas satisfaire avec le renouvelable, et encore moins avec le carburant fossile limitation des émissions de CO2 oblige.

    renewable
    Invité
    Eh bien, c’est sur que Chinois, Indiens et Russes ont moins de problèmes avec leurs écolos, ils les tuent, font passer pour fous, les emprisonnent, les menancent, etc… Ravi de voir que les pro-nucléaire ont bien évolué et voient toujours leur technologie de la mpeme façon que dans les années 60. Vous êtes has been mon cher. On ne sortira pas du nucléaire demain, ça prendra 50ans mais on en sortira, démocratie et nucléaire sont incompatibles. Désolé de penser que le citoyen doit avoir le dernier mot et avoir un contrôle sur quelques chose qui peut anéantir des régions entières… Lire plus »
    Gil
    Invité
    Je ne suis pas pro-nucléaire mais seulement réaliste, j’essaie de ne pas vivre dans les nuages, et je parie que dans 50 ans nous serons dans l’électronucléaire écologique et sans risques technologiques majeurs. Une analyse des besoins en électricité pour la planéte demain conduit à cette conclusion, de plus la technologie évoluant rapidement dans ce domaine, les réacteur dans 40 ans n’aurons rien à voir avec ceux d’aujourd’hui; Qui nous sommes d’accord aurons tous disparus, sanctuarisés sous des milliers de tonnes de béton, les démonter étant hors de prix. Soyez vous aussi réaliste et dites que dans 50 ans nous… Lire plus »
    Rice
    Invité
    Considérant que la consommation d’électricité électro-nucléaire est inférieure à 2 % de l’énergie consommée dans le monde, Considérant que les pays « émergents » disposent de ressources naturelles comme le soleil, le vent, les fleuves, Considérant que le problème n’est pas de savoir avec quoi on va faire l’énergie mais plutot de savoir si on en a vraiment besoin… Pourquoi se battre à propos de ces atomes dont plus personne ne veut en dehors bien sûr des dictatures prolétariennes…. (qui soit dit en passant sont également une des causes majeure de l’urgence à interdire les centrale atomiques). Imaginons l’avenir et consacrons le… Lire plus »
    La troisieme re
    Invité
    Je pense que vous n’avez rien compris au film, le Larzac est votre terre de prédilection je présume; La troisième révolution industrielle est en marche. Je pense que Rifkin a au moins raison sur un point, nous somme bien à l’aube de la 3eme révolution industrielle; Les nuages s’accumulent au dessus de nos têtes et il y aura forcément une réaction des peuples à l’horizon 2040; Les changements climatiques, la pénurie d’eau potable, la désertification du sud, la pénurie d’énergie fossile que l’on se doit de ne plus exploiter à marche forcée. Tous ces facteurs vont obliger les nations à… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    a renewable. « Bien sûr que dans le cas présent je préfère partir de la situation française que de la situation Allemande, mais ils nous ont dépassés et ils portent l’effort sur les 2 plans, sur une génération. » Les Allemands nous auraient dépassés ? A mon avis pas tant que ça car ils ont pour objectif d’atteindre 18% d’EnR dans leur MIX en 2020 contre 23% pour la France. Et comme je n’ai cessé de le répéter, le photovoltaïque atteindra alors 2% de la consommation d’énergie dans le scénario le plus sobre. Mais dans une génération (30 ans) donc en 2040,… Lire plus »
    Rice
    Invité
    Pour peu que l’on s’en donne les moyens, le photovoltaïque peut faire bien plus que les 2 % auxquels voudraient nous cantonner certains … « L’opérateur de réseaux italien Terna SpA a annoncé qu’au mois de novembre 2011, l’électricité produite de source photovoltaïque a enregistré une hausse de 526,5 % par rapport à l’année précédente, couvrant 2,7 % de la demande d’énergie du pays. Tel que rapporté dans le rapport sur le système électrique de janvier à novembre 2011, l’électricité générée par des centrales photovoltaïques a couvert 2.83 % de la demande énergétique italienne…  » Et ce n’est que le début… Lire plus »
    @rice
    Invité
    Quelle est votre source réelle ? J’ai bien retrouvé le 526,5% d’augmentation mais pas le « couvrant 2,7 % de la demande d’énergie du pays » ni le « l’électricité générée par des centrales photovoltaïques a couvert 2.83 % de la demande énergétique italienne » qui par ailleurs se contredisent, c’est 2,7 ou 2,83 ? ça ne peut pas être les deux. Je cite le cp de terna : The detailed analysis of final 2010 and provisional 2011 monthly electricity demand is available in the publication “Monthly Report on the Electricity System”, under the section “Electricity System >> Dispatching>>Data” in the website http://www.terna.it. Hors… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    « Pour peu que l’on s’en donne les moyens, le photovoltaïque peut faire bien plus que les 2 % auxquels voudraient nous cantonner certains … » Vous parlez des Allemands qui veulent tout seul se cantonner à 2% en 2020 dans leur NREAP et suivent scrupuleusement la feuille de route pour cela. D’autre part, je ne vois pas comment les Italiens ont couvert 2,7% de la demande d’énergie du pays avec le photovoltaïque en 2011. Où sont les sources précises ?

    Tech
    Invité

    homme de peu de foi, il faut chercher un peu (en parlant italien c’est un peu plus facile ;o) voici le lien: qui prouve bien que plus de 2% (autour de 2,7 soit presque 3%! en novembre et sur l’année! ont été fournis en Italie par le photovoltaïque! j’ai aussi appris quelque chose en lisant cette présentation, c’est la sardaigne qui complémente la Corse de son manque de production électrique. vous ne voulez tout de même pas installer une centrale nucléaire en corse, le seul coût du gardiennage décuplerait les prix ;o)

    Tech
    Invité

    vous, vous avez tout compris, mais de loin! fluide caloporteur vidangé dans un réservoir externe. et après vous appelez le camion vidangeur local, pour qu’il vous vide votre réservoir? c’est pourtant bien de la M….. qu’ il y a dedans ce réservoir après « un problème de coeur » non? a moins que vous vous proposiez vous même pour aller décontaminer les fuites, aller faire un tour dans les coeurs et manipuler les déchets des démantèlements. c’est tellement simple quand les boulots ionisants (sans parler d’accidents, mais des boulots de tous les jours!) sont faits par d’autres.

    Bachoubouzouc
    Invité

    « c’est tellement simple quand les boulots ionisants (sans parler d’accidents, mais des boulots de tous les jours!) sont faits par d’autres. » Bon nombre d’intervenants de ce forum sont des travailleurs du nucléaire, aux premières loges pour juger en toute connaissance de cause (ce qui n’est pas le cas de tout le monde..) la technologie dont on parle ici.

    Reivilo
    Invité

    C’est vrai qu’il vaut mieux se trouver aux premières loges pour juger. Et visiblement cette possibilité s’ouvre désormais au plus grand nombre puisque, comme le titrait récemment un hebdomadaire bien connu, « En France il est plus facile de rentrer dans les centrales que de sortir du nucléaire ».

    Nicias
    Invité

    Merci pour le lien, tech. Le PV, depuis le début de l’année, c’est même 2,8% de la consommation italienne.

    Bachoubouzouc
    Invité

    « C’est vrai qu’il vaut mieux se trouver aux premières loges pour juger. Et visiblement cette possibilité s’ouvre désormais au plus grand nombre » Oui, de même qu’il vaut mieux tenter de détourner la conversation plutôt que de rester dans un débat perdu d’avance. N’est-ce pas, Reivilo ? ;D

    Dan1
    Invité
    Suite à une citation de Rice : « L’opérateur de réseaux italien Terna SpA a annoncé qu’au mois de novembre 2011, l’électricité produite de source photovoltaïque a enregistré une hausse de 526,5 % par rapport à l’année précédente, couvrant 2,7 % de la demande d’énergie du pays. Tel que rapporté dans le rapport sur le système électrique de janvier à novembre 2011, l’électricité générée par des centrales photovoltaïques a couvert 2.83 % de la demande énergétique italienne… J’ai répondu ceci : « D’autre part, je ne vois pas comment les Italiens ont couvert 2,7% de la demande d’énergie du pays avec le… Lire plus »
    Rice
    Invité

    Une fois encore, les détracteurs des ENR ne trouvent que des critiques à faire ou de la suspicion à distiller…. mais toujours rien de positif ! Gai, gai, gai, enfilons les perles….. Tant pis, on se passera bientot d’eux.

    Dan1
    Invité
    La S… des diptères ce n’est rien moins qu’un rappel sur la différence entre énergie et électricité ! Quand on cite sans broncher que : « l’électricité générée par des centrales photovoltaïques a couvert 2.83 % de la demande énergétique italienne » C’est soit que l’on est très distrait, ignorant ou menteur. Car encore une fois cette hyperfocalisation sur l’électricité est absurde pour qui veut faire de l’écologie utile. L’électricité est aujourd’hui minoritaire dans les pays industrialisés et l’Italie n’y fait pas exception. Prenons son NREAP : Nous voyons que son objectif 2020 est de faire 17% d’EnR dans son MIX ENERGETIQUE… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité
    Le coup de frein a été donné depuis cet été avec l’entrée en vigueur du Conto Energia 4, et des tarifs en chute libre en quelques mois. Il ne se raccorde presque plus rien depuis Octobre, mais on est quand meme à près de 12000MW raccordés! alors qu’on était vers 4000MW en Avril… Il risque d’y avoir un petit effet « gueule de bois », surtout par les temps qui courent… Il n’y en fait que les allemands qui soient pérsévérants, les autres (dans l’ordre Espagne, République Tchêque, France,Italie et même RU) se font à un moment déborder et remettent ensuite les… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Merci pour le lien très parlant. Disons que nos amis Transalpins n’ont pas fait dans la dentelle. Ils avaient une feuille de route avec un objectif de 3,5 GW fin 2011, ils ont mis le paquet pour arriver à 12 GW. Les installateurs ont inondé le pays. Maintenant, je voudrai poser une question de confiance à Mario le grand timonier (au r et i près) : ne va-t-il doucher violemment cet essor remarquable au point d’inonder les installateurs qui devront se faire essorés. Enfin avec 12 GW, les italiens atteignent déjà 0,8 % du mix énergétique grâce au photovoltaïque.

    Dan1
    Invité
    Pour rouget. Vous avez bien raison de remettre l’électricité dans son contexte énergétique global. C’est d’ailleurs ce que je n’ai cessé de faire à toute ocasion depuis trois ans. Je vois que vous avez bien repris le flambeau des énergies fossiles (très gros flambeau, car ça brûle beaucoup et partout. C’est là où l’on voit que nos « écologistes politiques professionnels » oublient tout simplement de faire de l’écologie pour se consacrer exclusivement à leur passion dévorante : la lutte contre nucléaire qui est la lutte fondatrice de leur identité. ceci au risque de se marginaliser en ne ratissant pas assez large.… Lire plus »
    Nicias
    Invité

    … de l’Atlantique, ils font des progrès:

    Rice
    Invité

    Jancovici, Jancovici…. c’est pas le gars qui à participé à la création de SAUVONS LE CLIMAT, « association » de lobbyistes et retraités du CEA… Autant dire un crédit bien pâle.

    Dan1
    Invité

    A Rice, Pour votre Noël (s’il existe chez les trolls), je vous offre (de nouveau !) le rapport Charpin-Dessus-Pellat dont nous avons tant parlé : Pour moi ce n’est pas un effort surhumain puisqu’il est en accès libre et gratuit à tous les citoyens. J’y ajouterai un autre cadeau par « Dessus » : Comme ça vous aurez le rapport de Benjamin et ce que pense Benjamin du rapport de… Benjamin !

    Dan1
    Invité
    Je reviens sur le lien donné par rouget à propos du charbon : Je recommande vivement à tous ceux qui veulent aborder le problème de la dangerosité comparée des filières énergétiques de lire cet article. Outre des rappels incontournables sur la verte Allemagne qui tourne à l’eau de Cologne du côté de Garzweiller, il y a des références précises sur la mortalité du charbon (éléments déjà pris en considération dans l’étude EXTERNE). La conclusion de Jean-Marc Jancovici est : « Quand on met tout ce qui précède bout à bout, le charbon s’avère donc être, et de loin, la plus problématique… Lire plus »
    Tonys
    Invité

    Votre premier lien renvoie à une erreur 404. Est-ce ce document:

    Dan1
    Invité
    Pour Tonys. Vous avez raison, l’ancien lien ne fonctionne plus car le site de « LA DOCUMENTATION FRANCAISE » a évolué. C’est donc bien le nouveau lien qu’il faut prendre. Mais pour ceux qui s’intéressent de longue date aux coûts du nucléaire, comme Rice, cela ne devrait pas poser de problème, car ils ont forcément déjà téléchargé le rapport. C’est évident depuis le temps que je le cite sur Enerzine (au moins trois ans et demi). Je rappelle à ceux qui cherchent des rapports nationaux, qu’il faut avoir le réflexe « DOCUMENTATION FRANCAISE ». On cherche, on télécharge et ensuite on discute. Sinon ayez… Lire plus »
    airsol
    Invité

    Omerta , Théorie du complot l’absence de débat sur le charbon est peut-être du à l’absence de defenseurs, mais c’est plus stimulant de penser theorie du complot Une grande victoire pour les verts: Aujoud’hui tout le monde est plus vert que les verts

    Bachoubouzouc
    Invité
    Airsol a peut être raison : taisons nous tous (non anti-nucléaires) et le débat cessera peut être instantanément. Et le nucléaire prendra alors la place qui revient à priori à tous les silencieux fossiles dans le mix électrique mondial, à savoir en gros 70% ! Non ? 😀 Plus sérieusement, Airsol, je pense que vous avez raison sur un point : « c’est plus stimulant de penser theorie du complot ». C’est ce que je me dis en voyant n’importe quel anti-nucléaire parler. A ce propos, ça fait depuis longtemps qu’on ne nous a pas appelé « gang des grilles-pain », et qu’on ne… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    A airsol. Je pense que nous mesurerons mieux l’immense victoire de nos verts à nous le 22 avril 2012. Point n’est besoin d’une victoire d’EELV (nucléarocentré) pour que l’écologie (au-délà de l’antinucléarisme primaire) progresse dans toutes les strates de la société. Ce qui et sûr, c’est que si un jour l’écologie s’occupe vraiment du charbon et du lignite, on ne pourra pas dire que c’est grâce à EELV et aux verts Allemands !

    wpDiscuz