Enerzine

Areva livre son premier exemplaire du robot RIANA

Partagez l'article

Areva a annoncé la livraison au CEA du premier exemplaire d’un robot de nouvelle génération baptisé RIANA (Robot for Investigations and Assessments of Nuclear Areas), capable d’intervenir en zone nucléaire pour y réaliser des opérations de cartographie, de prélèvement d’échantillons ou de mesure de la radioactivité.

RIANA est une plateforme motorisée disposant de modules de mesure ou de prise d’échantillons interchangeables selon les situations d’intervention. Equipé de 4 roues motrices ou de chenilles, ce « couteau suisse » de la robotique nucléaire est également doté de caméras 3D et thermiques permettant de reconstituer son environnement en temps réel. De même, il embarque des lasers de détection pour contourner les obstacles et se positionner avec précision dans un lieu confiné.

L’Interface Homme-Machine (IHM) de RIANA repose sur une technologie innovante qui facilite les interventions sur zone.

De plus, la conduite des opérations ne requiert pas nécessairement la présence d’un opérateur : un programme de guidage optionnel permet au robot de se diriger et d’intervenir sur un chantier de manière autonome. En cas de perte de signal pendant les opérations, qu’elles soient téléguidées par un opérateur ou réalisées en mode autonome, RIANA est automatiquement guidé vers sa dernière localisation connue.

Areva livre son premier exemplaire du robot RIANA

Ces fonctionnalités font de RIANA un outil pour intervenir en support aux opérations de démantèlement d’installations nucléaires, notamment dans les zones où la présence d’opérateurs est limitée ou interdite.

Les équipes en charge de son développement se sont appuyées sur plus de 20 ans d’expertise pour créer un outil facile d’usage, performant et modulable. Le CEA a déjà commandé un second modèle doté de fonctionnalités complémentaires et d’autres opérateurs nucléaires ont manifesté leur intérêt pour le robot.

"Areva dispose d’une longue expérience de développement et d’un large catalogue d’engins robotisés complémentaires et collaboratifs. RIANA offre une nouvelle palette de services pour les interventions en milieu nucléaire, dans des espaces accidentés ou confinés, au quotidien comme dans les situations d’urgence." a déclaré Thierry Varet, directeur technique d’Areva Démantèlement & Services.


Partagez l'article

 



             

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Areva livre son premier exemplaire du robot RIANA"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    pierreerne
    Invité

    La robotique en milieu fortement radioactif est une innovation majeure nécessaire durant la première phase (passage du thorium 232 à l’uranium 233) de la génération IV au thorium. C’était jusqu’à présent un frein important au développement de cette génération qui représente peut-être l’avenir énergétique de l’humanité.

    Herve
    Invité

    De mémoire, la problématique est que L’U235 actuellement utilisé est trés peu radioactif, ce qui permets de fabriquer facilement les assemblages de combustible. La filière RNR au plutonium est aussi assez aisée car le PU crée dans le surgénérateur n’est n’est pas emetteur gamma, ce qui simplifie la donne. Dans le cas de L’U233, ça rayonne tellement qu’il sera difficile d’intervenir dans l’usine qui fabrique les assemblages pour assurer la maintenance des machines… Mais je doute qu’un tel robot soit vraiment utile à cette fin.

    wpDiscuz