Areva prêt à fabriquer des pièces pour l’EPR américain

Areva a annoncé lundi 9 juillet que la première pièce forgée destinée à la fabrication de l’un des quatre générateurs de vapeur du premier réacteur EPR (Evolutionary Power Reactor) aux Etats-Unis a été livrée, en provenance du Japon, à l’usine Areva de Châlon-Saint-Marcel (Saône et Loire).

"La fabrication de ces pièces majeures, démarrée en décembre 2006, se déroule de manière très satisfaisante" a déclaré Tom Christopher, Directeur Général d’Areva Inc. "C’est un facteur essentiel pour assurer la mise en service du premier EPR aux Etats-Unis en 2015". La fabrication et l’expédition de ces composants lourds font l’objet de calendriers très précis. Trois autres transports sont actuellement en cours.

Des pièces forgées de nature similaire ont déjà été fabriquées pour l’EPR finlandais à Olkiluoto, et pour la troisième tranche de la centrale française de Flamanville.

(src : CP – Areva)
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Areva prêt à fabriquer des pièces pour l’EPR américain"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
pseud
Invité

EPR=European Pressurized Reactor

Jerome
Invité
Avoir commandé des turbines pour la 3ème tranche de l’EPR français décidé en dépit du droit ne semble pas très démocratique. Bel esprit de gouvernance, non ? Comment peut-on parler de développement durable avec une telle attitude et en mettant en périls de façon certaine, les générations futures avec nos déchets ? Non seulement elles n’auront pas d’énergie mais elles devront composer avec nos déchets. Solidarité, gouvernance, développement durable, protection de l’environnement… Semblent totalement exclus des réflexion d’Areva… Mais la caution des états a bien fonctionnée pendant 30 ans pour l’amiante… Quand qq uns y trouvent un intérêt, dans notre… Lire plus »
z'atomik
Invité

Mais oui, l’EPR est un produit européen. Il n’y a pas de service de correction chez “Enerzine”… çà Ener..ve… Qu’AREVA travaille avec les américains est une bonne chose, la technologie et le savoir faire français sort de l’exagone. Pour Jérome: l’energie électro-nucléaire est l’énergie la moins productrice de CO2 et autre gaz à effet de serre. Certe, on ne métrise pas encore le devenir des déchets à vie longue mais je pense que c’est une voie pour l’environnement… Bonne journée e-lectrik

wpDiscuz