Areva propose son réacteur ATMEA1 au Canada

La coentreprise ATMEA, comprenant le français Areva et le japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI), a proposé le 15 février 2011, à la Commission Canadienne de Sûreté Nucléaire (CCSN), l’examen préalable de conception de son réacteur ATMEA1™.

Cette démarche s’inscrit dans le projet de développement d’un "parc d’Energies Propres" à proximité de la centrale nucléaire de Point Lepreau, au Nouveau-Brunswick.

En juillet dernier, la province du Nouveau-Brunswick, l’électricien New Brunswick Power et Areva, ont signé une lettre d’intention pour développer ce parc d’Energies Propres, qui comprendrait un réacteur nucléaire de taille moyenne et des sources d’énergies renouvelables construits par Areva.

Si au terme de cet examen, le réacteur ATMEA1™ répond aux objectifs fixés par la CCSN, sa sélection pour des sites dans d’autres provinces canadiennes pourrait être envisagée.

« Il s’agit d’un pas en avant important pour le projet de Parc d’Energies Propres au Nouveau-Brunswick et pour la poursuite du renouveau nucléaire au Canada. Des projets similaires à celui-ci pourraient créer des milliers d’emplois au Canada et induire des milliards de dollars en investissements régionaux », a déclaré Jacques Besnainou, Président-Directeur Général d’Areva North America.

Le réacteur ATMEA1™ est un modèle de réacteur à eau pressurisée (REP) de génération III, d’une puissance de 1 100 MWe. Sa certification est actuellement en cours en France, et un projet de construction doit également être mis à l’étude.

Areva propose son réacteur ATMEA1 au Canada

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Areva propose son réacteur ATMEA1 au Canada"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité

Quelle différence avec l’EPR? Pourquoi est-il fait en collaboration avec les Japonais? On reste un peu sur sa faim.

Passant
Invité

Les différences principales sont la puissance 1000MWe contre 1600MWe pour l’EPR et le cout qui est inférieur (je n’ai plus les chiffres en tête) pour l’ATMEA.

moise44
Invité

l’epr peut aussi acueillir 100 % de mox contre 30% pour un REP de 3eme génération… l’epr nous ervuira aussi a remettre plus de plutonium dans les réacteurs et ainsi “bruler” un partie des déchets de haute activité, même si ce ne sont pas les actinides mineurs…

wpDiscuz