Areva publie un chiffre d’affaires en hausse de 6,8 %

Le groupe Areva a dégagé un chiffre d’affaires de 8 066 millions d’euros, sur les 9 mois de l’année 2007, en hausse de 6,8 % à périmètre et taux de change constants.

Le chiffre du 3ème trimestre ressort à 2 692 millions d’euros en progression de 7,6% à p.c.c et de 6,8% en données publiées.

Le chiffre d’affaires des pôles nucléaires s’établit à 5 045 millions d’euros, en croissance de 1,9 % en données publiées par rapport à la même période de 2006.

Les ventes du pôle Transmission et Distribution, à 3 021 millions d’euros, progressent de 16,5% en données publiées sur la période.

Areva précise qu’il évolue dans le contexte mondial suivant :

  • En France, la fusion Suez-GDF a été confirmée. Le nouveau groupe a d’ores et déjà annoncé qu’il envisageait d’investir environ 10 milliards d’euros par an et qu’il prendrait une décision sur son choix de construire un EPR en 2009 ;
  • En août, Toshiba a cédé 10 % de sa filiale Westinghouse à Kazatomprom, leproducteur d’uranium kazakh. Dans le même temps, Toshiba a pris une participation de 22,5% dans un projet de mines d’uranium au Kazakhstan, opéré par Kazatomprom ;
  • La France, la Chine, le Japon, la Russie et les Etats-Unis, membres fondateurs du Global Nuclear Energy Partnership (GNEP), ont été rejoints par 11 pays observateurs. Rappelons que le GNEP est un partenariat intergouvernemental qui
    promeut le développement de l’énergie nucléaire avec un cycle du combustible fermé (recyclage des combustibles usés) et des exigences strictes de non prolifération ;
  • Le rapport 2007 de la World Nuclear Association (WNA), a confirmé les prévisionsde son précédent rapport sur la capacité nucléaire mondiale prévue en 2030. L’association prévoit qu’elle devrait passer de 368 GWe en 2006 à 529 GWe (« reference scenario ») à 730 GWe installés (« upper scenario ») en 2030 ;

Sur le plan stratégique :

  • Areva a remporté un net succès dans son Offre Publique d’Achat sur UraMin. Areva qui a procédé au retrait de la cote d’UraMin début septembre détient désormais 100% du capital de la société ;
  • Areva et MHI ont annoncé la création d’ATMEA, une joint venture chargée de développer, de commercialiser et de faire certifier un nouveau réacteur de 1 100 MWe de 3ème génération ;
  • Dans l’aval, Areva a signé en consortium (avec MHI, JNFL, BWX Technologies, Washington group et Batelle) un contrat avec le Department of Energy américain (DOE), dans le cadre du programme GNEP, pour étudier le développement aux Etats-Unis d’une usine de traitement des combustibles nucléaires usés et d’un réacteur de génération avancée pour les recycler. Le groupe a aussi renforcé son alliance avec JNFL dans le traitement et le recyclage des combustibles usés ;
  • Dans le cadre de sa stratégie de développement dans les énergies renouvelables, le groupe a finalisé l’acquisition de 51% du capital de Multibrid, un concepteur et fabricant d’éoliennes basé en Allemagne et spécialisé dans les turbines off-shore de grande puissance.
 
(src : Areva)
Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz