Areva remporte un important contrat minier au Niger

Areva a signé lundi un important contrat d’exploitation du gisement d’uranium d’Imouraren, au Niger.

Cette étape intervient après trois ans de travaux de recherche et de développement du gisement et à l’issue d’un processus approfondi de validation des aspects industriels, sociaux et environnementaux du projet proposé au Niger, indique areva dans un communiqué.

L’accord prévoit une répartition capitalistique de 66,65 % pour Areva et de 33,35 % pour l’Etat du Niger dans la société créée en vue de l’exploitation du gisement.

Avec une production à terme estimée à 5 000 tonnes par an pendant plus de 35 ans, un investissement initial de plus de 1,2 milliard d’euros (800 milliards de francs CFA) et la création de près de 1 400 emplois directs, l’exploitation du gisement d’Imouraren est le plus grand projet industriel jamais envisagé au Niger. Imouraren est la mine d’uranium la plus importante de toute l’Afrique et la deuxième du monde.

Le démarrage de sa production est prévu pour 2012, et devrait permettre au Niger de doubler sa production actuelle et de se placer au deuxième rang mondial des pays producteurs d’uranium.

Outre l’apport financier généré par l’exploitation minière, Areva délare poursuivre et renforcer la politique qu’il mène en faveur du développement socio-économique du Niger. Déployées au sein de structures impliquant toutes les parties prenantes des projets, ces actions concernent les domaines de la santé, de l’éducation et de la formation, des transports et de l’accès à l’eau et à l’énergie des populations locales. Elles représentent pour les cinq prochaines années un engagement financier évalué à 6 millions d’euros par an.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Areva remporte un important contrat minier au Niger"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité

Intéressant, l’autorité de régulation professionnelle de la pub (L’ARPP) a fait suspendre la signature pub d’AREVA sur le nucléaire qui disait san honte contenue : “L’énergie au sens propre”!!!Cette signature apparait comme contraire aux recommandation de développement durable édictées par cette autorité!Première nouvelle : il y a donc des gens qui ont un souci d’éthique chez les publicitaires! M Pasnaïf, une réaction sur le nucléaire et le développement durable pour convaincre nos amis publicitaires soucieux d’éthique?

wpDiscuz