Areva renforce sa présence au Brésil

A l’occasion de la visite  du Président Nicolas Sarkozy au Brésil fin décembre, Areva a conclu plusieurs contrats ou accords renforçant ses liens avec le pays.

Areva ainsi signé avec l’électricien brésilien Electronuclear un protocole d’entente qui confirme la coopération industrielle des deux groupes et affirme leur engagement à coopérer en faveur de l’accroissement du parc de réacteurs brésiliens.

Selon les termes de l’accord, Areva se rendra également disponible pour fournir à son partenaire l’expertise requise pour la fabrication du combustible nucléaire nécessaire au fonctionnement de ce parc.

Un autre contrat a été conclu entre les deux groupes dans le domaine des services pour le réacteur Angra 1. Le Brésil dispose de deux réacteurs nucléaires, Angra I (626 MW) et Angra II (1275 MW, construit par AREVA). Ils sont situés à Angra dos Reis, dans l’Etat de Rio de Janeiro.

Dans le domaine de la transmission et distribution d’électricité enfin, Anne Lauvergeon et Jorge Palmeira, Président-Directeur Général de l’électricien Eletronorte, ont signé un contrat pour la fourniture à ce dernier d’une sous-station électrique d’un montant d’environ 20 millions d’euros.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Areva renforce sa présence au Brésil"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ongreenearth
Invité

Développement du nucléaire dans un pays qui regorge de tout autre énergie (solaire, éolien… et j’en passe !) Les conneries continuent…

Shark
Invité
Ils  vont  efficacement   coopérer en faveur de l’accroissement du parc de réacteurs brésiliens. Et  ne  se  laisseront  pas  impressionner  par  les  idéologies   absurdes des  gros  lobbys  anti-nucléaires . Les  Brésiliens   savent  qu ‘  ils  se  doivent  de  maitriser  toutes  les  énergies  de grandes puissances et de  hautes  densités  énergétiques. C ‘ est  nécessaire  à  la  grandeur  de leur  puissance  économique et  technologique  .  Vive  le  Brésil   qui  deviendra   à   la  fois  toujours  plus  riche ,plus moderne , et plus  puissant  en  ce  siècle  et  dans  les  siècles  avenirs  .Et  que  peu  importe  au  Brésil  , les  mesquins  petits  peureux  anti-nucléaires  qui… Lire plus »
lion
Invité

Angra 1 et Angra 2 fonctionnent normalement et sont suivis par l’AEIA. Les besoins de ce pays en électricité sont énormes. Comme de plus en plus de gens s’opposent à la construction de barrages hydroélectriques, l’électronucléaire est une solution intelligente d’autant que les unités de production peuvent être installées à proximité des zones de grande consommation

andre
Invité

Les Brésiliens ont bien compris qu’aujourd’hui toutes les formes de production d’énergie sont complémentaires et que pour l’électricité, le nucléaire (avec l’hydraulique aufil de l’eau) est le  moyen de production en base qui émet le moins de gaz à effets de serre et avec un coût compétitif et stable. 

wpDiscuz