Areva se réjouit de la construction d’un deuxième EPR

Le président de la République française, Nicolas Sarkozy, a annoncé jeudi soir la construction d’un deuxième EPR en France. Areva se dit "réjouit de cette perspective qui confirme la reconnaissance de cette technologie développée par le groupe."

L’EPR demeure à la fois un réacteur évolutionnaire de 1600+ MWe à eau pressurisée et le premier de Génération III+ en cours de construction dans le monde. Il s’appuie sur un retour d’expérience de plus de 40 années d’exploitation de centrales nucléaires.

Conforme aux exigences des autorités de sûreté et répondant aux attentes des compagnies d’électricité, l’EPR a été retenu pour ses performances économiques et environnementales ainsi que pour son niveau de sûreté. D’une durée de vie de 60 ans, l’EPR permet de limiter au minimum l’impact sur l’environnement grâce à une réduction d’environ 15 % de l’uranium nécessaire à son fonctionnement et une faible production de déchets.

Ce nouveau réacteur, dont la construction devrait commencer en 2012, sera le cinquième mis en chantier dans le monde, après ceux d’Olkiluoto en Finlande, de Flamanville en France et de Taishan 1 et 2 en Chine.

La technologie EPR a été également retenue par EDF et E.ON dans le cadre de la politique de relance du nucléaire menée au Royaume-Uni. L’EPR est aussi en cours de certification aux Etats-Unis où plusieurs électriciens ont déjà manifesté leur intention de le retenir pour sept projets dans le cadre de l’extension de leur parc nucléaire. Areva le propose également aux Emirats Arabes Unis en partenariat avec GDF-Suez et Total.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Areva se réjouit de la construction d’un deuxième EPR"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Zino
Invité
La guerre de l’uranium débute au Niger                                                                                                                                     Par : Y.Mérabet Comment faire pression sur la France pour sauver l’Afrique ?                                                     La solution est très simple, cela demanderait un peu de réflexion et de courage de la part de nos dirigeants et des institutions de défense des intérêts africains , le NEPAD et l’UA etc.. La France coloniale, semble vouloir échapper à la forte dépendance énergétique de la Russie, du Moyen-Orient ou de l’Afrique, elle n’a pas trouvé mieux de corrompre certains courants politiques des pays africains pour s’accaparer de toutes les richesses énergétiques que recèle leur sous-sol.                                                     L’uranium africain transformé en électricité… Lire plus »
Zino
Invité
La guerre de l’uranium débute au Niger                                                                                                                                     Par : Y.Mérabet Comment faire pression sur la France pour sauver l’Afrique ?                                                     La solution est très simple, cela demanderait un peu de réflexion et de courage de la part de nos dirigeants et des institutions de défense des intérêts africains , le NEPAD et l’UA etc.. La France coloniale, semble vouloir échapper à la forte dépendance énergétique de la Russie, du Moyen-Orient ou de l’Afrique, elle n’a pas trouvé mieux de corrompre certains courants politiques des pays africains pour s’accaparer de toutes les richesses énergétiques que recèle leur sous-sol.                                                     L’uranium africain transformé en électricité… Lire plus »
Zino
Invité
La guerre de l’uranium débute au Niger                                                                                                                                     Par : Y.Mérabet Comment faire pression sur la France pour sauver l’Afrique ?                                                     La solution est très simple, cela demanderait un peu de réflexion et de courage de la part de nos dirigeants et des institutions de défense des intérêts africains , le NEPAD et l’UA etc.. La France coloniale, semble vouloir échapper à la forte dépendance énergétique de la Russie, du Moyen-Orient ou de l’Afrique, elle n’a pas trouvé mieux de corrompre certains courants politiques des pays africains pour s’accaparer de toutes les richesses énergétiques que recèle leur sous-sol.                                                     L’uranium africain transformé en électricité… Lire plus »
Zino
Invité
La guerre de l’uranium débute au Niger                                                                                                                                     Par : Y.Mérabet Comment faire pression sur la France pour sauver l’Afrique ?                                                     La solution est très simple, cela demanderait un peu de réflexion et de courage de la part de nos dirigeants et des institutions de défense des intérêts africains , le NEPAD et l’UA etc.. La France coloniale, semble vouloir échapper à la forte dépendance énergétique de la Russie, du Moyen-Orient ou de l’Afrique, elle n’a pas trouvé mieux de corrompre certains courants politiques des pays africains pour s’accaparer de toutes les richesses énergétiques que recèle leur sous-sol.                                                     L’uranium africain transformé en électricité… Lire plus »
Zino
Invité
                                                                                                                                      Par : Y.Mérabet   Après vingt ans de sous-investissement, au vue à l’horizon d’une pénurie sans précédent de pétrole approche, la renaissance du nucléaire relance la chasse française aux gisements africains, et les tensions s’exacerbent sur le marché de l’uranium entre les puissances en quête d’énergie. Les stocks militaires recyclés en combustible pour centrales dans le cadre des politiques de désarmement s’épuisent en effet au moment où les pays émergents (Chine, Inde, Russie…) développent leur parc électronucléaire. Y a-t-il pénurie en vue ? « Au rythme actuel de la consommation, les ressources uranifères identifiées approvisionné l’industrie que dans un temps relativement de… Lire plus »
Zino
Invité
                                                                                                                                      Par : Y.Mérabet   Après vingt ans de sous-investissement, au vue à l’horizon d’une pénurie sans précédent de pétrole approche, la renaissance du nucléaire relance la chasse française aux gisements africains, et les tensions s’exacerbent sur le marché de l’uranium entre les puissances en quête d’énergie. Les stocks militaires recyclés en combustible pour centrales dans le cadre des politiques de désarmement s’épuisent en effet au moment où les pays émergents (Chine, Inde, Russie…) développent leur parc électronucléaire. Y a-t-il pénurie en vue ? « Au rythme actuel de la consommation, les ressources uranifères identifiées approvisionné l’industrie que dans un temps relativement de… Lire plus »
wpDiscuz