Areva va fournir du combustible MOX au japonais EPDC

Areva a signé aujourd’hui un contrat* portant sur l’approvisionnement d’assemblages combustibles MOX destinés à la future centrale nucléaire d’Ohma, implantée dans la préfecture d’Aomori, au Japon. Cette centrale, dont la mise en service est programmée en 2014, sera exploitée par l’électricien japonais Electric Power Development Co.

Les combustibles MOX qui seront fabriqués à l’usine de MELOX (Gard, France), sont issus de combustibles usés japonais recyclés à l’usine Areva de la Hague.

"Ce succès commercial conforte Areva dans sa position de leader mondial de la production de combustibles MOX et atteste la confiance des électriciens japonais en notre technologie et notre savoir-faire, pour le premier réacteur à eau bouillante japonais 100 % ‘moxable’ ", a déclaré Jean-Pierre GROS, Directeur de la business unit Recyclage.

Ce contrat s’inscrit dans l’application au Japon du programme de recyclage de combustibles usés et fait suite aux contrats signés par Areva en 2006 et 2008, pour le compte des électriciens japonais CHUBU, KYUSHU, SHIKOKU et KANSAI.

Depuis 1995, le site de MELOX fabrique des assemblages de combustible MOX destinés aux centrales de nombreux pays dont la France, l’Allemagne, la Suisse, le Japon et les Etats-Unis. Fabriqué avec de l’oxyde d’uranium et de plutonium, le combustible MOX recycle le plutonium extrait du combustible usé. Avec 1 426 tonnes produites à ce jour, MELOX en est le premier producteur au monde.

* Le contrat est signé entre MELOX SA, pour la fabrication du combustible MOX, et GNF-J, concepteur-vendeur japonais, en charge de définir le design du combustible avec l’électricien.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Areva va fournir du combustible MOX au japonais EPDC"

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
marcob12
Invité

Ce succès commercial conforte aussi Areva dans sa position de plus grand manipulateur de plutonium de la planète, plus grande agence de tourisme du même métal, le tout avec une absence totale de pollution chez nous et de risque à tous les stades de la filière (y compris le transport).