Arkema acquiert la start up PIEZOTECH

Le premier groupe chimique français Arkema annonce l’acquisition de la société française Piezotech qui conçoit et fabrique des polymères fluorés électroactifs, ajoutant ainsi à son portefeuille une nouvelle gamme de matériaux de très haute performance.

Ces polymères de spécialité trouveront prochainement des applications à forte valeur ajoutée dans de nombreux secteurs, comme la robotique, l’aéronautique, le textile, l’automobile ou encore l’électronique.

La société Piezotech est issue d’un transfert de technologie de l’Institut de Recherche Saint-Louis (1). Elle conçoit et commercialise des films et capteurs à partir de polymères et copolymères fluorés électroactifs, qu’elle fabrique selon un procédé unique. Ces polymères ont la propriété de se déformer sous tension électrique et inversement ils convertissent une force mécanique en énergie électrique.

Ils présentent également la caractéristique de stocker et de restituer l’énergie.

« Grâce au rayonnement scientifique du Professeur François Bauer à l’origine de Piezotech, la société peut se prévaloir d’un savoir-faire mondialement reconnu dans le domaine des matériaux fluorés électroactifs. Par cette acquisition, Arkema enrichit sa gamme de copolymères fluorés et renforce ainsi ses récents succès dans le domaine des matériaux pour la production et le stockage d’énergie et dans l’électronique organique » souligne Christian Collette, Directeur Recherche et Développement d’Arkema.

Arkema acquiert la start up PIEZOTECH

« Les compétences industrielles d’Arkema vont nous permettre de produire en plus grand volume et à un meilleur coût, ce qui nous donnera accès à de nouvelles applications, notamment dans le stockage d’énergie pour l’automobile. Nous nous appuierons également sur les équipes R&D d’Arkema pour développer une famille de polymères fluorés électroactifs encore plus performante, les terpolymères, qui se caractérisent par une déformation plus importante sous tension électrique et par une capacité de stockage et de restitution d’une grande quantité d’énergie. Cette dernière génération de polymères nous laisse entrevoir un large champ d’applications, par exemple : des micro-actionneurs pour la robotique ou l’aéronautique, des textiles intelligents, ou encore des haut-parleurs plats … » se félicite Fabrice Domingues Dos Santos, Dirigeant de Piezotech.

(1) Institut de recherche franco-allemand pour les sciences et la défense, situé à Saint-Louis dans le Haut-Rhin

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz