ATD demande une tarification progressive de l’énergie

A l’occasion de l’augmentation du tarif de l’électricité, le 1er juillet 2011, le Mouvement ATD Quart Monde** a tenu à rappeler la nécessité d’instaurer en France une tarification progressive des "services essentiels" pour résoudre la précarité énergétique grandissante.

Augmentation du prix de l’énergie, de l’eau, minima sociaux qui stagnent, autant d’explications à la situation catastrophique dans laquelle se retrouvent de nombreuses familles que côtoie ATD Quart Monde. "Depuis longtemps, elles expliquaient qu’à partir du 20 du mois, voire du 15, le frigo était vide. Aujourd’hui, certaines affirment commencer le mois à découvert, beaucoup doivent faire face à des coupures d’eau ou de gaz. De plus, l’existence d’un tarif spécifique implique un parcours du combattant pour prouver son indigence et y avoir accès" déplore le Mouvement de lutte contre la misère.

Ainsi, même sans consommation, pour une famille avec deux enfants, les charges fixes d’eau, d’électricité, de gaz, de téléphone… s’élèvent chaque année à plus d’un mois de SMIC net (1 055 €). "La part fixe des abonnements est très élevée et pèse lourdement sur le budget des familles qui font pourtant l’effort de maîtriser leur consommation" ajoute l’organisation non gouvernementale.

Aussi, pour que tous puissent avoir accès à ces services essentiels, il serait plus juste selon t’elle "de répartir ce coût selon la consommation de chacun." Ceci impliquerait une facturation moindre des premiers litres correspondant aux besoins élémentaires. Une facturation progressive qui réduirait vraiment les factures de ceux qui ont le moins et/ou qui font le plus attention. Par exemple, le litre d’eau utilisé pour remplir une piscine
coûterait plus cher que celui destiné à boire ou à se laver.

Dans un rapport remis début 2010 au gouvernement, ATD Quart Monde et la CLCV ont émis cette proposition permettant l’accès de tous aux services essentiels. La loi sur l’eau permet déjà de modifier la tarification. Libourne a mis en place une tarification entièrement progressive, avec un tarif très faible pour les 40 premiers litres consommés par jour et par personne, les tarifs progressent ensuite par paliers.

"Abandonner les tarifs sociaux pour revenir à une logique de droit commun pour tous semble aujourd’hui possible", affirme sans prétention ATD Quart Monde

** Agir Tous pour la Dignité

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "ATD demande une tarification progressive de l’énergie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
raymond9
Invité

Il faudrait que ce type de tarification soit étendu à toute consommation d’énergie eau electricité,carburant… mais là je rêve.

Mma
Invité

La question de la tarification progressive à deja été reflechie, le prbleme est que économiquement c’est une hérésie. Cela car nous savons que ce sont les premiers kilowattheurs produits qui sont les plus cher pour la société. D’ou la mise en place du tarif premiere necessité et non pas la tarification progressive.

Stef75
Invité

Bonjour Mma, Le hic, c’est que le tarif de première nécessité n’existe pas partout, qu’il implique de prouver qu’on est bien assez pauvre etc. La tarification progressive n’est pas une hérésie, c’est une autre façon de concevoir la répartition des dépenses : plus juste et plus écologique !

Rico 007
Invité
Bonjour, moi aussi je pense qu’il est plus que souhaitable qu’il y ait une progressivité des tarifs de l’énergie et de l’eau (voire plus mais c’est pas le sujet). comme pour nos impôt, mais en mieux fait, il faut qu’il y ait un tarif progressive soit en taux marginal (impot sur le revenu actuel) soit en taux effectif (CSG). les avantages sont nombreux : 1 – chasse au gaspillage de tout genre : un couple qui vit seul dans 250m² fera un abaissement de température dans les zones non utilisées de sa maison 2- les gros consommateur d’énergie loisirs (piscine,… Lire plus »
wpDiscuz