Augmentation rétroactive du prix du gaz: “L’Etat a les moyens de résister”

Suite aux requêtes de GDF-Suez et de l’association nationale des opérateurs détaillants en énergie (ANODE), le Conseil d’Etat vient d’annuler l’arrêté du 29 septembre 2011 relatif au gel des tarifs réglementés de vente de gaz naturel.

L’UFC-Que Choisir s’alarme de cette décision qui expose le consommateur à un paiement supplémentaire pour rattraper les consommations passées.

Selon la loi, les tarifs réglementés de vente du gaz sont censés couvrir les coûts d’approvisionnement de GDF-Suez. A cette fin, une formule tarifaire prévue par décret doit traduire ces coûts. Leur évolution devrait, par conséquent, conduire à un recalibrage plus régulier de la formule. "Ce n’est malheureusement pas le cas et, comme on le voit, cela entraine un certain nombre de problèmes" déplore l’assocation de protection des consommateurs.

En effet, fin 2011, en décidant de geler les tarifs, le gouvernement a choisi de ne pas suivre la formule afin d’éviter une augmentation anormale des tarifs pour le consommateur (8 à 10%). Si cette décision semblait adaptée dans la mesure où la formule n’était clairement pas représentative des coûts réels, le gel des tarifs était en lui-même une décision trop risquée. Ce que confirme le récent arrêt du Conseil d’Etat.

En revanche, dans cet arrêt, la Haute juridiction ouvre au Gouvernement la possibilité de ne pas appliquer strictement la formule dès lors que celle-ci conduit à ce que les tarifs s’écartent de la réalité des coûts supportés. Une telle dérogation à son application serait parfaitement justifiée au vu d’un rapport du 28 septembre 2011 de la CRE, mettant en évidence le décalage entre ce que coûte l’approvisionnement à GDF-Suez et la formule applicable.

Par conséquent, "la seule sortie admissible serait que le Gouvernement trouve un accord avec les fournisseurs de gaz, en concertation avec la CRE, pour fixer un tarif au plus près du coût réellement supporté à l’époque par GDF-Suez" note l’UFC.

De plus, arrêter aujourd’hui des tarifs rétroactifs par rapport à cette ancienne formule contestable serait à nouveau une voie particulièrement incertaine, car fragile au regard de la loi, fragilité sur laquelle l’UFC-Que Choisir se réserve le droit de s’appuyer pour contester une telle décision.

Pour conclure, l’UFC-Que Choisir demande au gouvernement de proposer un accord aux fournisseurs de gaz pour que les tarifs qui seront définis pour 2011 soient représentatifs des coûts réels supportés par GDF-Suez à l’époque. De plus, un système permettant d’adapter les tarifs réglementaires aux évolutions des coûts réels d’approvisionnement semble plus que nécessaire pour l’UFC.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Augmentation rétroactive du prix du gaz: “L’Etat a les moyens de résister”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
filvert
Invité
L’évolution des tarifs du gaz depuis 2005 Voici tous les changements des tarifs réglementés du gaz en France depuis 2005, selon l’Observatoire de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE): Evolution des tarifs du gaz tous clients (entre parenthèses tarifs pour les particuliers) Pour les particuliers avec la dernière hausse de 2%, l’augmentation est de 59,4% en 6 ans et demi ! Juillet 2005: +4,1% Septembre 2005: +2,8% Novembre 2005: +13,7% Mai 2006: +5,8% (particuliers: +7,5%) Janvier 2008: +4,3% (+4,2%) Avril 2008: +6,3% (+5,5%) Août 2008: +5,3% (+5,0%) Avril 2009: -11,3% (-8,9%) Avril 2010: +9,7% (+9,4%) Juillet 2010: +5,1% (+4,7%)… Lire plus »
filvert
Invité
L’évolution des tarifs du gaz depuis 2005 Voici tous les changements des tarifs réglementés du gaz en France depuis 2005, selon l’Observatoire de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE): Evolution des tarifs du gaz tous clients (entre parenthèses tarifs pour les particuliers) Pour les particuliers avec la dernière hausse de 2%, l’augmentation est de 59,4% en 6 ans et demi ! Juillet 2005: +4,1% Septembre 2005: +2,8% Novembre 2005: +13,7% Mai 2006: +5,8% (particuliers: +7,5%) Avril 2008: +6,3% (+5,5%) Août 2008: +5,3% (+5,0%) Avril 2009: -11,3% (-8,9%) Avril 2010: +9,7% (+9,4%) Juillet 2010: +5,1% (+4,7%) Avril 2011: +5,2% (+5,0%)… Lire plus »
filvert
Invité

Ce n’est pas 59,4% qu’on a eu d’augmentation mais près de 73% car les augmentations successives s’ajoutent comme les intérêts !

De passage
Invité

la politique aveuglément poursuivie par les autocartes de Bruxelles qui veulent tout privatiser, comme en Russie. Les français ont payé des années durant un outil public de production / livraison et au détour d’une directive EU, des capitaux privés se les voient offrir pour faire de la marge sans concurrence, porte ouverte au gaspillage de fric (rachats à l’étranger, spéculation sur les actions en bourse, négociations de prix pipées sur les contrats d’approvisionnement pluri-annuels, etc..). Hollande a les mains libres pour foutre tout ça en l’air maintenant.

wpDiscuz