Enerzine

Augmenter son pouvoir d’achat par l’éco-conduite

Partagez l'article

Pour gagner du temps en voiture, il suffit de rouler plus vite. Or, augmenter sa vitesse revient automatiquement à augmenter sa consommation de carburant. Nous achetons donc notre gain de temps directement en carburant. A chacun ensuite de gérer le compromis entre temps gagné et argent perdu.

Par exemple, si on doit faire 100 km avec un véhicule qui consommerait environ 5 litres aux 100km à 90km/h (c’est assez réaliste avec les moteurs actuels) :

En roulant à 90km/h on mettra 1 heure et 6 minutes environ et on consommera 5 litres de carburant.

En roulant à 100km/h on mettra 1 heure et on consommera 6 litres de carburant. Le passage de 90 à 100 km/h entraînant une surconsommation de 20%, gagner 6 minutes aura coûté 1 litre de carburant.

En roulant à 120km/h on mettra 50 minutes et on consommera 7,5 litres de carburant. Le passage de 90 à 120km/h entraînant une surconsommation de 50%, gagner 1 quart-d’heure aura coûté 2,5 litres de carburant.

Ces quelques exemples permettent de comprendre que rouler à 60km/h au lieu de 50km/h en ville sur un trajet assez court, ne permettra pas de gagner beaucoup de temps.

Au delà du rapport temps/argent, la façon de conduire influence considérablement la consommation d’un véhicule. Par contre dans ce cas, on “n’achète” rien avec le carburant, on le gaspille tout simplement…

Par exemple, une conduite agressive (fortes accélérations, freinages tardifs ) augmente la consommation de 40% environ par rapport à une conduite normale.

A chaque freinage, on transforme de l’énergie cinétique en chaleur dans les disques de freins. Or, l’énergie cinétique a été obtenue par injection de carburant (donc des sous…). C’est à dire qu’à chaque fois qu’on freine, on dissipe ( donc on gaspille) de l’énergie payée (sous forme de carburant), mais pas utilisée… Pour le coup, cette dépense ne s’est même pas traduite par un gain de temps. D’où l’importance d’anticiper les freinages et de préférer lever le pied assez tôt, plutôt que de freiner très tard. Pour cela, il faut garder une distance convenable avec le véhicule qui précède.

Les dépassements qui engendrent un gain de temps discutable, coûtent également très cher en carburant, le régime moteur étant très élevé lorsqu’on double. Il faut toujours se demander si on est prêt à payer pour doubler quelqu’un qui au final roule quasiment à la même vitesse que nous. Ou si on est prêt à payer pour éviter que quelqu’un ne nous dépasse.

Les petits trajets coûtent également très chers. En effet, quand on prend sa voiture, il faut savoir que lors du premier kilomètre le véhicule consommera 50% de carburant en plus, le temps de chauffer, et 25% le deuxième kilomètre. Quand on pense qu’une grande quantité des trajets réalisés en voiture le sont pour une distance inférieure au kilomètre… C’est cher payé pour le temps gagné…

Après l’argent que l’on perd bêtement par notre façon de conduire, il y a ensuite l’argent que l’on perd bêtement sans s’en rendre compte.

Par exemple, des pneus sous-gonflés peuvent entraîner une surconsommation de 6%, laisser une galerie sur la voiture augmente la prise d’air donc la consommation. Trimballer des tonnes de trucs dans son coffre augmente le poids de la voiture donc la consommation. Bougies encrassées, moteur non entretenu augmentent également la consommation.

En fait, sans le savoir, nous gaspillons énormément d’argent avec notre voiture. Nous payons le service qu’elle nous rend bien plus cher que ce qu’il coûterait vraiment si on faisait attention. Nous ne partons pas avec l’argent de la caisse, c’est la “caisse” qui part avec notre argent…

Economiser du carburant ne permet pas seulement d’augmenter son pouvoir d’achat, cela à un effet direct sur la pollution de notre belle planète. Pour donner un ordre d’idée, si simplement tous les automobilistes respectaient les limitations de vitesse, la France économiserait chaque année 700 000 tonnes de carburant, ce qui éviterait de dégager 2,2Mt de CO2. C’est déjà pas mal… et si en plus on appliquait les règles de l’éco-conduite, je vous laisse imaginer les Millions de tonnes de CO2 qu’on ne rejetterait plus dans l’atmosphère. Pour le coup, prendre un peu plus soin de notre planète nous ferait gagner pas mal d’argent.

L’éco-conduite permet réellement d’augmenter son pouvoir d’achat. Faites le calcul de l’argent que vous dépensez par an en carburant et retranchez de 20 à 40% vous verrez, ça fait une somme… Donc faites du bien à la planète, augmentez votre pouvoir d’achat…

Bibliographie :

http://www.ademe.fr/htdocs/actualite/10conseils_gaspi.pdf
http://raga.ouvaton.org/pratique/Dossiers/Eco%20conduite/brochure%20ecodrive.pdf
http://newsletter.arval.com/documents_pdf/guide_voiture.pdf
http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-1&cid=96&m=3&catid=12575

[ Archive ] – Cet article a été écrit par Genfi


Partagez l'article

 



    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz