Autolib’ : ça ‘roule’ plutôt bien pour Vincent Bolloré

Six mois après le lancement d’Autolib’, Vincent Bolloré a indiqué que la rentabilité du service de voitures électriques en libre-service dans la région parisienne pourrait être au rendez-vous plus rapidement que ses prévisions.

Les parisiens et les franciliens – surtout ceux situés dans la petite couronne – ont désormais pris l’habitude de voir rouler ces petites citadines électriques qui représentent un total de 1.500 Bluecar.

Alors que le retour financier d’Autolib’ ne soit pas envisageable avant 2018, il apparaît désormais qu’il soit "possible plus tôt", a estimé hier V. Bolloré lors d’une conférence de presse dont le groupe éponyme a en charge l’approvisionnement, la maintenance et la gestion du parc.

Le groupe Bolloré prévoit de rendre disponible sur le réseau 1.740 véhicules électriques d’ici la fin du mois de mai, soit presque 7 fois plus que lors du lancement officiel en décembre 2011. En parallèle, le nombre de bornes de recharge doublera : passant de 250 à 500.

Même si, côté abonnés, leur nombre a été multiplié par 3 pour atteindre les 15.000, on apprend que seul un tiers d’entre eux (5.000 abonnés) possèdent un abonnement annuel, les autres préférant utiliser le service ponctuellement avec des formules plus courtes (journée ou mois).

Malgré ce constat, le nombre d’abonnés annuels devrait fortement progresser : "Notre objectif c’est 30.000 à la fin de l’année et c’est à 80.000 que nous aurons l’équilibre financier", a précisé l’homme d’affaires breton. Concernant la fréquence d’utilisation, le chiffre des 118.000 fois a été avancé. Et toujours selon V. Bolloré, "nous pourrions avoir la millionième utilisation à la fin de l’année."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Autolib’ : ça ‘roule’ plutôt bien pour Vincent Bolloré"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
alternotre
Invité

Si l’air comprimé l’emporte à Lille Bolloré n’a qu’à bien se tenir. Allez Madame Aubry, jouez l’ouverture !!!

gp
Invité

je ne crois pas une seule seconde à un service d’autopartage capable de concurrencer l’Autolib’ parisien et qui utiliserait comme énergie principale l’air comprimé. Le moteur à air comprimé offre des perspectives intéressantes pour certaines utilisations bien précises. Pas celles-ci, je ne pense pas. Soyons pragmatique et sachons reconnaitre les atouts indiscutables de la batterie LMP de M. Bolloré. Vive l’autopartage

Mstowe
Invité

J’ai une question au sujet du litige entre Autolib et Europcar: Il paraîtrait qu’Autolib ait trouvé une solution, en changeant son nom; on ne dirait plus Autolib mais ootoolib, est-ce vrai?

wpDiscuz