Autoroutes de l’énergie HVDC : 800 millions d’euros pour Alstom

Alstom Grid a annoncé lundi avoir remporté 3 contrats majeurs pour des liaisons haute tension à courant continu (HVDC), une technologie qui permet un transport efficace d’énergie en grande quantité sur de longues distances, pour une valeur totale de 800 millions d’euros.

Des autoroutes de l’énergie seront construites pour transporter de grandes quantités d’énergie en Inde ; alimenter le cœur d’une ville de Corée du Sud et intégrer des sources d’énergie renouvelables au Canada, favorisant ainsi les échanges intercontinentaux d’énergie.

Le courant continu haute tension transporte 30% d’électricité en plus que la technologie du courant alternatif conventionnelle et renforce les réseaux existants tout en minimisant l’impact environnemental.

Au cœur d’une ville sud-coréenne à forte densité de population

Alstom s’est vu attribuer, par l’intermédiaire de sa co-entreprise, KEPCO-Alstom Power Electronics Systems (KAPES), un projet de HVDC utilisant la technologie de conversion à commutation de lignes (LCC), dont l’objectif est de concevoir et de fournir l’équipement nécessaire à la réalisation d’un couloir énergétique de 33 km dans la région de Séoul. La liaison HVDC de ±500 kV et d’une capacité de 1,5 GW transportera l’énergie produite par la centrale de Dangjin à l’ouest de la Corée du Sud jusqu’à la zone densément peuplée de Pyeongtaek, à l’est de Dangjin.

La Corée du Sud doit relever l’ambitieux défi de répondre à la hausse de 25% de la demande en électricité enregistrée au cours des dix dernières années seulement. Tandis que la Corée poursuit la mise en place d’un réseau de transmission solide afin d’acheminer l’électricité nécessaire pour soutenir l’économie, le recours à la technologie HVDC augmentera pour fournir l’énergie aux zones peuplées.

En Corée, Alstom avait fourni à la fin des années 1990 la liaison bipôle HVDC de 300 MW servant au raccordement sous-marin de 101 km entre l’île sud-coréenne de Jeju et le continent. En 2009, Alstom a été de nouveau choisie pour mettre en œuvre de nouvelles stations de conversion destinées à la liaison bipôle HVDC de 400 MW, achevée en 2014.

Mise en place au Canada d’une infrastructure favorable aux exportations d’énergie à long terme

Nalcor Energy a attribué à Alstom un contrat clé en main pour un projet de ligne HVDC (LCC) bipôle de ±350 kV. Ce contrat couvre la conception, la fourniture et l’installation d’une solution HVDC point à point pour réaliser la liaison de transmission Labrador Island.

La liaison de transmission – qui entre dans le cadre du projet Lower Churchill de Nalcor Energy– s’étendra sur 1100 km depuis Muskrat Falls près de Happy Valley-Goose Bay, Labrador jusqu’à Soldiers Pond, Terre-Neuve, et alimentera l’île de Terre-Neuve en énergie hydraulique générée par la centrale hydroélectrique de 824 mégawatts située à Muskrat Falls.

La liaison de transmission Labrador-Island est essentielle à la fourniture d’énergie à Terre-Neuve-et-Labrador et contribuera au futur projet d’installation d’un couloir énergétique entre le Canada et les États-Unis pour les échanges d’énergie propre.

Seconde phase de la construction d’une autoroute de l’énergie en Inde

Déjà choisie en 2012 par Power Grid Corporation of India Limited (PGCIL) pour mener à bien la première phase du projet de connexion entre Champa et Kurukshtra, basée sur la technologie courant continu ultra haute tension (UHVDC) ±800 kV 3 000 MW, Alstom s’est vue confier la seconde phase de ce vaste projet. Ces deux phases permettront de gérer, via le système UHVDC éprouvé d’Alstom, un transfert massif d’électricité de 6 000 MW en ±800 kV DC du centre de production dans la région centrale au centre de charge dans la région du nord du pays, et de créer, par conséquent, une autoroute de l’énergie efficace.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Autoroutes de l’énergie HVDC : 800 millions d’euros pour Alstom"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
plouc73
Invité
La liaison France UK est assurée par un câcle courant continu de 2 000 MW. Sans doute Alastom a-t-il amélioré les performances du câble et des redresseurs par rapport à ce qui existe actuellement (et qui a plus e 20 ans); mais faire passer cette technique pour une première mondiale qui va révolutionner letrasport d’électricité, il faut ne pas connaître les limites de l’exercice. 1) en théorie on peut passer 1 en continu pour 0.832 en alternatif. 2) de fait, et surtout si c’est un câble souterrain ou immergé (c’est à dire avec un isolant) le facteur 0.832 pour un… Lire plus »
wpDiscuz