AVA-CO2 transforme la biomasse en biocharbon HQ

La mise en exploitation de la plus grande installation (au monde) à l’échelle industrielle de carbonisation hydrothermale (HTC) a été lancée mardi à Karlsruhe, en Allemagne par AVA-CO2.

La technologie HTC permet de produire de l’énergie renouvelable à partir de biomasse, de réduire les gaz à effet de serre et d’en faire résulter un bilan CO2 neutre. Avec une capacité de 14 400 litres et la possibilité de traiter 8 400 tonnes de biomasse par an, le réacteur démontre qu’il a été possible de construire et d’exploiter des installations de taille industrielle.

« Avec son utilisation à l’échelle industrielle, la carbonisation hydrothermale (HTC), qui transforme la biomasse en biocharbon neutre en CO2, ouvre des perspectives totalement nouvelles pour la réduction des gaz à effet de serre et la production d’énergie renouvelable » explique Peter Achermann, président du conseil d’administration d’AVA-CO2.

AVA-CO2, dont le siège est à Zoug, en Suisse, demeure un pionnier de la technologie HTC en franchissant le cap de l’application industrielle. L’installation HTC présentée est composée de trois éléments principaux : une cuve de mixage, un réacteur et un « outlet buffer tank » (de droite à gauche sur la photo ci-dessous). Dans la cuve de mixage de cinq mètres de haut, la biomasse est mélangée et préchauffée à environ 150° C.

AVA-CO2 transforme la biomasse en biocharbon HQ


La réaction chimique a lieu dans le réacteur à environ 220° C et 22 bar de pression
. Cette cuve, d’une contenance de plus de 14 mètres cubes, possède une couche isolante supplémentaire qui lui confère sa couleur argentée. Dans la plus grande cuve (à l’extrême gauche sur la photo), que l’on appelle un «outlet buffer tank», sont entreposés l’énergie excédentaire et le produit final. Ce procédé, développé par AVA-CO2, s’intègre "parfaitement dans les processus de production continus des clients".

Carbonisation hydrothermale (HTC)

Le procédé HTC, dans certaines conditions de température et de pression, dégage l’eau de la biomasse et transforme le carbone en biocharbon de haute qualité en l’espace de quelques heures. D’abord la biomasse est chauffée sous forme de solution aqueuse dans un réservoir sous pression jusqu’à ce qu’un procédé exothermique entre en action. Dès ce moment l’exploitation de l’installation ne requiert aucune énergie additionnelle. La carbonisation hydrothermale se distingue entre autres par le fait qu’elle permet même le traitement d’une biomasse végétale contenant de grandes quantités d’eau.

Le processus HTC très puissant, fait usage de l’ensemble du carbone présent dans la biomasse. Le produit final consiste en un AVA bluecoal de haute qualité et neutre en CO2. La stabilité et la haute densité d’énergie de ce biocharbon permet de le stocker sans problèmes et de le transporter efficacement.

Le processus HTC peut également produire comme alternative l’AVA biochar, un produit semblable à de l’humus utilisé pour l’amendement des sols agricoles et pour le stockage de CO2. Le processus de carbonisation hydrothermale a été exploré en 1913 par Friedrich Bergius. En 1931, il reçut le prix Nobel de chimie.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "AVA-CO2 transforme la biomasse en biocharbon HQ"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Thinkgreen
Invité

Avec en plus valorisation du biochar pour amender les sol en bio, superbe !!

michel123
Invité
le procédé semble intéressant mais on aimerait en savoir plus sur le procédé htc. – D’ou vient l’énergie de chauffage ? Du charbon produit par le procédé ? – A part le charbon y a t il des coproduits (gaz ) ? – La fraction d’énergie consommée pour une quantitée de biomasse de départ et la fraction résultante de l’opération . – La possibilité de recycler autre chose que des matériaux biologiques comme le permet la pyrolyse (sans besoin de trier outre mesure ) – le tableau comparatif énergétique et économique par rapport aux autres procédés s’en approchant . –… Lire plus »
michel123
Invité

le procédé semble utiliser un catalyseur à base d’acide citrique. Les sous produits de la réactions sont de acide humique et de l’eau. Il est donc probale que se produit une oxydation exothermique des hydrogènes contenus dans la biomasse , que le carbone moins réactif ne s’oxyde pas et reste seul présent avec l’eau et l’acide humique résultants de cette oxydation partielle .

Oeil de cain
Invité

Quelques questions : * Le produit final est-il un produit sec ou liquide ? * Le produit final est-il utilisable en l’état ou à transformer ? * La montée de 150° à 220° est-elle entièrement et uniquement exothermique ? Merci

michel123
Invité

la montée en température se fait par chauffage ((le biocharbon ?)jusqu’à 150 degrés Je pense néammoins que la chaleur dégagée par réaction exothermique est récupérée pour préchauffer la biomasse au départ et que le chauffage ne sert qu’à ajuster la température. Le produit fini termine mélangé avec les sous produits mais un simple égouttage suffit à les séparer et peut servir tel quel . Le passage de 150 à 200 se fait uniquement la chaleur dégagée par l’oxydation des hydrogènes contenus dans la biomasse 2H2 + O2 = 2 H2O + chaleur

Porco
Invité
mais le charbon de la chine et des usa et de l allemagne c est cancerigene !!! mais le charbon c est de l hydrogene à volonter et on peut le gazeifier et le co2  pur c est du diamant  et le co2 c est de l essence comme l urine  www:moteur a eau.free.fr www:stanley meyer.com www:wasserauto.de www:keely.net www:aqwon.com www:geet.com www:mdi.com www:ovni.ch et le bioraffinage de la paille du bois du gazon de l herbe  et des orties et le biogaz des  excrements humains et d animaux + l energie cinetique de la rotation de la terre et la lune… Lire plus »
Porco
Invité

et la geothermie à proximiter des volcans c est quand  et l aurora hypersonique à mag 7 ou 10 c est quand et des villes sur les oceans comme dans le film atlantis alors

michel123
Invité

Je pense que vous devriez arrêter le cannabis , aller prendre vos comprimés de neuroleptiques et aller vous coucher.

Htc-1
Invité
La carbonisation hydrothermale est un procédé fortement exothermique de déshydratation de la biomasse en milieu acqueux. Déshydratation et milieu acqueux peuvent sembler contradictoire mais ce n’est nullement le cas. Cette déshydratation-là est intramoléculaire. Des anions hydroxyle (HO-) et des cations hydrogène (H+) sont arrachés des molécules organiques pour former de l’eau, tandis que les molécules organiques se recombinent en une variété de polymères, d’une façon très similaire au processus naturel de formation du charbon. Seulement, le processus se passe à l’échelle de qq heures et non de millions d’années. Le produit et une très fine poudre brun très foncé,parfois presque… Lire plus »
wpDiscuz