Enerzine

Avion : des économies substantielles avec le siège le plus léger du monde

Partagez l'article

Expliseat, la compagnie française qui a conçu le siège pour avion le plus léger du monde a obtenu l’agrément ETSO de l’AESA (Agence Européenne de la Sécurité Aérienne), certifiant que le siège « ultra light » respecte les normes de sécurité fixées par l’Union Européenne.

Après de multiples tests et contrôles, le Titanium Seat est désormais habilité à voler à bord des compagnies aériennes européennes et internationales. Malgré son faible poids – 4 Kg -, le Titanium Seat allie exigence de sécurité, robustesse, design et confort.

Après plusieurs semaines incluant une centaine de tests en conditions réelles et des vérifications techniques sur la robustesse du siège, l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne a remis la certification ETSO C39c à Expliseat pour son siège "révolutionnaire" qui pourra être installé dès à présent à bord des avions en Europe, et par extension, dans quasiment tous les pays du monde.

Des tests de résistance au choc allant jusqu’à 16 g, à l’exposition à une flamme vive pendant 12 s, et plus de 100.000 cycles d’utilisation simulée correspondant à dix ans de vie ont été pratiqués sans ménagement.

La jeune société, créée en 2011, par trois jeunes ingénieurs tout juste diplômés, Benjamin Saada (MINES ParisTech), Jean-Charles Samuelian (École des Ponts ParisTech) et Vincent Tejedor (Normale Sup’ et Corps des Mines) est véritablement passée du statut de jeune pousse à celui de société industrielle.

Avion : des économies substantielles avec le siège le plus léger du monde

Le Titanium Seat, une première mondiale à tous les niveaux

Expliseat a relevé tous les challenges. Avec seulement 30 pièces (au lieu de 300 en moyenne), le Titanium Seat est le premier siège certifié par l’AESA à peser moins de 5 kg. Autre défi, il est le premier siège d’avion de la famille A320 et B737 à être constitué de matériaux composites.

Cette réduction significative de poids a pour conséquence directe de diminuer la consommation de carburant des avions, et donc d’alléger la facture de carburant, soit jusqu’à 500.000 dollars par avion et par an. Toutes les compagnies aériennes cherchent un moyen efficace de réduire leur facture de kérosène et cela passe irrémédiablement par une rationalisation à tous les niveaux.

Pour un Boeing 737-800 comprenant 189 sièges en classe économique, les économies de carburants atteignent 3,7% en moyenne. En effet un siège classique pèse 13 kg par passager contre 4 kg pour le Titanium ; Le calcul est vite fait : 189 * (13 – 4) = 1.701 kg ou 1,7 tonne de moins à supporter par l’engin. Cela se traduit par une économie de 380.000 dollars pour 10 heures de vol en se basant sur un prix du caburant à 1.033 dollars par Mt.

La start-up française a par ailleurs signé son premier contrat avec Air Méditerranée, un contrat d’une valeur d’un million de dollars pour équiper l’un des Airbus A321 dont le premier vol avec son dispositif est prévu à partir du mois de juin 2014.

"Sur notre A321, ces sièges permettront d’économiser deux tonnes sur la masse à vide. Pour Airbus, il faudrait plusieurs années de développement pour y parvenir", a précisé pour sa part Antoine Ferretti, le PDG d’Air Méditerranée. Cela représente une économie de 320.000 dollars sur l’ensemble de l’année.

"Avec cette certification, c’est la fiabilité de nos sièges qui est attestée, et par conséquence, ce sont la sécurité et le confort des passagers qui sont prouvés. Le Titanium Seat est une véritable prouesse technique, combinant robustesse et performance, et qui apporte un souffle nouveau sur le marché des sièges d’avions" a affirmé Benjamin Saada, Président d’Expliseat.


Partagez l'article

 



             

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    10 Commentaires sur "Avion : des économies substantielles avec le siège le plus léger du monde"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    And co
    Invité
    C’est très bien le siège allégé , les accoudoirs vaudra mieux les éviter , ça semble être un piège pour les hanches , le dossier pas très rembourré, mais bon c’est pour la classe populaire !!!!!!!!!! Quant à leur calcul ,ça fait froid dans le dos pour la rentabilité, 380.000 dollars d’économie pour 10 heures de vols , et 320.000 par an pour Air Meditérranée !!!? avec 10 passagers dans l’avion le voyage est largement payé ! Maintenant ils oublient de dire qu’un pax (passager ) en aviation vaut 75 kg , sauf qu’à l’heure actuelle et depuis plus de… Lire plus »
    Mc do
    Invité

    Les hommes grossisent, les sièges maigrissent… cherchez l’erreur…

    Edouard
    Invité

    Je trouve cela très positif, qu’une entreprise française de petite taille puisse faire de l’innovation majeure et rentrer en compétition avec les grandes entreprises déjà en place qui ont tendance à se scléroser, faute de réels visionnaires dans les équipes de R&D et avec une très forte résistance au changement des décideurs en place. Bravo et Bonne continuation !

    Stephsea
    Invité
    Je n’aurais pas dis mieux. Les grosses boites sont obnubilées par leur cotation boursière. Elles sont incapables d’innover autant que les tartup mais font tout pour fermer les robinets de financement en amont. Ne pas avancer et empêcher les nains (futurs consurents) de le faire. Bien triste économie statufiée, sclérosée, dont la France est aujourd’hui une incarnation très forte. L’état soutient massivement les grosses boites, à coup de milliards, pas des subventions à peine dissimulées. Les innovateurs n’ont pas 50k€ pour amorcer des projets qui ont des potentiels de plusieurs dizaines de millions d’euros à terme, avec emplois de toute… Lire plus »
    Ryan
    Invité

    Dorénavant chez Ryan Air, il faudra amener son siège et son couvert .

    Duke
    Invité

    I just wonder where the main manufacturer plant will be ????

    Duke
    Invité

    I just wonder where the manufacturer hand plant Will Be??

    Pastilleverte
    Invité
    Air France a déjà remplacé ses siègers sur court moyen courrier, il y a maintenant au moins 3 ans, par des sièges, certes pas autant allégés que ceux-ci, mais qui permettent d’économiser déjà pas mal de carburant donc de pépètes, le sièges volant systématiquement, qu’il soit « occupé » ou non ! Le fabricant était un des deux ou trois leaders mondiaux, une filiale d’un grand groupe français… mauvaises langues que vous êtes ! Dans ce cas le gain ne serait pas aussi important et l’amortissement de l’investissement beaucoup plus long. Pour info, le sège AF offre plus de place aux genoux… Lire plus »
    michel123
    Invité

    je resterai pas 10 heures sur un siège de ce genre avec des accoudoirs aussi acceuillants que des tubes en acier. Mais pour une heure pourquoi pas ?

    b api
    Invité
    Bravo pour cette innovation, si elle ne dégrade pas le confort encore une fois de plus. L’avion est le transport du futur, et il faut bien s’en rendre compte avec l’augmentation perpétuelle des traffics aériens, les cahiers de commandes remplis des fabricants… On prend de plus en plus l’avion comme le bus. Avez vous vu les « bus-avions » entre destinations massives comme Tokyo – Osaka ? Ou entre les villes chinoises ? Des vols d’une heure ou moins avec des milliers de personnes de matin au soir. Ne peut on améliorer ce type de vol? J’y mettrais des banquettes au lieu… Lire plus »
    wpDiscuz