Axiosun et le CEA-Liten signent un accord de collaboration

Un accord de collaboration d’une durée de 3 ans a été signé entre la société Axiosun, filiale du groupe Sunpartner et le CEA-Liten dans le but de développer la 2ème génération de centrale solaire photovoltaïque à basse concentration – d’un facteur de concentration inférieur à 100 – au sol.

L’accord signé entend ainsi poursuivre l’accroissement de rendement de la solution Axiosun destinée aux pays à fort ensoleillement tout en procédant à une baisse des coûts. La nouvelle génération de centrale Axiosun vise en effet un coût du kWh produit de 20% inférieur à la solution actuelle.

Ce projet mettra en œuvre des technologies innovantes, très compétitives et couvrira plusieurs domaines liés à la solution Axiosun : cellules photovoltaïques, récepteurs optiques, structure de tracking, environnement thermique. Il mobilisera plusieurs équipes du CEA-Liten sur les sites de Grenoble, de l’INES à Chambéry et de son antenne à Cadarache.

« Tout en restant techniquement simple et robuste, la solution proposée par Axiosun est innovante et présente un réel avantage en termes de coût du kWh produit dans les pays à fort ensoleillement » a annoncé Pierre Joubert, responsable de l’antenne de la direction de la recherche technologique du CEA sur le site de Cadarache. Dans un premier temps, les deux parties collaboreront sur l’amélioration de la variation thermique des modules, les systèmes de miroirs, la qualification des chaines optiques et électriques ainsi que la mesure des performances des modules Axiosun et l’amélioration de leurs caractéristiques.

 

Axiosun et le CEA-Liten signent un accord de collaboration

« Nous poursuivons avec le CEA et l’INES un objectif commun consistant à développer des solutions photovoltaïques disruptives. Si le solaire photovoltaïque à basse concentration, dit LCPV (Low Concentrated-PhotoVoltaic) est une technologie encore peu développée, bien que connue depuis une vingtaine d’années, ses nouvelles performances et sa compétitivité lui promettent un rôle certain dans l’essor de l’énergie solaire. Axiosun commercialise ses centrales photovoltaïques sous forme de licence industrielle aux opérateurs d’énergie en quête d’une solution locale, évolutive, à faible coût et à haut rendement » a expliqué Philippe Monteillier, directeur général d’Axiosun.

Une nouvelle étape

Ce partenariat avec le CEA permet à Axiosun de franchir une nouvelle étape décisive mais aussi de confirmer la forte capacité d’innovation du groupe Sunpartner comme le précise Ludovic Deblois, son président et fondateur : « mobiliser des partenariats stratégiques pour renforcer notre capacité d’innovation demeure au cœur de la stratégie de Sunpartner et ses filiales. Nous sommes très satisfaits de l’accord entre Axiosun et le CEA, reconnu au niveau international, qui permettra à notre société de s’imposer sur le marché des centrales au sol dans les pays à fort ensoleillement. »

En misant sur la basse concentration (LCPV) plutôt que sur la haute concentration (HCPV), Axiosun a privilégié la fiabilité des composants utilisés, tant au niveau des cellules que des miroirs paraboliques, ainsi que la robustesse et les possibilités d’assemblage offerts par les procédés de fabrication.

La technologie PV à basse concentration
?

Il s’agit de concentrer les rayons solaires à l’aide de miroirs concaves afin d’augmenter l’intensité lumineuse et d’obtenir ainsi un haut rendement énergétique. Ainsi, plus il y a de lumière, plus il se produit de courant électrique. Axiosun est aujourd’hui le seul intervenant français sur le domaine de la « basse concentration ». Les modules photovoltaïques développés par Axiosun ont un pouvoir de concentration de 12 soleils, c’est-à-dire que par rapport à un module photovoltaïque traditionnel, il faut 12 fois moins de cellules photovoltaïques pour produire la même quantité d’électricité.

Perspectives

Dans trois ans, les systèmes à basse et moyenne concentration pourraient remplacer les panneaux solaires classiques sur le marché des centrales au sol dans les pays à fort ensoleillement grâce à un coût du kWh jusqu’à 40% plus faible. En effet, la solution Axiosun a plusieurs atouts : un faible coût de production d’électricité (LCOE), un système évolutif permettant de réaliser une augmentation de la puissance installée au cours de la vie du produit et enfin un modèle axé sur une fabrication locale grâce à des investissements faibles (jusque dix fois moins par rapport à l’industrie classique).

A propos d’Axiosun

Fondée en 2009, Axiosun, filiale du groupe Sunpartner, a pour vocation de fournir des systèmes à concentration.

Cette technologie consiste à installer un dispositif concentrateur entre le soleil et la cellule photovoltaïque permettant d’utiliser des cellules beaucoup plus petites dont le rendement est supérieur à celui d’une cellule classique soumise à concentration.

Dite « basse concentration », cette technologie présente l’avantage de produire une énergie verte compétitive avec les énergies traditionnelles et moins chère que les autres technologies solaires, en faisant une solution parfaitement adaptée pour les pays à fort ensoleillement. Après avoir installé la première centrale photovoltaïque basse concentration française en juillet 2011 à Saint-Cannat (Bouches-du-Rhône) et une centrale à Marrakech (Maroc), la PME française poursuit son développement avec la signature d’un accord de collaboration avec le CEA-Liten. Sa solution Axiosun a d’ailleurs été saluée par un premier prix Classexport. Les perspectives de développement permettent de prévoir 100 MW de génération Axiosun installés dans le monde en 2016. Axiosun emploie aujourd’hui 10 personnes.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Axiosun et le CEA-Liten signent un accord de collaboration"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

EA !!! De même que des pétroliers se “mettent” au PV ou à l’éolien, demême le CEA (Atomique, le Diable quoi), s’est officiellement rajouté les EA (Energies Alternatives), (le bon dieu, quoi. Ma pauv’madame Michu, mais comment s’y retrouver entre les “gentils” et les “méchants” ?

rouget
Invité

Areva vient d’annoncer le contrat pour une centrale solaire à concentration de 250 MW en Inde. Décidément ces groupes nucléaires font tout contre la promotion du renouvelable.

crolles
Invité

Ils disent : “La nouvelle génération de centrale Axiosun vise en effet un coût du kWh produit de 20% inférieur à la solution actuelle.” C’est évidemment faux. Encore une fois, une collusion entre le CEA le LITEN et une entreprise qui ne cherche qu’à sucer l’argent public. Cdlt

wpDiscuz