Baisse continue des prix de revient du photovoltaïque

Selon une étude menée par l’université de Berkeley et publiée en février dernier, le prix de revient du photovoltaïque aurait baissé significativement entre 1998 et 2007 aux USA. En effet, lors de construction de nouveaux bâtiments et pour un usage résidentiel, le coût du watt d’origine solaire photovoltaïque serait passé sous la barre de 10 dollars en 2007.

Si la tendance à la baisse du prix de revient du photovoltaïque semble s’être stabilisé depuis 2007, celle-ci dépend néanmoins des réglementations et des capacités installées dans chaque état. Les chercheurs du département énergie du laboratoire nationale "Lawrence Berkeley" ont ainsi étudié 37.000 réseaux électriques installés entre 1998 et 2007 sur 12 états différents. Selon ces travaux, le prix de revient du photovoltaïque, initialement à 10,50 dollars par watt ($/W) en 1998 aurait chuté de 30% pour atteindre 7,60 $/W en 2007.

Les chercheurs du département énergie du laboratoire nationale "Lawrence Berkeley" attribue cette baisse à la diminution des coûts externes (marketing, convertisseur, cout de production…) associés à la production de modules photovoltaïques. Ce rapport, rédigé par Ryan Wiser, Galen Barbose et Carla Peterman met aussi en évidence une corrélation directe entre la hausse du nombre d’installation de modules photovoltaïques et les aides fédérales accordées dans ce secteur.

D’autre part, cette étude souligne l’influence de deux facteurs dans l’estimation du coût de production de cette énergie. En effet, celui-ci dépendrait de la capacité des installations ainsi que de leurs localisations géographiques. Si les installations de grandes capacités bénéficient d’économie d’échelle (6,80 $/W pour une installation de 750 kW contre 9 $/W pour des aménagements de petites tailles en 2007), ces travaux ont mis en évidence une réduction plus importante sur le long terme pour des installations de faible capacité, telles que celles utilisées à l’échelle du particulier. La localisation géographique est aussi un facteur important, le rendement de l’installation dépendant en partie de l’ensoleillement du module. Ainsi pour des structures dont la capacité n’excédait pas 10 kW en 2007, le coût moyen de revient était de 7.6 $/W en Arizona pour 10.60 $/W dans le Maryland.[DEVIS|14] Au final, cette étude suggère qu’une baisse significative pourrait être atteinte dans les années avenir au moyen de programmes gouvernementaux de grande échelle. Le responsable des programmes solaires au Department Of Energy, John Lushetsky, explique qu’il prévoit la création d’au moins une ferme solaire de 5GW à l’horizon 2016 (probablement équipée avec du solaire à concentration dans un premier temps ).

La volonté d’aller rapidement vers les energies renouvelables, et vers le solaire en particulier, est attestée par les déclarations de Steve Chu, Secrétaire à l’Energie, mais également, par la création annoncée d’une "task force" destinée à faciliter l’accélération des procédures d’autorisation sur les terrains publics appartenant au gouvernement fédéral. Comme toute source d’énergie renouvelable, l’essor du solaire photovoltaïque dépend directement des subventions accordées par l’état, lesquelles ont été promises et si la tendance baissière des prix de revient se poursuit, il est probable que le PV trouvera une place prééminente dans le futur mix énergétique américain.

BE Etats-Unis numéro 158 (20/03/2009) – Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/58298.htm

[Correction : 23/03 à 09:20]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Baisse continue des prix de revient du photovoltaïque"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
paul
Invité

le résumé parle de 1 $ et le texte plutot de 10$ ????????

paul
Invité

On peut dire merci au monsieur qui sur une douze posts a du vous signaler au moins 4 ou 5 erreurs

enerZ
Invité

Merci de votre vigilance Le modérateur ************

irisyak
Invité

La soc. First solar a déjà répondu à la question à l’adresse suivante:

wpDiscuz