Enerzine

Bangladesh : la 1ère centrale nucléaire en chantier dès 2014

Partagez l'article

A l’issue de son entretien avec le Premier ministre du Bangladesh, Madame Sheikh Hasina, en visite officielle à Moscou, le président russe Vladimir Poutine, a annoncé le 15 janvier que la Russie accordera un crédit de 500 millions de dollars pour lancer le chantier de la future centrale nucléaire de Ruppur.

Située dans l’ouest du pays, à 200 kilomètres de la capitale Dacca, cette première centrale nucléaire bangladaise comprendra deux réacteurs de 1.000 MW, répondant aux normes de sécurité renforcées, selon les critères internationaux dits "Post-Fukushima".

"Nous avons proposé au Bangladesh le projet le plus moderne et le plus fiable qui soit" a déclaré Sergueï Kirienko, le dirigeant de l’agence nucléaire russe Rosatom. Capable de résister à la fois à un puissant séisme et à un tsunami, la centrale disposera notamment d’un réacteur avec double enceinte de confinement et d’un système de réfrigération passif.

"Les travaux de chantier seront lancés en janvier 2014", a-t-il précisé.

Les préparatifs dureront jusqu’à 2015 et cinq années seront nécessaires pour assurer la mise en exploitation de la centrale début 2020.

Cette annonce concrétise l’accord inter-gouvernemental signé par la Russie et le Bangladesh en novembre 2011. La future centrale devrait permettre de pallier au déficit énergétique et à l’épuisement des réserves de gaz – attendu d’ici une dizaine d’années – dans un pays qui compte près de 156 millions d’habitants.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "Bangladesh : la 1ère centrale nucléaire en chantier dès 2014"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Sonate
    Invité

    Vue la géographie du pays, j’espère qu’ils ont choisi un site en altitude …

    Vivanuclear!
    Invité
    Dans un pays aussi stable, sans jamais de catastrophes naturelles ni guerre civile attentats ou émeutes c’est une très bonne nouvelle! Et le Bangladesh est l’un des pays les mieux classés au monde sur la corruption et sur la qualité de ses services de contrôles. Gageons que Hollande sera l’un des premiers à aller essayer de leur vendre notre combustible, à défaut d’avoir été plus rapides que les russes pour leur vendre des réacteurs (même s’il est vrai qu’on à pas grand chose en tiroir de 1000MW à construire dès 2014). Pour un monde toujours plus sûr, adoptez tous le… Lire plus »
    Russeprevoyant
    Invité

    Super bon site, dans le lit majeur du Gange, fleuve calme et réputé pour l’absence totale de débordements. Son volume varie très fortement entre la période de mousson et la secheresse, c’est donc un site idéal pour une centrale nucléaire ! Juste 2000MW à refroidir en période de secheresse et à protéger en période d’inondation. Que dit l’AIEA? Que c’est super évidement ! On a aimé les Japonnais sur des failles sismique, les Russes avec une dictature opaque, on aimera le Bangladesh et ses belles zones inondables! Vive le nucléaire !

    Rice - le troll
    Invité

    Le GGP russe a l’air aussi malhonnête que son homologue français : vendre une bombe atomique dans un pays qui a 1000 habitants / km2 (soit une des densités les plus grandes au monde), est dirigé par une « démocratie » populaire (pourrie et radicale-islamisée), dans une des régions du monde la plus exposée aux catastrophes naturelles… Bref, tout ce qu’il faut pour préparer la plus grande catastrophe nucléaire civile en devenir…

    wpDiscuz