Batterie échangeable : Better Place lève $350 millions

Better Place a annoncé lundi la signature d’un accord avec un consortium d’investisseurs dirigé par HSBC pour un investissement en fonds propres de 350 millions de dollars.

Cet accord représente l’un des plus importants investissements dans l’histoire des clean techs et valorise Better Place à 1,25 milliards de dollars. Ce second tour de table voit la participation de nouveaux investisseurs dont HSBC, Morgan Stanley Investment Management et Lazard Asset Management. Il s’agit de l’un des plus gros investissements de ce type réalisé par HSBC, qui a mené cette levée de fonds avec un montant de 125 millions de dollars.

Ce financement permet à Better Place d’étendre son empreinte géographique tout en restant en ligne avec ses objectifs en termes de R&D et de déploiement. L’entreprise souhaite progresser sur les marchés où son modèle économique sera le plus profitable afin d’optimiser les retours pour ses investisseurs, notamment en Europe et en Asie.

Les plans de lancement pour Israël et le Danemark se poursuivent conformément au calendrier avec pour en ligne de mire la fin 2011, date à laquelle les premières Renault à batterie échangeable entreront en circulation. Better Place poursuit également sa stratégie de déploiement en Australie et sur certains marchés en Amérique du nord prévus quelques mois après les lancements en Israël et au Danemark.

De plus, le département de R&D teste actuellement chaque élément de la solution Better Place dans des conditions reproduisant un usage réel selon différentes régions du monde et en plusieurs phases : à commencer par le réseau de véhicules électriques au Danemark depuis décembre dernier, et un projet de taxis électriques à batteries échangeables à Tokyo dont le lancement interviendra en avril cette année. D’autres étapes viendront compléter cette phase de développement avant les essais grandeur nature pendant le second semestre 2010 et le lancement commercial prévu en 2011.

« Ce jour marque la fin d’un processus de décision long qui aboutit au choix décisif, de la part de l’un des investisseurs les plus important au monde et réputé conservateur, d’investir dans une entreprise privée dont l’objectif est d’apporter des innovations aux secteurs de l’énergie et de l’automobile pesant trois milliards de dollars » a déclaré Shai Agassi, PDG et fondateur de Better Place.

« Notre technologie et nos solutions, complétées par un partenariat solide avec Renault, nous donne une avance d’au moins deux ans sur toutes les autres approches de véhicules à énergie alternative. Notre solution est la seule dont le déploiement permet de réduire la consommation de pétrole des états et les émissions de gaz à effets de serre tout en offrant aux automobilistes des véhicules plus pratiques et moins onéreux que les véhicules à moteur à combustion interne », a ajouté Shai Agassi.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz