Better Place va tester son réseau de bornes en Ontario

Better Place, a signé jeudi un partenariat avec le gouvernement de l’Ontario afin de développer et de tester un réseau d’infrastructures destiné aux voitures électriques au Canada.

Grâce à ce partenariat, la province souhaite assurer la transition de cette industrie vers la production de véhicules électriques tout en contribuant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. En s’intéressant à cette technologie d’avenir, l’Ontario se dote d’un atout supplémentaire pour stimuler la création d’emplois et la croissance économique.

La signature de ce partenariat constitue la toute première étape du déploiement d’un réseau de recharge des voitures électriques au Canada. Better Place prévoit d’installer un siège en Ontario et de construire un centre de formation et de démonstration autour des véhicules électriques à Toronto afin de contribuer à l’adoption rapide des véhicules électriques par les habitants de la province.

Better Place s’est associée à Bullfrog Power, seul fournisseur d’énergie du Canada à proposer une électricité 100% « verte » pour alimenter en énergie renouvelable l’ensemble de son réseau en Ontario. "Pour aboutir à un transport vraiment « décarbonné », il est primordial d’intégrer la production d’électricité dans la réflexion. Better Place prend une position ferme en s’engageant à ravitailler les véhicules électriques en énergie renouvelable", a indiqué Tom Heintzman, président de Bullfrog Power.

Better Place planifie et installe des réseaux de bornes de recharge et de stations de remplacement de batteries, donnant ainsi aux automobilistes la possibilité de « faire le plein » aussi facilement que dans une station-service. S’inspirant du modèle de la téléphonie mobile, Better Place exploite ensuite le réseau des stations de recharge tandis que les constructeurs automobiles restent producteurs des véhicules électriques qui utiliseront son réseau.

Better Place alimente son réseau en énergie renouvelable et propose de ce fait une solution « zéro émission », de la production d’énergie, à l’utilisation du véhicule.

Better Place va tester son réseau de bornes en Ontario

L’automobiliste aura la possibilité de s’abonner à un service de transport durable : Better Place fournira les batteries pour rendre plus abordables et plus pratiques les voitures électriques. Les bornes de recharge seront implantées au niveau des aires de stationnement, dans les secteurs résidentiels, près des lieux de travail et des commerces de détail, pour que les propriétaires de voitures électriques puissent facilement recharger leurs véhicules.

Pour les trajets plus longs que les déplacements quotidiens, les automobilistes pourront se rendre dans les stations d’échange de batteries. Leur batterie sera alors retirée et remplacée par une autre, chargée à pleine capacité, et ce, en moins de temps qu’il n’en faut aujourd’hui pour faire le plein d’essence.

Le réseau d’infrastructures de Better Place repose sur des normes ouvertes. L’un des objectifs de « l’écosystème » Better Place, dont fait partie l’Alliance Renault-Nissan, est d’offrir aux consommateurs le choix le plus large possible en matière de marques et de modèles de véhicules.

Le ministère de l’Environnement du Japon a également invité Better Place et les grands constructeurs automobiles japonais à participer à un grand projet de voitures électriques dans le pays.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Better Place va tester son réseau de bornes en Ontario"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

”…« l’écosystème » Better Place, dont fait partie l’Alliance Renault-Nissan,…” grand silence chez nous d’une quelconque avancée concrète…QQ initiatives ambiteuses pourraient être de mise par les temps qui courent ! So what are they waiting for ? Mr Carlos G. c’est pour qd dans l’Hexagone? du concret à ce sujet.Il n’est pas interdit que les autres, PSA, Michelin, Heuliez,…s’y mettent aussi…le champ est (presque) libre….libre à vous de faire !A+ Salutations Guydegif(91)

Electrocar
Invité

C ‘ est curieux  mais   je  n ‘ ai  vu  aucune  date  précise  sur la concrétisation  dece  projet ,  aurais – je  mal  lu  ?

chubop
Invité

Better Place possède un excellent service de presse et un réseau de contacts puissants. Pour le concret, tant au niveau technique qu’au niveau économique, libre cours à notre imagination. Ca me laisse malheureusement un vague sentiment de Fausse Bonne Idée et d’opportunisme. À voir si la crise économique ne mettra pas un peu d’ordre dans ce projet privé à haut risque, grand déploiement et somme toute peu transparent.

Tartempion
Invité

Les 2/3 des populations mondiales utilisant un  véhicule tous les jours, le font pour une rotaion inférieure à 150 kms avec un départ et retour à partir du domicile ayant un approvisionnement électrique……………..et avant même que les véhicules soient construits et mis en circulation, certains ” financiers ” investissent dans des réseaux de recharges ou d’échanges de batteries………….            La très récente crise mondiale vient une nouvelle fois de prouver ce que pas mal de personnes subodoraient depuis longtemps : ne  faire confaince aux financiers que rarement et  surtout ne jamais leur laisser la clé de la vie sociale……….

Bienlavolt
Invité

Pour  la  “Volt”  ça  serait  bien  puisque GM développe la Volt qui est une voiture hybride avec une architecture hybride série, qui lui donne une autonomie de 64 km avec son moteur essence. Pour celui qui n’effectue jamais de longue distance et qui peut recharger à son domicile la nuit, ou sur  ce réseau,  il sera possible de ne jamais démarrer le moteur essence. Ce qui distingue l’offre GM de celle de Toyota, et qui parait même supérieure. La Chevrolet Volt est donc présentée comme une voiture électrique avec autonomie étendue …  CQFD .

wpDiscuz