Bibi, le train hybride débarque en Bretagne

La Bretagne inaugurera le 10 juin le premier train hybride de la Région. Diesel et électrique, le train est capable d’emprunter tout type de ligne ferroviaire.

Il se nomme "Bibi", pour bi-mode et bi-courant : il peut être alimenté en diesel ou en électricité, et fonctionner avec des tensions de 1 500 et 25 000 V.

Une particularité qui lui permet de circuler sur n’importe quel type de voie, et d’éviter ainsi rupture de charge et changement de train pour les voyageurs.

Le recours à l’électricité est ainsi optimisé, synonyme de réduction de l’impact environnemental.

Actuellement, ce modèle conçu par Bombardier circule entre Paris et Troyes. On le verra désormais relier Brest à Quimper et, d’ici 2010, déservir le sud de la Bretagne avec 8 nouvelles rames.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Bibi, le train hybride débarque en Bretagne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Fabio
Invité

Ce train est-il équipé de batteries pour récupérer l’énergie des déccélérations et la restituer lors des accélérations? Car si ce n’est pas le cas, il n’y a absolument aucun intérêt environnemental, c’est comme si on mettait une loco diesel et une loco électrique sur le même train, l’une ou l’autre fonctionnant en fonction du type de voie, et nous n’avons affaire là qu’à une simple annonce à but commercial en tentant de faire croire que c’est un train écolo !

Guydegif(91)
Invité
Quelqu’un de Bombardier saurait mieux répondre,… mais déjà dans un 1er temps, je voudrais dire que ce BiBi ce n’est PAS PAREIL qu’une ”loco diesel et une loco électrique sur le même train”. Qd il n’y a pas de lignes électriques, donc pas de caténaires, on fonctionne au diesel, mais pas directement. Le moteur diesel n’entraine pas directement les roues, mais on a en fait affaire à un groupe diesel-électrique, le moteur diesel tournant à régime continu, donc optimal pour son fonctionnement et pour limiter pollution et GES, entrainant 1 alternateur qui produit du courant pour alimenter le/les moteurs électriques qui eux font avancer… Lire plus »
Denlaf
Invité

Bonne interprétation de la part de Guydegif(91). Au final, ce sont des moteurs électriques qui permettent au train de se déplacer. Il faudrait cependant plus d’informations au sujet de l’alimentation strictement électrique. Quoiqu’il en soit je suis fier des réussites de Bombardier. Il s’agit d’un de nos fleurons québécois : un succès économique au niveau mondial. Pour ceux qui souhaitent consulter des articles sur les énergies renouvelables, je propose  .over-blog.com  précédé de  denis-laforme. On y retrouve également des articles sur les économies d’énergie, le climat, le réchauffement climatique et même sur les cycles glaciaires-interglaciaires.

pasnaif
Invité

cela fait plus de 80ans que le Diesel électrique ferroviaire existe en France tel que vous le décrivez. Toutes les locos “diesel” de route sont ainsi depuis. Par contre pour “récupérer” l’énergie de freinage d’un convoi de 400 tonnes roulant à 100km/heure, j’imagine que les batteries devraient “encaisser” quelques 20 000kW (sinon ça ne freine pas) donc peser plus lourd que le train…J’ai bien peur qu’il faille y renoncer. Amitiés

Guydegif(91)
Invité

Faudrait voir le détail pour les trains où c’est déjà fait, -donc voir avec SNCF Le Mans, peut-être?- mais…Pour la récup énergie au freinage si lignes & caténaires, on sait renvoyer dans le réseau. Pour le cas où on est en traction diesel-élec. on peut tj récupérer le max de ce que les batteries qu’on peut avoir savent stocker et le reste passe en chaleur dans les patins de frein, EN ATTENDANT qu’on sache se donner les batteries requises pour récupérer toute l’énergie de freinage…. Voilà, on fait comme pour ….Rome…pas tout d’un coup. Non? A+ Salutations Guydegif(91)

Bobby
Invité

Quel stratège tu fais Guydegif… pourquoi ils t’ont pas demandé conseil, c’est dingue ! M’est avis qu’ils sont passé à côté d’une belle nouille… toi !

Hug
Invité
le diesel électrique existe depuis longtemps, mais en France il y a au moins autant de diesel-hydraulique (transmission de type Voith, voir TER X72500 et 73500 par exemple) que de diesel électrique. Ce train est un automoteur, il n’y a pas de loco, la traction est située en toiture et sous-caisse comme dans un métro, il y a des passagers partout, ce qui n’est pas le cas dans une loco. Pour ce qui est de l’impact environnemental, un train est forcément écolo car il n’y a pas d’autre moyen de transport à part le vélo, qui consomme aussi peu d’énergie par passager.km. Enfin… Lire plus »
wpDiscuz