Enerzine

Bientôt un rapport français sur l’industrie et l’éolien

Partagez l'article

Capgemini Consulting présentera les conclusions de sa mission « l’industrie française se tourne vers l’eolien » le 31 mars prochain en presence de Michèle Pappalardo, Commissaire générale au développement durable.

L’ADEME et France Energie Eolienne (FEE), branche Eolienne du Syndicat des énergies renouvelables (SER) ont confié à Capgemini Consulting la réalisation d’une mission destinée à identifier les opportunités de diversification de l’industrie française vers la fabrication de composants d’éoliennes.

En 2009, SER-FEE avait recensé plus de 140 entreprises implantées sur le territoire français ayant déjà une activité industrielle tournée vers l’éolien. Dans la prolongation de cette démarche, la mission confiée à Capgemini Consulting a pour but d’identifier, parmi les entreprises disposant de sites de production sur le territoire français, celles dont les capacités, les compétences et les savoir-faire peuvent être mis rapidement, dans un délai de 12 à 24 mois, au service de l’industrie éolienne.

Les savoir-faire nécessaires à la fabrication des principaux composants d’une éolienne ont été définis par grandes catégories. Plusieurs centaines d’entreprises ont répondu à un questionnaire détaillé concernant chacun de ces composants. Il s’agit de grands groupes, de PME et de clusters d’entreprises ayant une activité dans l’aéronautique, la fonderie ou le génie électrique.

Avant la remise du rapport définitif, un atelier de travail dans un environnement collaboratif, propre à Capgemini Consulting a eu lieu le 18 février, en présence de Michèle Pappalardo, Commissaire Générale au Développement Durable, pour échanger sur la mise en œuvre d’une dynamique collective permettant d’impliquer les différents acteurs dans le développement d’une filière industrielle éolienne française puissante, forte de nombreux fournisseurs et sous-traitants.

** Le Comité de pilotage de cette mission se compose de la Direction Générale de l’Energie et du Climat, du Commissariat Général au Développement Durable, de la Direction Générale à la Compétitivité, à l’Industrie et aux Services, de l’ADEME, de France Energie Eolienne et des principaux fabricants mondiaux d’éoliennes.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    13 Commentaires sur "Bientôt un rapport français sur l’industrie et l’éolien"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pays
    Invité

    Pathétique… Au moment où la France entière a enfin conscience que ces éoliennes sont un désastre social et environnemental, les industriel se débattent comme des diables pour prolonger à coup d’études leurs hyper-profits scandaleux. On sait déjà, au mot près, ce qui figurera dans le texte qui sera rendu…

    Lord predator
    Invité

    Il sort d’où lui ? Association « Sortir de l’éolien » ?? Faudrait déja y être rentrer  … Aprés vos jugements de valeurs « la France entiére » machin truc muche, sans source ni argumentation a coté, vous les gardez pour vous hein. Vous économiserez la patience de « la France entiére » …

    Eol
    Invité

    « Au moment où la France entière a enfin conscience que ces éoliennes sont un désastre social et environnemental » Ah bon ? Je dirait qu’il est grand temps d’entrer dans la course, mais on a deja plusieurs tours de retard…

    Tartempion
    Invité
    Certes, on peut estimer que la voie actuelle de captage des vents n’est pas forcément la meilleure, mais associer l’éolien à un désastre social c’est surtout démontrer ses propres carences intellectuelles …….. Le vent et/ou le soleil sont les énergies les mieux réparties et les moins chères dans le monde entier … Si on avait du nucléariser, depuis 40 ans, la planète entière, les réserves seraient déjà épuisées … Dés que l’humain aura réussi à bien capter ces deux énergies, il en sera fini des autres fossiles … Et, c’est pour très vite … avis à tous les pisse-vinaigre style… Lire plus »
    Palme
    Invité
    Tribunal de Grande Instance de Montpellier, 4 février 2010. Pour la première fois en droit français, le juge dit que l’installation d’un parc éolien important, en surplomb d’un domaine viticole, constitue pour les propriétaires un trouble anormal de voisinage par la dégradation du paysage, par les nuisances auditives et la dépréciation foncière qui en résultent. Dans cette affaire, il a reconnu le trouble anormal de voisinage et a ordonné la démolition de quatre éoliennes et condamné la Compagnie du Vent à verser une somme avoisinant les 500 000 euros, au titre des dommages intérêts et de la moins value estimée… Lire plus »
    Samivel51
    Invité

    Pendant que nous pondons rapport sur rapport, et nous nous crêpons le chignon tel les vendeurs de poisson du village d’Asterix, les autres pays européens développent des éoliennes dernier cri, des éoliennes offshore fixes, des éoliennes flottantes, des hydroliennes, et j’en passe. C’est triste.

    1000 mille
    Invité

    connaissez une ancienne de chez Cogema : Mme Colette Lewinner (ex-SGN, ne pas confondre avec SDN)qui opère actuellemnt chez Capgemini ?

    michel123
    Invité
    Les français comme PAYS sont une caricature du français moyen , ils sont tellement égoistes et revendicatifs , ils veulent tout le confort moderne , leur télé , leur ordi , leur voiture (discount) , leur chauffage (pas cher si possible) , la lumière , un emploi stable (et rémunérateur ) dans une économie française qui décline doucement … Bien entendu ils ne veulent en avoir aucune contrainte , c’est à dire pas de centrale nucléaire prés de chez eux (ça ferait tomber le prix du terrain ) , pas d’éolienne qui gacherait leur paysage , Par contre si l’électricité… Lire plus »
    Ds
    Invité

    « Par contre si l’électricité vient à être coupée  lors d’un pic de surconsommation il prendra un air offensé et scandalisé en disant : mais je l’avais bien dit , ils n’ont pas voulu investir dans la production….  » Rappel important est hélas vite oublié par certain : les éoliennes ne fonctionnent bien que lorsque le vent est soutenu, c’est à dire pas très souvent dans la plupart des régions de France. 

    serge23
    Invité

    A voir les participants éminent à ce rapport, on peut déjà imaginer les conclusions : une publicité-propagande du lobby industriel, soit disant écologique, où les $ et les € seront beucoup plus important que la réflexion sur le bien vivre sur notre planète. Bravo enerzine pour cette page de pub, combien êtes vous payé?

    chelya
    Invité
    @marius76 : le rapport ne concerne pas seulement les pure players de l’éolien (là c’est circulé y a rien à voir) mais, ce qui est très intéressant, s’intéresse également à toutes les entreprises qui ont pu échapper à la crise en se diversifiant dans les pièces d’éoliennes ce qui est le cas de beaucoup de sous-traitant de l’automobile. Le SER est en train de mettre en place un inventaire des entreprises françaises qui ont des compétences pouvant intéresser les différentes industries du renouvelables pour jouer les entremetteurs et faire la publicité de ce nouveau marché… C’est une action que je… Lire plus »
    marius76
    Invité

    Merci pou l’info, ce peut être effectivement intéresant pour nos PME. Je vais donc attendre le 31 mars… à moins que quelques morceaux choisis du rapport aient déjà été rendus publics ?

    Ze tof
    Invité

    Ce rapport parlementaire a le mérite de rappeler de nombreuses vérités étouffés au nom du green business.

    wpDiscuz