Biocarburants : le Canada injecte 72,8 M$

Dans le cadre du programme écoENERGIE, le gouvernement du Canada offre un nouvel octroi de fonds qui pourrait atteindre 72,8 millions de dollars pour une usine d’éthanol à Minnedosa, au Manitoba.

Comparativement à l’essence, l’éthanol à base de céréales est susceptible d’entraîner une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) pouvant atteindre 40 % sur le cycle de vie. Quant au biodiesel, cette réduction peut atteindre 60 %. Le projet de réglementation visant la teneur en carburant renouvelable dans l’essence pourrait à lui seul réduire les émissions de GES du Canada de quatre mégatonnes.

Le ministre Vic Toews, président du Conseil du Trésor, s’est réjoui de cette annonce et a déclaré que ce financement aidera à maintenir des emplois locaux et des possibilités économiques pour les entreprises locales tout en produisant des carburants plus propres pour réduire les émissions de gaz à effet de serre au Canada.

Le gouvernement du Canada investit un montant pouvant atteindre 1,5 milliard de dollars pour accroître l’approvisionnement et la disponibilité en carburants plus propres et renouvelables comme l’éthanol et le biodiesel. En fait, une réglementation en voie d’élaboration imposera une teneur en carburant renouvelable de 5 % dans l’essence d’ici 2010 et une teneur en carburant renouvelable de 2 % dans le carburant diesel et le mazout d’ici 2011 ou avant selon la faisabilité technique.

Pour répondre à ces exigences, le Canada aura vraisemblablement besoin de trois milliards de litres de carburants renouvelables d’ici 2012. Le programme écoÉNERGIE pour les biocarburants devrait contribuer à atteindre cet objectif grâce à des incitations à l’exploitation qui stimuleront la production de carburants renouvelables.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Biocarburants : le Canada injecte 72,8 M$"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
marcob12
Invité

Le Canada visant à court terme 2 millions de barils/jour issus des schistes bitumineux (de l’ordre de 100 milliards de litres/an) et une étude récente venant de montrer que le litre de pétrole issus de ceux-ci émet 50 à 75% de CO2 de plus que le litre d’essence classique, il leur faudra transformer bien plus de blé que ça pour seulement compenser. Autant se gaver de morphine en continuant à s’écraser les doigts au marteau…

wpDiscuz