Enerzine

Biocarburants : le sorgho doux une alternative viable ?

Partagez l'article

La production de biocarburants de première génération est de plus en plus contestée dans le monde. Elle est en partie responsable de l’augmentation du prix des denrées alimentaires que connaît tous les pays du globe.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les chercheurs s’intéressent de plus en plus à d’autres sources d’énergies renouvelables. Parmi elles, ils ont découvert une variété de sorgho non issue de cultures céréalières comme peuvent l’être le maïs, le blé et le riz.

Le Sorgho doux est principalement utilisé dans l’alimentation du bétail et peut également être transformé en sirop. De là, à utiliser ces sirops dans le procédé de fabrication de l’éthanol, il n’y a qu’un pas !

Apparemment, pour chaque unité d’énergie utilisée pour produire de l’éthanol à base de sorgho doux, huit unités d’énergie sont générées – soit quatre fois plus que l’éthanol à base de maïs.

Global Renewable Energy aurait ainsi planté 20 hectares de culture pour la production d’éthanol et dans l’objectif d’introduire le sorgho doux comme une alternative viable à la production de biocarburants.

A savoir : le sorgho "classique" est considéré comme la cinquième céréale mondiale, après le maïs, le riz, le blé et l’orge. Il est cultivé principalement en Afrique et en Asie. Les pays occidentaux produisent environ 40% de la récolte mondiale, pour l’alimentation animale, sur 10% seulement de la surface totale. La production mondiale pour le fourrage et l’ensilage s’est élevée à 22,2 millions de tonnes en 2004-2005.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz