Biocarburants : Shell signe des accords de recherche

Le groupe anglo-néerlandais Shell a annoncé mercredi la signature de six accords entre son équipe interne de recherche technologique sur les biocarburants et des groupes d’experts appartenant à des instituts universitaires du monde entier.

Ils s’inscrivent dans un programme d’accords conçus pour s’ajouter aux propres travaux de recherche et développement  conduits par Shell dans le domaine des biocarburants.

Ces projets de recherche ont été conclus avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT), l’Université de Campinas à Sao Paulo (Brésil), l’Institut de microbiologie de l’Académie chinoise des sciences de Pékin, l’Institut de bioénergie et de technologie des biotraitements de l’Académie chinoise des sciences à Qingdao, le Centre d’excellence en biocatalyse, biotransformation et production de catalyseurs à l’Université de Manchester et l’Ecole des biosciences de l’Université d’Exeter.

Les détails concernant chaque projet ne sont pas révélés, mais un communiqué indique que le programme au sens large est consacré à la fois aux nouvelles matières premières et aux nouveaux processus de production de biocarburants, l’accent étant mis sur l’amélioration de l’efficacité et de la rentabilité. Ces accords ont une durée de trois à cinq ans.

Shell souligne la longue expérience de la recherche et du développement dans le secteur de la biomasse, domaine dans lequel elle investit en permanence depuis 30 ans. Son équipe spécialisée dans la recherche et la technologie des biocarburants mène ses travaux dans des centres situés à Chester (Royaume-Uni), Houston (Etats-Unis), Amsterdam (Pays-Bas) et Bangalore (Inde).

"Les travaux de recherche et développement conduits en interne par Shell dans le domaine des biocarburants sont une activité de pointe menée depuis longtemps", explique le Dr Graeme Sweeney, Vice Président exécutif de Shell Future Fuels and CO2.

"Ils sont coordonnés au niveau mondial. Nous savons toutefois que le développement de nos connaissances dans le cadre de véritables partenariats spécialisés, aux côtés d’experts de grande classe, où qu’ils soient, sera indispensable si nous voulons accélérer nos travaux et réussir dans le domaine, en pleine évolution, des biocarburants. Nous travaillons déjà avec certains partenaires depuis longtemps mais nous sommes très heureux d’annoncer aujourd’hui ces six nouvelles collaborations. Nous nous réjouissons de l’arrivée de nouvelles compétences et de l’enthousiasme des chercheurs."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Biocarburants : Shell signe des accords de recherche"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité
Bravo à l’esprit et aux synergies décrites ci-dessus. Méritent de faire école !Que fait notre pétrolier national dans ces domaines? Comme dit ci-dessus par Shell, ce n’est pas incompatible de mener de front R& D interne et projets de R & D avec des Universités et Instituts de par le monde. On est plus fort à plusieurs !Je suis peut-être mauvaise langue à supputer que Total reste égoïstement dans son coin de pétrolier à l’ancienne plutôt que de prospecter largement dans les EnR, biomasses et autres nouvelles voies,…mais il ne tient qu’à Total de nous informer du contraire, càd de ses… Lire plus »
wpDiscuz