Enerzine

Bioénergies : 3 contrats de 260 ME pour Areva

Partagez l'article

Areva annonce avoir remporté trois contrats d’un montant de 260 millions d’euros dans le domaine de la bioénergie au Brésil et en Thaïlande.

Via sa filiale Koblitz, Areva a signé un contrat au Brésil avec le groupe Bertin, spécialisé notamment dans le bioéthanol. Cet accord porte sur la fourniture clé en main d’une flotte de 11 centrales biomasse alimentées par du bois d’eucalyptus, représentant une production de 380 MWe. La construction s’étalera sur quatre ans.

Le groupe a obtenu un second contrat lié à la rénovation de l’unité de production d’électricité de la sucrerie Seresta, située dans l’état d’Alagoas au nord-est du Brésil. Une fois modernisée, cette unité atteindra une production de 50 MWe qui sera revendue sur le réseau local, assurant au client une nouvelle source de revenus.

Par ailleurs, l’électricien thaïlandais Buasommai Electricity Generating Co. a confié à Areva la fourniture de deux nouvelles centrales biomasse dans le nord-est de la Thaïlande. Ces unités produiront chacune 10 MWe à partir de la balle de riz. En 2009, Areva avait déjà livré deux unités à ce client.

« Ces contrats confirment le rôle d’Areva en tant que partenaire clé dans le développement de grands projets de bioénergie au niveau mondial. Il s’inscrivent dans la stratégie du groupe d’atteindre une part de marché de 20 % d’ici 2012 », souligne Anil Srivastava, Directeur de l’activité Energies Renouvelables au sein d’Areva.

Areva affirme avoir livré à ce jour "plus de 100 centrales bioénergétiques sur le marché mondial", ce qui représente 3 000 MWe de capacité installée et jusqu’à 500 000 tonnes de résidus organiques valorisées chaque année.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Bioénergies : 3 contrats de 260 ME pour Areva"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Yoyo123
    Invité

    Et combien de milliards perdus pour les centrales nucléaires a Abu Dhabi ? C’est sur que l’on communique moins sur ce sujet…             

    Korvetboy
    Invité

    Il vaux mieux ne pas gagner d’argent virtuel à la signature d’un contrat que d’en perdre à la réalisation …. quand on n’est pas dans un pays de cocagne comme la France ou le contribuable est là et sera là pendant des milliers d’années pour gérer et donc payer les frasques de nos nucléophiles

    wpDiscuz