Bioéthanol 2ème génération : vers l’industrialisation

Un partenariat signé entre Biométhodes et Virginia Tech marque le lancement industriel de deux technologies destinées à convertie la biomasse lignocellulosique (non alimentaire : déchets agricoles, entre autres) en Bioéthanol, l’autre pour la conversion des sucres en biohydrogène.

Biométhodes, entreprise de biotechnologie créée à Genopole (Evry), est spécialisée dans l’ingénierie des enzymes. Récemment tournée vers la production de biocarburaats, elle a décidé d’industrialiser ses actifs scientifiques et technologiques dans le cadre d’une unité pilote qui sera construite aux USA dans le courant de l’année 2009.

Percival Zhang, professeur assistant au "College of Agriculture and Life Sciences" (Virginia Tech, Virginie, USA), est à l’origine de la découverte de procédés de conversion de la biomasse d’origine non alimentaire en éthanol de deuxième génération et en hydrogène.

Ces procédés originaux reposent sur des enzymes améliorées, et sur des conditions physicochimiques douces. Contrairement aux procédés couramment utilisés, cette nouvelle technologie ne nécessite ni l’emploi de hautes pressions, ni des températures très élevées pour séparer efficacement la biomasse des déchets agricoles en ses trois composants essentiels, la cellulose, l’hemicellulose et la lignine.

Outre l’excellent rendement de production d’éthanol de deuxième génération à partir de la fermentation des sucres, ce procédé permet également de valoriser les produits dérivés à haute valeur ajoutée, tels que la lignine et l’acide acétique, explique Biométhodes dans un communiqué.

« Notre stratégie repose sur la validation industrielle et économique du procédé dans le cadre d’un pilote aux USA où nous disposons immédiatement de toutes les compétences nécessaires. Dans une deuxième phase, nous procéderons à l’intégration de nos technologies enzymatiques dans la chaîne de production de nouveaux biocarburants. Ce procédé sera ensuite déployé en Europe et aux USA soit directement soit dans le cadre de partenariats industriels » annonce Gilles Amsallem, P.D.G. de Biométhodes.

Grâce aux fortes incitations locales, Biométhodes implantera sa première usine pilote en Virginie. L’équipe américaine, supervisée par le Professeur Percival Zhang, sera focalisée en particulier sur l’étape du prétraitement de la biomasse.

En France, les équipes de Biométhodes seront focalisées sur l’amélioration et la production des enzymes nécessaires aux procédés de transformation de la cellulose en bioéthanol d’une part et en biohydrogène d’autre part.

Selon Gilles Amsallem, « L’usine pilote sera une des premières unités mondiales qui intègrera les deux technologies majeures – le procédé de prétraitement de la biomasse, et les technologies d’enzymes optimisées pour l’hydrolyse de la cellulose en sucres fermentables ». Biométhodes s’est fixé comme objectif d’augmenter l’efficacité de l’hydrolyse, d’optimiser la production d’enzymes, de réduire le coût total de production, avant de passer à l’échelle industrielle aux USA et en Europe dans des conditions économiques optimales.

De plus, « Outre les motivations technologiques, la localisation de notre pilote aux USA est un élément important de notre stratégie », confie Gilles Amsallem, « contrairement à l’Europe, qui a plutôt développé les biodiesel, les USA et le Brésil maîtrisent parfaitement les techniques industrielles de production d’éthanol de première génération ». Le PDG estime en effet que les conditions pour l’évolution vers les biocarburants de deuxième génération existent effectivement aux USA, alors qu’elles doivent rapidement se mettre en place en Europe pour répondre aux enjeux économiques et environnementaux de notre société.

Concernant la production de biohydrogène, « l’Union Européenne déploie des efforts considérables pour favoriser le développement des technologies hydrogène », déclare Gilles Amsallem. « Les conditions sont donc favorables au succès du projet "hydrogène embarcable" en Europe, et les technologies de Biométhodes sont les plus adaptées pour réaliser cet ambitieux projet » estime-t-il. L’objectif de Biométhodes est de passer de la preuve de concept réalisée dans le laboratoire du Pr Percival Zhang sur des "fuels cells", à des modèles réduits de générateurs, puis des prototypes de batteries, et enfin à des prototypes de voitures.

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz