Biofluides Environnement transforme les eaux usées grises en source de chaleur

Inventé par Biofluides Environnement, une PME innovante française basée à Saint-Fargeau-Ponthierry (77), l’E.R.S.® (Energy Recycling System ou Système de Recyclage Énergétique) est une solution de récupération et de valorisation de la chaleur des «eaux usées grises».

A partir de ces eaux altérées par les activités humaines à la suite d’un usage domestique, industriel, artisanal ou autre, l’E.R.S. produit de l’eau chaude.

Dans un contexte énergétique tendu, le procédé E.R.S.®, fabriqué en France et doté de 6 brevets – dont 3 internationaux- révolutionne tout simplement la production d’eau chaude et de chauffage en récupérant une source de chaleur jusqu’alors perdue. Cette idée simple et vertueuse, répondant aux enjeux énergétiques fixés par le Grenelle de l’Environnement, vient naturellement de se voir attribuer l’agrément Titre V – RT2012.

Avec 40 installations, l’E.R.S.® s’affirme comme la solution leader du marché

En 2009, Alain MOURÉ, créateur et dirigeant de Biofluides Environnement, part du constat qu’une énorme quantité d’énergie est rejetée chaque jour vers les réseaux d’assainissement, avec les eaux grises usées émanant de nos douches, baignoires, lave-linge ou autres lave-vaisselle. Il invente alors et met au point l’E.R.S.®, une solution, fabriquée en France et dotée de 6 brevets – dont 3 internationaux – qui valorise pour la première fois ce gisement de chaleur inexploité.

En janvier 2010, l’E.R.S.® est mis en service pour la première fois dans un immeuble d’ICF la Sablière à Courcouronnes. Preuve est immédiatement faite de l’efficacité du système. Depuis, 40 E.R.S® ont été installés, le procédé ayant séduit des constructeurs et bailleurs sociaux, tels que Bouygues, Eiffage, Paris Habitat ou le Groupe GHI. Pourquoi ? Parce que l’E.R.S.® leur permet, par exemple, de réduire les factures énergétiques tout en respectant les normes thermiques de performance énergétique imposées par le législateur.

Biofludes Environnement transforme les eaux usées grises en source de chaleur

En établissement de santé comme en logement collectif, la valorisation des eaux usées grises coule de source

Outre son application dans les bâtiments à usage d’habitation, l’E.R.S® répond aux enjeux énergétiques de nombreux secteurs concernés par la RT 2012, tels que les établissements de santé, la restauration, l’hôtellerie …

Dans le secteur du logement, l’une des dernières installations d’un E.R.S® à Aulnoy-lez-Valenciennes dans un immeuble collectif de 47 logements, permet d’économiser chaque année 21 800 kWh. Le système restitue en effet 29.600 kWh, pour une consommation électrique de 7.800 kWh.

Le procédé vient aussi de faire son entrée dans un établissement de santé. Le foyer d’accueil médicalisé « Les maraîchers », qui ouvrira prochainement ses portes dans le 20ème arrondissement parisien, sera équipé d’un E.R.S. de dernière génération.

Le Groupe SOS qui gère l’établissement intègre depuis toujours les principes du développement durable à l’ensemble de ses activités, et notamment ceux de l’écoconstruction. Le procédé développé par Biofluides Environnement, qui permet de réaliser de substantielles économies d’énergie, s’inscrit donc tout naturellement dans cette logique.

[ Communiqué de presse PREMIUM : article original ediffuseur.com ]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Biofluides Environnement transforme les eaux usées grises en source de chaleur"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

Toujours partant pour ce type d’opérations, d’autant plus que ici, on parle bien de réalisations concrètes et déjà opérationnelles. Une petite interrogation sur “l’une des dernières réamisations” de 47 logements. Sauf erreur de ma part 21.800 kwh “nets”, divisé par 47 = moins de 500 kwh économisés, en réalité réinjectés, mais comment, mystère ?, par an par logement. Tant mieux tant mieux, vive les “petits gestes pour sauver la Planète” (lol), mais ça fait quand même très très peu, et quel est l’amortissement de la chose ?

climax1891
Invité

Fournir 29.600 kWh de chaleur avec une consommation électrique de 7.800 kWh signifie que la pompe à chaleur à un COP de 3,8.

Raymond
Invité

L’auteur pourrait-il être plus clair dans ces chiffres généralement les récupérateurs de chaleur d’eau grise permettent de récupérer de 40 à50% de la chaleur.

wpDiscuz