Enerzine

Biogaz : la société belge GreenWatt a « le melon » !

Partagez l'article

Après avoir remporté le prix « Entreprises & Environnement » au salon Pollutec à Paris en novembre dernier, le pionnier de la biométhanisation, GreenWatt, vient d’être nominé pour le prestigieux prix international « Fruit Logistica Innovation Award » (FLIA) 2013.

La société a été sélectionné avec 9 autres candidats par un jury professionnel parmi les 60 participants à ce concours, sur la base de sa collaboration avec le producteur français de fruits Boyer à Moissac.

Avec une commercialisation annuelle de 30.000 tonnes de melons et d’autres fruits, ce dernier est un des principaux acteurs du marché français du melon. Une telle quantité de fruits représente toutefois 2.000 tonnes d’écarts de tri par an, soit 170.000 euros de coûts supplémentaires liés au transport et au traitement.

GreenWatt a proposé à Boyer une solution sur mesure de méthanisation pour sa station de conditionnement. Un an après l’entrée en service effective de son installation au biogaz « nouvelle génération » en 2011 – la première de ce genre en France –, le producteur de fruit a assez de recul pour présenter des chiffres jugés impressionnants : grâce à la vente de l’électricité produite au fournisseur d’énergie français EDF, mais aussi à l’utilisation en interne de l’énergie thermique engendrée et aux économies liées au transport et au traitement des écarts de tri, le bénéfice global de la centrale s’élève à 165.500 euros. Par ailleurs, ce processus unique de traitement des déchets a généré 700 tonnes d’amendement organique et a permis de réduire de 600 tonnes les émissions de CO2.

De l’énergie verte grâce au recyclage des déchets fruitiers

La technologie de bio-méthanisation brevetée de GreenWatt a ouvert en 2011 de nouvelles filiales en France et au Chili. Selon la société originaire de Louvain-la-Neuve (Belgique – Wallonie), les avantages compétitifs d’une installation au biogaz pour une entreprise sont légion : "l’unité est compacte, facile, totalement automatisée, fiable, flexible, durable et toujours rentable."

"Cette nomination couronne notre travail et témoigne d’un mouvement international en faveur de notre solution technologique unique de valorisation des déchets organiques, qui tient compte à la fois de la durabilité et de la rentabilité", a expliqué Philippe Mengal, le CEO de GreenWatt. "Grâce à une recherche académique approfondie menée dans nos propres laboratoires et à l’expertise d’une équipe spécialisée composée de scientifiques, d’ingénieurs et de techniciens, nous pouvons recueillir les fruits d’une solide synergie entre une R&D soutenue et des techniques de construction spécialisées."

Biogaz : la société belge GreenWatt a "le melon" !

La biométhanisation

La biométhanisation est un procédé naturel de dégradation de matières organiques par des micro-organismes en l’absence d’oxygène et dans des conditions bien spécifiques, que ce soit au niveau de la température ou du pH. Le biogaz ainsi produit est riche en méthane et peut donc, comme le gaz naturel, être brûlé pour produire de l’énergie dans un moteur de cogénération qui permet la production combinée d’électricité et de chaleur afin de maximiser le rendement global de l’installation.

La technologie développée par GreenWatt, dite « multi-étagée », est unique et se base sur le principe de séparation des différentes étapes du procédé de bio-méthanisation en trois réacteurs distincts dans le but de pouvoir ajuster les paramètres de ces différentes réactions indépendamment l’une de l’autre. Cette innovation majeure permet d’assurer la robustesse, la fiabilité, la flexibilité et le rendement de l’unité de méthanisation.

En outre, le cœur de la technologie GreenWatt se nomme « HYFAD » (High Yield Flushing Anaerobic Digestor). Il s’agit d’un design breveté qui renouvelle automatiquement le biofilm via un système de rinçage unique, ce qui garantit le haut rendement de la méthanisation.

Last but not least, le digesteur offre également une solution simple et efficace à l’épuration des eaux usées chargées en DCO (Demande Chimique en Oxygène) alors que les résidus végétaux résultant de la méthanisation sont, eux, un engrais de qualité dont les propriétés varient suivant les végétaux digérés.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Biogaz : la société belge GreenWatt a « le melon » !"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    orsaluna
    Invité

    Pourquoi s’encombrer avec une quincaillerie nuc alors que les choses simple fonctionnent si bien ?

    Sicetaitsimple
    Invité

    Que n’avait-on pensé plus tôt que l’avenir energétique résidait dans la culture des melons et des 7% (si j’ai bien compris) « d’écart de tri ». Franchement, nos gouvernants ( et pas seulement les nôtres) sont vraiment des buses. Mais vraiment pourquoi s’encombrer de cette quincaillerie Nuc, alors que les choses simples fonctionnent si bien?

    wpDiscuz