Enerzine

BNP Paribas investit dans l’éolien et la biomasse

Partagez l'article

Le fonds "Clean Energy" de BNP Paribas continue de faire ses emplettes dans le renouvelable avec l’acquisition coup sur coup d’une centrale électrique qui utilise de la paille comme combustible au Royaume-Uni ainsi que 3 parcs éoliens situés en France.

Centrale à paille – UK

La centrale située à Sleaford dans le nord-est de l’Angleterre produira de l’électricité d’origine renouvelable non seulement pour 65.000 foyers, mais aussi pour l’administration et la piscine locale. D’après la banque française, ce projet créera 200 emplois dans la construction, 30 fonctions opérationnelles à long terme, ainsi que 50 postes au niveau de la chaine d’approvisionnement.

Economiquement, les contrats de fourniture de paille apporteront 6 millions de livres supplémentaires à l’agriculture régionale, alors que les cendres produites seront recyclées comme engrais pour l’agriculture, ce qui soutiendra l’industrie agricole locale.

L’usine sera conçue et gérée par ECO2
. Cette dernière a signé un contrat d’achat d’électricité à long terme avec Statkraft, un acteur européen de l’énergie renouvelable.

Cette aquisition constitue pour Clean Energy Partners le premier contrat financé par projet portant sur la biomasse au Royaume-Uni depuis cinq ans. "Elle devrait ouvrir la voie à d’autres projets similaires" a affirmé BNP Paribas dans un communiqué.

Parcs éoliens – France

Le fonds Clean Energy a également acquis 3 parcs éoliens (35 MW) basés en France, portant son portefeuille éolien à plus de 100 mégawatts (MW). Le portefeuille se compose d’un parc éolien en construction – « Mazeray » – et de 2 unités déjà opérationnelles : « Coudrays » et « Bois Ballay ».

"Ces trois actifs ont été développés par Nordex, un fabricant de turbines éoliennes de premier plan, qui commercialise aussi ses produits dans bon nombre de pays, dont l’Allemagne, la France, l’Italie, le Royaume-Uni, la Scandinavie, la Chine et les Etats-Unis" a souligné BNP Paribas IP. "Il s’agit de la première transaction du genre entre BNP Paribas Clean Energy Partners et Nordex, qui gardera un rôle de gestion opérationnelle afin d’assurer le succès actuel du portefeuille. Le fonds continuera d’acquérir de manière sélective des actifs éoliens supplémentaires en Europe afin d’étoffer son portefeuille d’investissement géographiquement diversifié".

Cette acquisition a été financée avec le soutien de HSH Nordbank.

À ce jour, le fonds a réalisé 10 acquisitions dans les domaines de l’éolien, du photovoltaïque et de la biomasse : il détient des actifs en Italie, en France, au Royaume-Uni et en Irlande.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "BNP Paribas investit dans l’éolien et la biomasse"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    max76
    Invité
    Il est normal que nos financiers investissent et s’intéresse autant au ENR car il y a de l’argent à se faire, je dirais même de quoi se gaver sur le dos des français via la CSPE. Avec un tarif d’achat lourdement subventionné par nos facture « prix d’achat garantie pour l’éolien 8,2 c€/kWh pendant 10 ans, puis entre 2,8 et 8,2 c€/kWh pendant 5 ans selon les sites on shore et 13 c€/kWh pendant 10 ans, puis entre 3 et 13 c€/kWh pendant 10 ans en off shore. Sans oublier le prix de rachat du Photovoltaïque de 12 à 46 c€… Lire plus »
    Zen attitude
    Invité

    voila une banque qui a besoin d’actif , notre planete d’energie renouvelable , et d’entreprises pour concretiser les projets , avec les emplois … Quand ça tourne comme cela , que tout le monde y gagne .. Vive les banques et les NRJ renouvelables ….

    max76
    Invité
    Oui je sais, je paye mon courant environ 0.13 cE/KWh en heure plein et 0.09 cE/KWh en heure creuse. Donc c’est bien que je disais dans mon paragraphe. Les ENR sont vendu à un tarif très avantageux. On ne fait pas payer à ces producteurs l’entretien du réseau qui passe du 400 000 volts jusqu’à votre compteur. Sans oublier l’entretien des centrales thermiques ou futur usines de stockage d’énergie nécessaire et même obligatoire vue le caractère intermittent de cette énergie. Cela à un coup mais BNP ne sera plus là à ce moment et aura largement rentabilisé ces installations qu’elle… Lire plus »
    Simplefred
    Invité

    Je suis stupéfait par la com de cette grande banque. Je suis belge et j’ai tout mes comptes chez eux, ils viennent de m’accorder un prêt pour notre deuxième voiture dans le ménage et surprise, ils ont refuser un prêt pour des panneaux photovoltaïque (10 kwc). En Belgique, c’est simple: pour un prêt sur 10 ans, cela me couterais 350€ de remboursement mensuel pour 450€ de revenu (électricité + certificat verts) . Cherchez l’erreur

    Sicetaitsimple
    Invité

    Toujours prêt pour la désinformation la plus tordue! « Euh… vous êtes au courant que vous payez votre électricité du réseau plus cher que 12 ?c/kWh ?, nous dit-il. Bah oui, c’est-à peu près le prix en France, pour une électricité, transportée ,distribuée,taxée. Si on veut comparer les prix à la production (donc comparer aux systèmes de production dont nous parlons, éolien et biomasse,), référons nous par exemple à la Loi Nome: 4,2c€/kWh depuis le 01/01/12. Manipulation, quelle manipulation?

    wpDiscuz