Bolloré et Eramet s’intéressent au lithium argentin

Les groupes Bolloré et Eramet ont signé un contrat d’exploration portant sur des gisements de lithium avec la société argentine Minera Santa Rita.

Selon les termes de cet accord, le groupement Bolloré-Eramet se voit donner l’accès à des concessions sur plusieurs salars (lacs salés) riches en lithium du Nord de l’Argentine.

Cela permettra au groupement Bolloré-Eramet de commencer l’exploration pour estimer la ressource et de lancer les études pour un projet d’unité de production de carbonate de lithium, matière première à partir de laquelle sont produits les sels de lithium et le lithium métal utilisés dans les batteries rechargeables. Par ailleurs, une option d’achat donnera le droit au groupement Bolloré-Eramet d’acquérir ces concessions à l’issue des études, d’ici 24 mois.

Les groupes Eramet et Bolloré ont uni leurs compétences depuis un peu plus d’un an pour devenir un acteur significatif sur le marché mondial du lithium.

Le lithium est de plus en plus utilisé dans le domaine des batteries rechargeables pour les téléphones et les ordinateurs portables et pourrait connaître à terme une très forte croissance avec le développement du marché des véhicules électriques et hybrides.

Le Groupe Bolloré a développé une batterie performante (lithium-métal-polymère) qui sera utilisée pour alimenter sa voiture électrique, la Blue Car. Eramet apporte au groupement ses compétences minières et hydrométallurgiques, ainsi que la capacité de son centre de recherche à développer de nouveaux procédés d’extraction et de transformation du lithium adaptés à chaque gisement.

Le groupement Bolloré-Eramet, continue par ailleurs à étudier différents projets dont notamment un projet de filière industrielle complète du lithium en Bolivie.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Bolloré et Eramet s’intéressent au lithium argentin"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

le Chili, puisque accord (?) déjà passé avec la Bolivie

Trikouze
Invité
Ceux qui connaissent Evo Morales savent très bien que les industriels occidentaux (Groupe Bolloré et nombreux autres qui font la queue à la porte de la présidence en rongeant leur frein) n’auront pas accès un seul kg de lithium bolivien sans montrer patte blanche, investir lourdement dans le développement industriel, faire des transferts technologiques et respecter des normales environnementales et sociales extremes en court de développement. Ceci avant de voir peut etre bientot eclore une Organisation des Produits Exporteurs de Lithium? La batterie au lithium préfigure-t’elle la voiture du futur ou biene déjà la voiture du passé? Ces jours sont… Lire plus »
wpDiscuz