Bolloré vise 40000 batteries Lithium Métal Polymère / an

Vincent Bolloré** a posé lundi en présence d’Eric Besson*, la première pierre de la nouvelle usine de fabrication de batteries Lithium Métal Polymère (LMP), à hautes performances, pour véhicules électriques à Ergué-Gabéric (29 – Finistère) en Bretagne.

Grâce à cette nouvelle usine, l’ensemble du site disposera d’une capacité de production de 20 000 batteries par an, pour des applications mobiles (voitures et bus électriques) ou stationnaires. Cette nouvelle usine qui représente un investissement de 250 millions d’euros, créera 300 emplois et entrera en production à l’été 2012.

"Le véhicule décarboné représente un enjeu industriel considérable, avec des perspectives de marché en Europe de 20 à 50 milliards d’euros en 2020 et de 50 à 90 milliards d’euros en 2030. Quand on sait que les batteries représentent aujourd’hui 40 à 50% de la valeur d’un véhicule électrique, on comprend qu’il y a là pour notre industrie une opportunité à ne pas rater" a tenu à rappeler le ministre de l’énergie, montrant ainsi tout l’enjeu que représente les batteries LMP.

Avant d’ajouter : "Les industriels asiatiques, aujourd’hui en tête, ont consacré plus de 2,5 milliards d’euros au développement et à la production de batteries, et les industriels américains, 1,5 milliards d’euros."

Eric Besson a profité de cette occasion pour annoncer aussi l’octroi d’un financement de 50 milions d’euros, consenti par l’Etat français à travers un prêt « véhicule décarboné ». Ce prêt vient compléter un autre prêt de 130 millions d’euros accordé par la Banque Européenne d’Investissement, la semaine dernière.

Actuellement, la capacité de l’usine-pilote d’Ergué-Gabéric est de 400 batteries par an, mais dès la fin 2011, la production annuelle devrait atteindre 2500 batteries. A terme, des six lignes de production sortiront 20 000 batteries de 30 kwh par an à destination de la Bluecar mais également des bus Gruau (détenus à 50 % par Bolloré), à raison de 3 batteries pour chaque véhicule de 22 places.

Bolloré : le roi des batteries Lithium Métal Polymère
[ Maquette future usine Bolloré à Ergué Gabéric ]

Les batteries LMP mises au point par le Groupe, stockent – à poids équivalent – 4 à 5 fois plus d’énergie qu’une batterie traditionnelle. Elles se rechargent en quelques heures, ne nécessitent aucun entretien, assurent une sécurité incomparable et permettent à un véhicule de parcourir plus de 200 000 km.

Après leur utilisation dans les véhicules, les batteries auront une deuxième vie dans les applications stationnaires. Constituées uniquement de matériaux non polluants, les composants de ces batteries seront, en fin de vie, recyclés et valorisés.

« Nous sommes convaincus que notre batterie lithium-métal-polymère possède des avantages sur celle, lithium-ion, de nos concurrents qui peut présenter des risques à l’échauffement » avait déclaré il y a 6 mois, Jean-Marc Métais, directeur général des usines Bolloré d’Ergué-Gabéric.

Le site d’Ergué-Gabéric rassemble déjà plusieurs unités de production dédiées au stockage d’énergie électrique.

L’usine de supercapacités inaugurée le 24 janvier 2008 qui a une capacité de production d’un million d’éléments par an. Les supercapacités, qui absorbent et restituent de fortes puissances électriques sur des temps très courts, sont au cœur des futurs modes de transport propre. Elles permettent des économies considérables de carburant et la réduction des émissions de CO2 et de micro particules.

L’unité de films et de métallisation pour condensateurs qui a une capacité de 6 000 tonnes par an. Bolloré est le premier producteur mondial de films ultra-minces extrudé utilisé dans la fabrication de condensateurs.

L’unité de fabrication de batteries construite en janvier 2002, et qui peut fabriquer 2 500 batteries par an, dont l’extension a été inaugurée le 24 septembre 2009, a permis d’y porter l’emploi à une centaine de personnes, le tout représentant un investissement de 150 millions d’euros.

Enfin, le groupe Bolloré dispose depuis 2007 d’une unité importante de fabrication de batteries, près de Montréal, utilisant la même technologie Lithium Métal Polymère. Au global, c’est 40.000 batteries LMP par an qui seront produites sur les 2 sites du Groupe Bolloré.

** Président du Groupe Bolloré
** Ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Bolloré vise 40000 batteries Lithium Métal Polymère / an"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
bachar
Invité

Quand est-ce que les constructeurs comprendront que les batteries électriques,aussi inovantes soient-elles, n’arrivent pas à la cheville d’un réservoir de HCarbures. L’auto électrique n’a et n’aura jamais assez de calories embarqués.Il faut un générateur auxiliaire, petit, pas cher à fabriquer et qui fonctionnera à l’H2 (+ tard). J’ai ce projet, mais les grands le boudent!

oeildecain
Invité

Effectivement, l’association batterie et petit groupe H2 serait ce qu’il y a de plus prometteur aujourd’hui, en l’état de la technique …

Tof
Invité

ils ne le boudent pas ! ils sont en train de le développer en interne -> pas de propriété intellectuelle à te payer 😉

js
Invité

je plaisante bêtement, mais ce que vous évoquez existe déja sur des véhicules comme la chevrolet volt, et plusieurs motoristes ont ds leur cartons des petits groupe à regime fixe servant de génératrices. Qu’est ce qui differencie le votre ?

bachar
Invité

A js. Mon projet est:- pour le thermique = diesel 2T, sural, HDI, lub en circuit fermé(pas de mélange), pas de culasse, moins de pièces différentes et donc moindre coût de fabrication. Pour la partie électrique: tout à fait adapté un alternateur à rotor et stator contrarotatifs. Au final très bon rapport poids/puissance. Qui est intéressé?

richelieu
Invité

à quant des projets utilisant cette technologie … ça pourrait même utiliser des granulés de pellet … je pousse un peu mais il y a de ça !

wpDiscuz