Bonne nouvelle : les prix des carburants vont baisser

Le Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, Eric Besson, a demandé vendredi dernier aux distributeurs de carburants en France de répercuter intégralement la baisse des cours des produits pétroliers.

Ainsi, suite à la décision de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) de remettre sur les marchés 60 millions de barils de stocks, les cours du pétrole brut ont baissé de plus de 7 dollars en 24 heures. Cette baisse des cours du brut commence d’ores-et-déjà à se traduire sur celui des produits raffinés.

Le Ministre a demandé aux principaux distributeurs de produits pétroliers en France de répercuter sans délai cette baisse importante dans le prix des carburants à la pompe. Il précise que d’ores-et-déjà, "les groupes Total, Esso, Shell, ENI, Auchan, Leclerc et Les Mousquetaires se sont engagés en ce sens."

La décision de l’AIE devrait se traduire par une mise sur le marché progressive de 2 millions de barils par jour sur une durée de 30 jours. Cette opération dans la durée doit permettre de renforcer l’approvisionnement du marché en prévision des départs en vacances de juillet et août.

Il faut savoir que l’AIE va introduire sur le marché du brut léger et pauvre en soufre, soit une qualité comparable à celle de la production libyenne manquante et appréciée des raffineurs.

Pour la France, cette opération conduit à réduire les stocks d’environ 3,2 millions de barils. Les stocks stratégiques nationaux resteront à un niveau supérieur au plancher de 90 jours fixé par l’AIE.

"A moyen terme, la décision de l’AIE pourrait s’avérer à double tranchant, et entraîner une remise en question par l’Arabie saoudite de sa promesse d’accroître rapidement sa production de façon très significative", relevaient vendredi les analystes de Commerzbank.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Bonne nouvelle : les prix des carburants vont baisser"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité
Au lieu d’avoir une TIPP flottante qui limite les hausse de carburant, on devrait avoir une TIPP flottante qui limite les baisse. Il y aurait ainsi un prix minimum garanti des carburants. Ce prix augmenterait doucement d’annee en annee. Les avantages de cette mesure: – Garantir la competitivite des initiatives et innovations permettant d’economiser du carburant. Cela faciliterait le financement de toutes les start-up du secteur, et des gros industriels qui pourraient mettre des milliards sur la table pour des innovations a plus grande echelle. – Cela ferait comprendre au consommateur que l’ere du petrole bon marche est definitivement terminee,… Lire plus »
js
Invité

l’ère du pétrole bon marché est bien finie, à nous d’anticiper. Mais c’est vrai qu’augmenter le prix de l’energie est à peu près aussi populaire que le nucléaire !! 😉 voir pire !! Courage aux futurs élus….

jl06
Invité
Je me joins à Samivel51 et js pour un prix minimum des carburants, quel que soit le mécanisme. Ceci dit, absorber tout différentiel négatif par l’intermédiaire de la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques, qui remplace la TIPP), ça peut effectivement être un mécanisme simple et élégant, surtout si cela alimente aussi un fond de recherche sur le CSC ou toute autre mesure qui réduit les émissions de GES dues aux carburants fossiles. Quant à la baisse du prix à la pompe, je doute qu’elle soit significative dans son amplitude (voir le décompte ici) ou dans la… Lire plus »
bolton
Invité

Effectivement, même si peu de consommateurs achètent leur bagnole en se disant que le carburant devrait baisser, je pense que ce type de mesures serait intéressant à mettre en oeuvre. Pour peu que l’argent ne soit pas détourné bien sur…

ccsiaix
Invité

Il faudrait aussi qu’Enerzine renomme cet article “Mauvaise nouvelle, les prix des carburants vont baisser”

enerZ
Invité

Du point de vue du consommateur et de son pouvoir d’achat, cela se défend 🙂 La rédaction

jl06
Invité

Indulgence oui, toujours, mais représentation des contributions aussi, non? Aller, un petit geste pour animer le débat! Je vote pour la proposition de ccsiaix! Un peu d’humour sur les sujets graves, c’est bien aussi.

jymesnil
Invité
la baisse est récente, mais il faut aussi comprendre que lors de la hausse, le dollar baissait et donc pour un pays comme la France le coût du pétrole était quasiment stable du fait de la hausse de l’euro. C’est l’inverse qui arrive actuellement du fait du débouclage des contrats de carry-trade…par contre, le risque à venir c’est la baisse de l’euro qui ne compensera pas la baisse du pétrole et qui d’ailleurs tient surtout à la baisse de l’activité économique mondiale ?! mais cette affaire montre bien que nos pays et nos citoyens et politiciens ne sont guère prêts… Lire plus »
gp
Invité
c’est vrai qu’avec un nb croissant de véhicule capables de moins de 5L/100km, il y a une vraie urgence à réduire le prix du carburant en France… Une fois de plus, on insulte l’avenir avec ce genre de mesure complétement idiote! Baisser le prix de l’essence pour quoi faire? Pour pouvoir continuer à rouler 10 km/h plus vite que les limitations? Pour rouler en ville à moins de 25 km/h de moyenne, la clim à fond en tournant pendant 10 minutes pour trouver une place de stationnement? Pour aller chercher la baguette et les croissants le dimanche matin à la… Lire plus »
nature
Invité

On finit par admettre que le pétrole va manquer, apprendre que son prix baisse semble aller à l’encontre de toute logique économique: ce qui est , ou devient, rare est cher. Mais aussi bien sûr de tout avenir écologique, on pousse au gaspillage avec toutes les nuisances attendues.Les intervenants le disent fort bien.

wpDiscuz