Bonne progression d’Areva en 2007

Areva a présenté mardi ses résultats annuels : il en ressort une nette croissance, attribuée notamment à ses pôles Amont et Transmission & Distribution.

La hausse du résultat net se monte à 14,5% à 743 millions d’euros. Le résultat opérationnel est, lui, de 751 millions (soit 6,3% du chiffre d’affaires), en hausse de 2,6 points par rapport à 2006 et le chiffre d’affaires de 11,923 millions (+9,8%).

Au 31 décembre 2007, le carnet de commandes d’Areva s’élevait à 39 834 millions d’euros, en hausse de 55,4%. Une croissance motivée par le pôle Amont (+86%), le pôle Réacteurs et Services (+73%) et le pôle Transmission et Distribution (+40%).

"En 2007, le groupe Areva a atteint son double objectif de croissance et d’amélioration de sa rentabilité", a commenté Anne Lauvergeon, Présidente du directoire du groupe.

"Le groupe a réalisé des percées stratégiques sur des marchés en rapide expansion, a-t-elle ajouté. Grâce à son modèle intégré, il a obtenu en Chine un succès historique, avec la vente groupée à CGNPC de deux îlots nucléaires EPR et du combustible nécessaire à leur fonctionnement, ainsi que la création d’une société commune d’ingénierie. Autre exemple, notre division T&D a signé au Qatar le plus important contrat de son histoire et est devenue leader dans une région où elle était absente il y a quelques années encore."

En 2006, Areva a recruté 8 600 personnes, et 11 500 en 2007.

"En 2008, le groupe s’attend à une nouvelle hausse de son carnet de commandes, de son chiffre d’affaires, ainsi qu’à une progression de son résultat opérationnel.", a annoncé la dirigeante, qui a réaffirmé à cette occasion son opposition à un rapoprochement avec Alstom, faute de synergies suffisantes.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Bonne progression d’Areva en 2007"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jerome
Invité

1,5 milliard de perte sur l’EPR en Finlande alors qu’il n’est pas encore terminé. Sans soutient abusif de l’Etat, nous serions sauvé.