Borloo officialise le Comité national de la géothermie

Le ministre de l’écologie Jean-Louis Borloo, a décidé de mettre en place un Comité national de la Géothermie dans le but d’accélérer le développement de la géothermie dans notre pays.

Ce Comité aura pour tâche de proposer des actions et des recommandations pour le développement de chacune des formes de la géothermie, au travers d’une « Gouvernance à 5 », en cohérence avec la méthode du Grenelle Environnement.

En effet, le Plan de développement des énergies renouvelables issu du Grenelle Environnement fixe des objectifs de développement de la géothermie. La géothermie a ainsi été identifiée comme l’une des 18 « filières vertes » prioritaires. Ce plan prévoit la multiplication par 6 de la production d’énergie issue de la géothermie en 2020, en relançant à grande échelle les programmes en Ile-de-France, en Alsace, en Aquitaine, Midi-Pyrénées, et Centre, et en équipant 2 millions de foyers de pompes à chaleur, ce qui représente un investissement entre 15 et 20 milliards d’euros.

Selon le ministère, "il s’agit non seulement de contribuer à l’atteinte de l’objectif de 23 % d’énergies renouvelables dans la consommation d’énergie à l’horizon 2020, mais également de susciter l’émergence en France d’une véritable filière industrielle créatrice d’emplois".

Le Comité National de la Géothermie a débuté ses travaux sur trois enjeux prioritaires : la simplification administrative et la qualité, la formation des personnels et la diffusion de l’information vers chacune des parties intéressées.

Les premières propositions du Comité seront présentées au ministre d’État à la rentrée.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Borloo officialise le Comité national de la géothermie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

Mis à part le fait qu’un Nième commission téodule est créée, c’est pas trop tôt ! Certes la mise au pot est élevée (forages)et la technique pas totalement au point (corrosion), mais justement espérons que ce comité va aider à résoudre ces problèmes, afin de développer cette énergie – très – propre et renouvelable (si réinjection)

michel123
Invité

la géothermie haute (électricité par forages profonds) moyenne (chauffage)et basse(pompe à chaleur) énergie a toutes les qualités. Production à la demande , quantité quasi illimité , propreté, coût qui sont déjà compétitifs avec les autres énergies (sauf pour les forages profonds). Le seul problème reste le coût des forages , car pour ce qui est de la corrosion(qui avait torpillé la première vague de projets dans les années 80) , de grands progrés ont été réalisés. Une énergie qui mérite les fonds(directs et indirects) actuellement gaspillés pour le développement de a filière photovoltaique chère et peu pratique(pas de production nocturne)

wpDiscuz