Bretagne : 19,2 M d’euros dans le projet « France énergie marine »

Le conseil régional de Bretagne a adopté la semaine dernière les statuts de l’association de préfiguration du projet «France énergie marine» (Fem), labellisé institut d’excellence pour les énergies décarbonées.

La création de l’institut de recherche France Energies Marines a pour objectif de développer l’exploitation du vaste potentiel énergétique que représentent les énergies marines et ainsi contribuer à atteindre l’engagement français de 23% d’énergies renouvelables à l’horizon 2020.

France Energies Marines réunit les industriels, les instituts de recherche et universités, les Conseils régionaux des zones littorales, dans une coopération étroite visant à positionner la France comme l’un des leaders mondiaux des énergies marines renouvelables. Ce sont pour l’instant 58 structures qui vont travailler ensemble autour de cette nouvelle aventure industrielle que constituent les énergies marines renouvelables.  

Alors que les sites de Paimpol-Bréhat et Groix (56) ont été retenus comme bases d’essais, c’est la ville de Brest qui coordonne le projet. Le Conseil régional breton devrait verser un engagement financier de l’ordre de 19,2 millions d’euros sur 10 ans.

Dans ses travaux de recherche et développement autour de cette nouvelle filière industrielle, France Energies Marines traitera les questions technologiques et de développement économique, tout autant que celles relatives à la préservation de l’environnement marin et à la qualité de la concertation avec les parties prenantes, pour faire de tous ces volets des atouts dans la compétition mondiale.  

France Energies Marines intègre et étudie les énergies marines suivantes : l’éolien en mer posé, l’éolien en mer flottant, les courants de marée (hydrolien et marée-moteur), l’énergie de la houle, l’énergie thermique des mers. Cinq sites d’essais en mer sont d’ores et déjà identifiés et seront mis à disposition des porteurs de technologies pour les tests de machines en conditions réelles.

L’Institut d’excellence FEM va regrouper 70 collaborateurs répartis sur trois sites (Brest, Nantes, Toulon). Son budget de 133,3 millions d’euros sur dix ans, bénéficie de 34,3 millions d’euros apportés par les investissements d’avenir, 38 millions d’euros par les collectivités territoriales, 61 millions d’euros par les partenaires privés et para-publics.

Bretagne : 19,2 M d'euros dans le projet « France énergie marine »

Bretagne : 19,2 M d'euros dans le projet « France énergie marine »

La première présidence de France Energies Marines sera assurée le Groupe EDF qui a accepté d’en prendre la responsabilité.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz