Bretagne : 5 opérateurs devront répondre aux pics de consommation

RTE, la filiale d’EDF en charge de la gestion du réseau public de transport d’électricité dans l’hexagone a décidé de renouveler cet hiver son expérimentation en Bretagne, destinée à mobiliser des offres locales d’effacement et de production pour passer les pointes de consommation.

Suite à un nouvel appel d’offres, 5 acteurs du marché de l’électricité ont été retenus pour une puissance d’environ 70 MW. Avec des évolutions portant notamment sur les délais de mobilisation optimisés et le renouvellement d’une partie des sites, qui permettront d’enrichir le premier retour d’expérience réalisé à l’issue de l’hiver dernier.

Pour le deuxième hiver consécutif, RTE propose une expérimentation en région Bretagne, afin de soulager le réseau durant les périodes de forte consommation. Cette démarche innovante est destinée à favoriser la participation de petites capacités d’1 MW ou plus, situées en région Bretagne.

Suite à l’appel d’offres lancé cet été, cinq acteurs ont été sélectionnés : Actility, Energy Pool et Dalkia qui avaient déjà participé à la démarche l’hiver dernier ; EON France et
Smart Grid Energy
, nouveaux entrants dans cette expérimentation. Au total, ce sont environ 70 MW qui seront mobilisables entre le 1er novembre 2013 et le 31 mars 2014, en fonction des contraintes rencontrées sur le réseau électrique breton pour répondre aux pics de consommation.

Les opérateurs ont la possibilité, dans le cadre de l’appel d’offres, de définir les délais de réponse de leur site en cas d’appel de RTE. Cette année, la majorité de la puissance disponible sera mobilisable dans un délai maximum de 2 heures et même dans certains cas dans un délai de 30 minutes. La complémentarité de ces préavis plus courts avec ceux prévus sur une base de 14h, devrait permettre de répondre de manière plus optimale à la gestion des pointes de consommation.

RTE intervient avec la collaboration d’ERDF, pour mobiliser les capacités raccordées sur le réseau de distribution. Les activations auront lieu comme l’hiver dernier, par voie électronique, pour assurer une plus grande rapidité d’action.

Cette expérimentation est menée en préparation des renforcements structurels prévus dans le cadre du Pacte électrique breton. Les enseignements de cette expérimentation continueront à alimenter les réflexions sur les effacements de consommation menées à l’échelle nationale, dans le contexte des travaux en cours sur la transition énergétique.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Bretagne : 5 opérateurs devront répondre aux pics de consommation"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Relou
Invité

Si EDF voudrait vraiment faire de l’effacement de puissance, il n’aurait pas arrêter le tarif EJP, mettrait un vrai différence de prix entre le jour et la nuit, etc. Il mettrait aussi un tarif spécial pour les personnes ayant une PAC en relève de chaudière, avec arrêt de la PAC à distance lors des pics de consommation et avec un tarif avantageux. Mais ces systèmes entrainerait une baisse du CA d’EDF. et les financiers à sa tête n’aime pas ca!

wpDiscuz