Enerzine

Bretagne : appel à projets pour les installations solaires thermiques

Partagez l'article

L’ADEME Bretagne vient de lancer son nouvel appel à projets Fonds Chaleur – Solaire thermique, destiné à aider la mise en place d’installations solaires thermiques collectives performantes.

Les porteurs de projets sont appelés à candidater avant le 14 février 2014 pour la première session et avant le 27 juin 2014 pour la seconde session.

Le solaire thermique, filière d’avenir pour la région

La Bretagne disposait fin 2013 de près de 450 installations solaires thermiques collectives pour une production de 5 GWh (17 GWh si on compte les installations individuelles). Cette filière tend à se développer chaque année, notamment grâce aux aides de l’Etat de l’ADEME et de la Région qui permettent l’installation en moyenne de 1000 m2 de panneaux supplémentaires.

Aujourd’hui, on constate que la part des installations dans le secteur tertiaire est plus importante que celle du secteur résidentiel. Cela s’explique par la multiplication des installations solaires dans les campings et les établissements de santé.

Bretagne : appel à projets pour les installations solaires thermiques

L’appel à projets fonds chaleur – solaire thermique

Le 3ème appel à projets régional Fonds Chaleur – Solaire thermique cible tous types de maîtres d’ouvrage à l’exclusion des particuliers.

Les secteurs dont la consommation d’eau chaude est importante et constante toute l’année sont prioritairement concernés(le logement social, la santé, l’hébergement touristique, les industries agro-alimentaires et autres, les équipements sportifs type piscines et salles de sport…).

Les dossiers présentés devront répondre aux caractéristiques suivantes :

• une surface minimale des capteurs de 7 m2,
• une production d’énergie solaire annuelle du ballon supérieure à 400 kWh/m2,
• une couverture solaire comprise entre 40 et 70% pour les bâtiments et au moins 20% pour les process industriels,
• un investissement solaire inférieure à 1000€/m2 de panneaux pour les installations comprises entre 7 et 50 m2 et 800€/m2de panneaux pour celles supérieures à 50 m2.
• les besoins en eau chaude sont précisément évalués notamment via une campagne de mesure
• les performances des installations doivent être suivies

Une assistance à maîtrise d’ouvrage a été mise en place par l’ADEME afin d’aider les porteurs de projet à dimensionner au mieux leurs installations. Les conditions de cet appel à projets ainsi que les dossiers de candidatures disponibles sur le site de l’ADEME Bretagne.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    3 Commentaires sur "Bretagne : appel à projets pour les installations solaires thermiques"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    fredo
    Invité

    bravo pour encourager le développement du solaire thermique notamment collectif et encadrer les prix (bien trop élevés actuellement, le potentiel de baisse est important) ! Peut-être d’autres régions comme Paca, ou grandes villes, le font-elles aussi? Gardons en mémoire que nos voisins allemands (moins ensoleillés) installent depuis longtemps plus de 6 fois plus de solaire thermqiue que nous… Il est probable par ailleurs que la baisse du solaire photovoltaïque « profite » au solaire thermique dont les installations avaient un peu baissé ces dernières années.

    papi12
    Invité

    Bravo pour cette initiative. Par contre il est vraiment important de connaître son profil de consommation avant de réaliser les travaux! Généralement les BE partent avec des ratios théoriques de 35 – 50 litres par jour et par occupant (logements) ce qui n’est pas du tout satisfaisant ! Le risque est très élevé de se retrouver avec une installation surdimensionnée qui fonctionnera mal ou pire qui connaîtra des phénomènes de surchauffe (vaporisation de l’antigel) je vous recommande de visiter le site internet de SOCOL

    Guydegif(91)
    Invité

     »…1000 € / m2 de panneaux thermiques », c’est bien TROP CHER ! Faut simplifier la techno: viser panneaux sur toit, mais ballons SOUS toit, tout au faîte pour être AU-DESSUS niveau des panneaux, et isolés car gel potentiel en métropole, et fonctionnement en thermo-siphon, donc sans pompe et sans µ-processeur. Voir aussi article BatiActu en lien ici et mon commentaire: A suivre, car piste intéressante et prometteuse qd recadrée, avec ROI raisonnable! A+ Salutations Guydegif(91&68)

    wpDiscuz