Bretagne : les EnR atteignent 1.305 MW raccordés à fin 2014

Le Préfet de région, Patrick Strzoda, et le Président du Conseil régional, Pierrick Massiot, ont réuni, mercredi dernier la 14e Conférence bretonne de l’énergie afin de poursuivre les efforts engagés en faveur de la transition énergétique en Bretagne.

Alors que le projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte est en cours de discussion au Sénat, la Conférence a été l’occasion de présenter aux acteurs bretons de l’énergie les dispositifs et les financements qui leur permettront de mettre en œuvre concrètement la transition énergétique. Qu’il s’agisse de développement des énergies renouvelables, de rénovation énergétique de l’habitat, de réseaux électriques intelligents…, les leviers à disposition des territoires sont nombreux.

S’agissant des réseaux électriques intelligents, un temps fort a été consacré à l’avancement de la feuille de route régionale, et à la candidature de la Bretagne aux dispositifs du plan national “réseaux électriques intelligents”, lancé dans le cadre de la “Nouvelle France Industrielle”.

Dans un second temps, les bilans énergétique et thermique (Énergies renouvelables, boucles énergétiques locales, dispositif Certificat d’économie d’énergie) de l’année 2014 ont également été présentés aux participants.

Ainsi, les EnR électriques atteignent 1305 MW raccordés à fin 2014, soit +5,1 % par rapport à 2013 (x3 par rapport à 2005).

► Eolien : 44 MW supplémentaires ont été raccordés, dont le parc éolien citoyen de Béganne pour 8,2 MW dans le Morbihan ;
Photovoltaïque : plus de 1000 nouveaux raccordements (1114) pour 17 Mw ;
Biomasse : 9 raccordements de cogénérations biogaz (1,5 MW électriques environ), 10 % d’énergie primaire supplémentaire produite ;
Chaufferies bois : la consommation de bois en chaufferie atteint 400 000 t / an réparties entre 384 chaufferies (environ* 40 supplémentaires en 2014).

À l’issue de la conférence, le Préfet de Région et le Président du Conseil régional ont félicité les six lauréats bretons de l’appel à projet « territoires à énergie positive pour la croissance verte », initié par le Ministère de l’écologie, du développement durale et de l’énergie, et leur ont remis le panneau actant leur engagement dans la démarche.

Les six collectivités lauréates – Brest Métropole, la Communauté de communes du Mené, Saint-Brieuc Agglomération, le Pays de Centre Ouest Bretagne, Lorient agglomération et la Communauté de communes du Val d’Ille – se verront attribuer une enveloppe financière qui leur permettra de financer rapidement les projets et actions concrètes qui contribueront à la baisse de la consommation d’énergie sur le territoire, à la production d’énergie renouvelable et à la mobilisation citoyenne. Pour cinq d’entre elles, déjà « Boucles énergétiques locales », ces financements se rajouteront à ceux du Conseil régional.

Enfin, la Bretagne souhaite s’inscrire pleinement dans la préparation du sommet sur le Climat (COP21) qui se déroulera à Paris fin 2015. Pour renforcer cette démarche, la conférence bretonne de l’énergie couvrira désormais l’ensemble des thématiques prévues dans la future loi relative à la transition énergétique.

>> accéder à l’ensemble des données de la 14ème conférence : ici (.pdf)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

45 Commentaires sur "Bretagne : les EnR atteignent 1.305 MW raccordés à fin 2014"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

ou “bout du monde, ce qu’est la Bretagne, d’un point de vue géographique. Bravo pour les “raccordements”, quid de la production ? Part des enr bretons dans la production ou consommation de la Bretagne (faut-il y inclure le 44 ? vaste sujet…) Quand je lis “développement des chaufferies bois”, je me demande d’où provient le “combustible” ? De Brocéliande ?

Reivilo
Invité

Oui il s’agit principalement de plaquettes forestières 140 000 tonnes, mais aussi de déchets industriels banals (palettes, cagettes…) ou de connexes de scierie ou de seconde transformations 180 000 tonnes, le reste provient de l’élagage, des déchets verts, ou plaquettes bocagères pour 100 000 tonnes. Détail ici (P28) Concernant la part des EnR dans les EnR connectées (électricité) en Bretagne elle est pratiquement de 90% de la production… mais ne représente qu’un peu plus de 10% de la consommation de la région qui comme on le sait est une péninsule énergétique fragile.

Verdarie
Invité
Entre force ou régularité, ne pas avoir à choisir serait un mieux . Et oui, la fragilité est surtout due à une absence de capacité de stockage suffisante liée à l’intermittence des Enr. Les Enr n’ont pas le choix.Leurs capacités s’arrêtent avec le soleil ou le vent ? Evidemment dans les smarts grids on peut compenser en mettant quelques batteries ou en allant chercher l’énergie très loin.Ce qui suppose plus de contrôles et un reforcement des réseaux.Donc un coût supplémentaire. Mais comment fait-on pour les sites industriels ? Seule une très grande possibilité de stockage pourrait permettre cet exploi. Un… Lire plus »
Reivilo
Invité

Vous avez raison, et les bretons sont bien conscients de ce challenge lié aux solutions de stockage de l’énergie éolienne notamment. Micro STEP, batteries grande capacité, smart grids on été des sujets forts de la conférence bretonne sur l’énergie il y a deux jours. Un aperçu ici.

Verdarie
Invité

Tétus c’est bien quand on à raison. Dans le cas contraire c’est de la bêtise ?… A vous de choisir ? Et quant à devoir choisir je préfèrerais le mot “Imaginatif”. Puisque c’est avec de l’imagination et des connaissances qu’on pourra résoudre (ce que je propose avec obstination)le problème du stockage sans limite. Votre aperçu n’est qu’un état des lieux. Donc rien de nouveau sous le soleil si je puis dire !

Sicetaitsimple
Invité

Ca ne me semble pas être aujourd’ui une priorité! Avant de stocker, il faut produire, et c’est moins de 10% de l’électricité consommée qui est aujourd’hui “locale”.

Verdarie
Invité
@ Sicétaitsimple Production et stockage sont les deux faces indissociables de l’énergie abordable et pérenne puisque facile à gérer et à mettre en place. Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites à propos du stockage car tout dépende de ce que l’on stocke et comment ? Mais surtout le stockage donne la possibilté de produire en fonction des besoins. Ce qui veut dire qu’en l’absence de besoins ou de faible consommation, on n’utilise pas tout le potentiel électrique.On peut donc stocker pour abonder un important besoin ultérieur. Ca pourrait être le cas de nombreuses entreprises ? Ou… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
“Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites à propos du stockage car tout dépende de ce que l’on stocke et comment ? ” L’article est clair, on parle d’électricité. Et avant de stocker de l’electricité, il faut la produire….Il se trouve que la région Bretagne produit moins de 10% de l’électricité qu’elle consomme, et donc ce n’est absolument pas une priorité de dépenser inutilement de l’argent dans du stockage , qu’elle commence déjà à produire. En plus si c’est de l’éolien ou du solaire, ce sont tous les francais qui paient les surcoûts via la CSPE, il… Lire plus »
Dan1
Invité
A Sicetaitsimple Complètement d’accord avec vous sur ce constat trivial et incontournable pour la Bretagne : Avant de stocker, il faut produire La démonstration en image : Cliquons sur la Bretagne et visualisaons les graphique mois par mois. Il n’existe auncune période de l’année (pas un jour, pas une heure) où la Bretagne produit plus qu’elle ne consomme et ce, même avec les pics de production des EnR. Et c’est une petite différence, c’est grosso modo un rapport 1/10 comme nous le savons depuis longtemps. Ceci n’est pas une opinion mais un fait constaté. Conclusion : toute l’électricité produite en… Lire plus »
Gofast
Invité
bonjour Vous oubliez que la France a mis des pointures sur les hydroliennes et que donc pas longtemps toute la bretagne tirera son énergie de la mer qui lui doit bien ça, non !? Quant au fait q’on leur ferait payer leur refus du nucléaire en entretenant cette dépendance énergétique c’est encore un plan de complotiste ! Remarquez, ils ont les algues vertes et les marées noires ! Peut être qu’en mélangeant les deux on va bientôt faire un bio carburant du tonnerre !(De Brest !) J’aime quand je suis optimiste, c’est pas souvent ! Sinon on attend la cata… Lire plus »
Verdarie
Invité

Produire pour produire ne produit rien de bon ! Sans stockage il est illusoire de pouvoir penser renouvelable comme il est illusoire de croire que le stockage pourrait répondre seul à tous les problèmes Mais Gofast montre la voie aux régions qui souhaiteraient plus d’indépendance vis à vis de ce que font nos fournisseurs avec l’argent de nos impôts ( achats de mines de sables d’Areva par exemple ?)qui serait sans doute plus utile au pays actuellement ?.

Dan1
Invité

“Produire pour produire ne produit rien de bon !” Peut être, mais vouloir stocker ce que l’on a pas produit ne mène à rien non plus. “Sans stockage il est illusoire de pouvoir penser renouvelable” Oui, c’est un petit peu ce que l’on dit depuis 7 ans sur Enerzine ! :

Sicetaitsimple
Invité

“Mais Gofast montre la voie aux régions qui souhaiteraient plus d’indépendance”. Pour le cas spécifique de la Bretagne et de l’életricité, y’a du boulot avant la déclaration d’indépendance! PS: vous avez regardé et compris les courbes RTE dont le lien vous a été proposé par Dan1?

Sicetaitsimple
Invité
car la plus couteuse des solutions pour la collectivité c’est le stockage d’électricité pour retour à l’électricité. L’electricité se stocke mal, et à un coût aujourd’hui prohibitif. Le stockage ne crée pas d’énergie, et même en consomme car le rendement est toujours inférieur à 1. Dans l’ordre de bien meilleures solutions sont: – le pilotage de la demande, favoriser pour les usages différables (notamment par des incitations tarifaires) la consommation aux moments où l’electricité est “abondante” et pas chère, inversement aux moments de tension.C’est pas nouveau (tarifs jour/nuit ou Tempo), simplement ce sera très facilité et plus diversifié et adaptable… Lire plus »
Verdarie
Invité
Production et stockage pourraient être les deux mamelles de l’économie nouvelle ? Dan 1 lorsque vous répondez dans un blog,ne faites pas semblant d’ignorer ce qui s’est dit précédemment Je disais donc “Production et stockage sont les deux faces indiscociables de l’énergie abordable et pérenne puisque facile à gérer et à mettre ne place. Et que produire pour produire ne produit rien de bon ! Si l’on considère que les Enr sont capables de produire, ce qu’il leurs manque c’est juste un moyen de stockage. Avec un stockage elles pourraient augmenter leurs offres Avec un stockage elles pourraient être plus… Lire plus »
Steph
Invité

Dommage de demontrer une telle arrieration : un pack de stocke onduleur-chargeur + batterie LI 6 kWh s’achete aujourd’hui 7 000 € HT et ce brave Elon Musk annonce vouloir commercialiser des packs de 50 kWh a 150 € / kWh, faites le calcul. Et qu’on ne me sorte pas l’argument debile du recyclage : la filiere de recuperation et recyclage de batteries est deja en train de se mettre en place. A cote de ca les inconvenients du nuke c’est puissance 100.

fredo
Invité

Un point qui n’a pas encore été cité: Il existe déjà des batteries (Bolloré) made in Bretagne, celles des Autolib, mais aussi les supercondensateurs, en exploitation test sur navette “fluviale” à Lorient depuis 2 ans, et base des futurs Bluetram. Donc paradoxe: peu d’énergie produite, mais une région qui fabrique déjà des technologies très utiles pour les smart grids / boucles locales (qui permet une mutualisation du stockage).

Verdarie
Invité
@ Badrien Si je fais autant d’éloge à la fonction du stockage, et aux possibilités de développement qu’il représente, ce n’est pas pour dire que l’électricité ne se stocke pas mais plutôt pour affirmer le contraire. Mais je suis d’accord avec vous pour dire que les STEP ne peuvent pas fournir toute l’énergie dont nous avons besoins en permanence, ou alors il faudrait pouvoir multiplier leur nombre . @ Sicetaitsimple De même, lorsque l’on parle de stockage,je ne parle pas de stocker ce qui peut être consommé mais d’apporter des outils nouveaux pour pouvoir choisir ce que l’on fait de… Lire plus »
Hellekhan
Invité
C’est juste que vous nous préchiez dèjà,il y a peu, que vous connaissez une énergie renouvellable et pas chère dont vous étiez strictement incapable de démontrer qu’elle n’était pas purement imaginaire et que vous ne vouliez révéler sous d’invraissemblables conditions de rencontre à toulouse ou dans sa région(qui sentait l’escroquerie à plein nez),qu’à des industriels ou des investisseurs(qui seraient assez bêtes ou naifs pour tomber dans le panneau). Et maintenant voilà que vous récidivez un peu différemment en changeant un peu votre fusil d’épaule(vu le peu de succés de vos précédentes tentatives)et que vous nous préchez soudainement que vous connaissez… Lire plus »
Hellekhan
Invité
..encore qu’avant de précher que vous connaissier une énergie renouvellable et pas chère dont vous n’avez jamais pu prouver l’existence,vous prétendiez aussi avoir inventé un écomoteur exceptionnel qui fonctionnerait avec cette énergie renouvellable et pas chère imaginaire.Et maintenant voilà que vous avez inventé un moyen de stockage propre, très robuste, d’un rendement comparable ou supérieur à ce qui se fait de mieux en la matière, d’une capacité en rapport avec son dimensionnement.Comment voulez vous,dès lors, être considéré autrement que,comme un escroc ou au minimum un mythomane. Vos rendez vous sur Toulouse ou sa région,(ou même éventuellement ailleurs).Je ne conseille pas… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Et bien calculez donc le coût d’un MWh stocké dans votre exemple. Je l’ai fait ici avec des données un peu différentes: Bien sûr si Elon Musk tient ses promesses on pourra en reparler ( encore que dans ce cas j’ose espérer que l’ensemble de la production sera dirigée vers le véhicule electrique et non vers du stockage stationnaire).

Sicetaitsimple
Invité

Je n’ai pas dit (relisez) que le stockage d’électricité ( pour retour à l’électricité) était inutile, j’ai dit que c’était la plus mauvaise car la plus couteuse des solutions pour la collectivité aujourd’hui. Pour être précis (c’est évident si on lit ce que je dis dans les meilleures solutions proposées), je parlais d’un “grand système” interconnecté, pas d’un système isolé ou d’une zone non interconnectée.

Sicetaitsimple
Invité
Vous dites: “apporter des outils nouveaux pour pouvoir choisir ce que l’on fait de l’électricité produite qui ne peut être consommée ?” Bon, juste pour préciser, il n’y a pas d’électricité produite qui n’est pas consommée…. Vous croyez au développement du PV et de l’éolien, moi aussi, nous avons peut-être juste une divergence sur le bon tempo de déploiement. Et bien un bon outil pour contribuer à gérer des productions PV ou éoliennes “massives” dans un pays tempéré comme la France, c’est tout simplement le cumulus d’ECS electrique. Ca coute rien ou presque, vous chauffez votre eau “au PV”en mileu… Lire plus »
Verdarie
Invité
Hellekhan Vous savez,votre façon de vous y prendre pour essayer de tirer les vers du nez ne trompe personne. Tout le monde comprend l’intérêt pour vous d’essayer de savoir de quoi se compose mon invention puisque vous êtes vous même dans le stockage d’hydrogène dont je dis en général beaucoup de mal. Mais c’est pour un bien ! Quant à ce que je dis ou ce que j’ai pu dire, je n’en retire rien ! Et si pour vous il y à des invraissemblances dans mes propos ce n’est dù qu’au fait que n’ayant pas protégé cette innovation ( puisque… Lire plus »
Verdarie
Invité
Hellekhan Vous savez,votre façon de vous y prendre pour essayer de tirer les vers du nez ne trompe personne. Tout le monde comprend l’intérêt pour vous d’essayer de savoir de quoi se compose mon invention puisque vous êtes vous même dans le stockage d’hydrogène dont je dis en général beaucoup de mal. Mais c’est pour un bien ! Quant à ce que je dis ou ce que j’ai pu dire, je n’en retire rien ! Et si pour vous il y à des invraissemblances dans mes propos ce n’est dù qu’au fait que n’ayant pas protégé cette innovation ( puisque… Lire plus »
Hellekhan
Invité
C’est de faire croire aux pigeons potentiels,que l’on voudrait savoir de quoi se compose son “invention” en la dénigrant et espérant ainsi qu’il en dirait suffisamment plus sur sa prétendue invention pour que l’on retrouve tout seul ou en équipe sa prétendue invention. Ce genre d’escroc typique ajoute que; s’il y à des invraissemblances dans ses propos ,cela ne serait dù qu’au fait que n’ayant pas protégé cette innovation ( puisque il souhaite la mettre au point après accord avec l’entreprise qui lui en donnerait les moyens) il ne peux qu’évoquer ses possibilités et certains de ses caractères(qui ne sont… Lire plus »
Verdarie
Invité
@ Sicetaitsimple Bonjour, Lorsque j’évoque la question du stockage, je ne parle pas de ce qui se fait dans les smart mais plutôt dans les STEP. Je veux dire par là, de grandes unités de stockage pouvant produire une grande quantité d’énergie électrique pendant plusieurs jours. Ce qui est génant dans les blogs c’est que souvent faute de temps on à un peu de mal à se comprendre faute de dialogue suffisant. Ce que je comprend dans ce que vous me dites c’est que votre créneau se situe plus dans le cadre de la maison individuelle alors que mon idée… Lire plus »
Verdarie
Invité
@ Sicetaitsimple Bonjour, Lorsque j’évoque la question du stockage, je ne parle pas de ce qui se fait dans les smart mais plutôt dans les STEP. Je veux dire par là, de grandes unités de stockage pouvant produire une grande quantité d’énergie électrique pendant plusieurs jours. Ce qui est génant dans les blogs c’est que souvent faute de temps on à un peu de mal à se comprendre faute de dialogue suffisant. Ce que je comprend dans ce que vous me dites c’est que votre créneau se situe plus dans le cadre de la maison individuelle alors que mon idée… Lire plus »
Verdarie
Invité
@ Sicetaitsimple Bonjour, Lorsque j’évoque la question du stockage, je ne parle pas de ce qui se fait dans les smart mais plutôt dans les STEP. Je veux dire par là, de grandes unités de stockage pouvant produire une grande quantité d’énergie électrique pendant plusieurs jours. Ce qui est génant dans les blogs c’est que souvent faute de temps on à un peu de mal à se comprendre faute de dialogue suffisant. Ce que je comprend dans ce que vous me dites c’est que votre créneau se situe plus dans le cadre de la maison individuelle alors que mon idée… Lire plus »
Verdarie
Invité
@ Sicetaitsimple Bonjour, Lorsque j’évoque la question du stockage, je ne parle pas de ce qui se fait dans les smart mais plutôt dans les STEP. Je veux dire par là, de grandes unités de stockage pouvant produire une grande quantité d’énergie électrique pendant plusieurs jours. Ce qui est génant dans les blogs c’est que souvent faute de temps on à un peu de mal à se comprendre faute de dialogue suffisant. Ce que je comprend dans ce que vous me dites c’est que votre créneau se situe plus dans le cadre de la maison individuelle alors que mon idée… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Je ne suis pas sûr d’avoir tout compris…. Par exemple “Pouvoir stocker SUFFISAMMENT permettrait sans doute aux ENR de perdre leur caractère aléatoire ?”. La réponse est clairement non: vous avez des EnR qui resteront aléatoires et vous allez mettre en parallèle un système qui ne produit rien mais qui coûte. Ce sera certainement à un certain moment obligatoire, je dis juste que c’est la dernière des solutions à envisager et qu’il y en a avant de bien plus performantes (toujours dans le cadre d’un grand réseau).

Dan1
Invité

“Pouvoir stocker SUFFISAMMENT permettrait sans doute aux ENR de perdre leur caractère aléatoire ?” Ben non, le stockage ne fera pas perdre le caractère intrinséquement intermittent et aléatoire de certaines EnR. Le stockage permettra simplement d’ajouter des systèmes qui pallieront ce caractère. Mais ces palliatifs doivent être inventés et ilsont un coût. Pour les EnR, il faut donc bien raisonner système et son corollaire le coût systèmique comme le préconisait la Cour des Comptes : le raisonnement systémique fait entrevoir le HIC du système : C’est aux pages 193 à 195.

Sicetaitsimple
Invité

Et toujours la datation des messages merdique d’Enerzine…mais au moins nous sommes en phase.

Verdarie
Invité
@ Sicétaitsimple Oui c’est pas facile de suivre une conversation, il faut relire des commentaires qui sont repris par d’autres et qu’on fini par mélanger.Mais malgré tout le dialogue avance. Parce que je ne crois pas qu’on aurait pu se parler en l’absence du net ? C’est sans doute là qu’il faut chercher le progrès ! Pouvoir parler à des gens de milleux différents qui ont donc des visions différentes des choses pour pouvoir les confronter. Toujours dans un but d’amélioration. (La réponse est clairement non: vous avez des Enr qui resteront aléatoires et vous allez mettre en parallèle un… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Bah oui, c’est quand même ballot que votre système ne soit pas prêt pour la conférence de Paris….

Tech
Invité
pas intervenu sur le stockage car je m’étais mis “au vert” :o))) les lecteurs assidus d’enerzine le savent je suis un prostockage, jusqu’à en obliger toutes les nouvelles installations à en prévoir un ! oui même les EPR !!! qui ne pourront utiliser ni les barrages ni le gaz charbon quand ils s’arrêteront de façon “impromptue” car à ce moment ils serot eux aussi “intermittents”! et les solutions de stockages évolue en diversité performance et prix tous les jours, donc comme 6CT je ne dis pas pour aujourd’hui mais demain c’est de plus en plus possible. par contre pour verdarie… Lire plus »
Dan1
Invité

“Les lecteurs assidus d’enerzine le savent je suis un prostockage” Le problème n’est pas d’être pour ou contre le stockage, mais de trouver des solutions de stockage de masse à longue constante de temps acceptables par les habitants à des coûts raisonnables. PRO ou ANTI n’a aucun sens sauf sur les forums ou l’incantation est reine.

Tech
Invité

pour trouver des solutions, il faut de la recherche et des prototypes, qui coutent cher, mais rien qu’avec le surcout de l’EPR il y aurait certaienet de quoi réduire le cout de beaucoup de porjets de stockage ;o)) comment se fait il que vous ne dites rien sur l’utilisation de l’hydraulique (donc du stockage de masse à longue constante!) par le Nuke, pourquoi seul le nuke pourrait-il en bénéficier?

Dan1
Invité
Avec le surcoût de l’EPR, on pourrait ponctuellement dégager 3 à 4 milliards pour la recherche, mais c’est one shot ! En revanche, avec les recettes du futur EPR on pourra dégager bien plus de milliards. Et je ne vous parle même pas des milliards que l’on pourrait dégager en limitant voire en supprimant les subventions massives et renouvelables aux nouvelles EnR soit-disant déjà compétitive. Enfin si, je vais vous en parler : le potentiel est de 3 milliards tous les ans Et ce serait 73 milliards disponibles pour la recherche d’ici 2025. Vous voyez, il y a des solutions… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

vous ne dites rien sur l’utilisation de l’hydraulique (donc du stockage de masse à longue constante!) par le Nuke, pourquoi seul le nuke pourrait-il en bénéficier?v C’est-à-dire? On “trie les electrons” à l’entrée des STEP?

Dan1
Invité
Oui oui, c’est une idée écologique détournée et c’est devenue le tri sélectif des électrons. En fait à l’entrée des STEP, il y a un très gros commutateur rapide et à chaque fois que des électrons verts se présentent, ils sont déviés à la terre. Seuls les électrons nucléaires peuvent accéder aux pompes pour faire remonter l’eau. Pas très joli, mais fallait bien trouver une solution pour avantager le nucléaire ! Vous remarquerez que l’on fait le même tri quand on vend de l’électricité exclusivement verte : dans votre prise de courant, seuls les électrons verts peuvent passer. En fait,… Lire plus »
Verdarie
Invité
@ Tech Je ne fait pas un secret de Polichinel de la solution de stockage que je propose mais je ne veux pas encourager des recherches qui pourraient me priver de ma découverte.De là ma discrétion. Il sera bien temps d’en parler lorsqu’elle pourra être mise en oeuvre.Mais si vous êtes intéressé il est sans doute possible de se rencontrer ? Plutôt sur Toulouse pour limiter mes frais. Car comme vous le dites vous même les recherches coûtent chers et lorsqu’on pense avoir de bonne chance sur une innovation, il faut encore pouvoir la concrétiser par un prototype dont il… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Eh, Dan1, c’est même pas vrai ce que vous racontez! Faut quand même pas prendre les lecteurs d’Enerzine pour des blaireaux! Par contre, Tech, lui, va nous expliquer ça sérieusement. Alors, les STEP, “pourquoi seul le nuke pourrait-il en bénéficier?”

plouc73
Invité
Pour la Bretagne, dont le Conseil Régional met en avant des réalisations écologiques, on ne comprend pas vraiment tout. Le stockage par exemple. Depuis des années, certains (dont je suis) préconisent de construire une STEP à Guerledan (dans les monts d’Arrée) d’une puissance de 700 W, toutefois avec une durée de stockage journalière pour remédier aux variations de productionn des Enr. Mais certains écologistes bon teint s’opposent de manière virulente à ce projet. (Tout ouvrage hydraulique étant par définition condamnable). Autre contradiction. Lorsqu’il fait fonctionner une STEP, le producteur (EDF en général) doit acquitter 2 fois le TURPE, une fois… Lire plus »
Verdarie
Invité

@ Plouc 73 @ Steph Agissez au lieu de discutailler avec ceux qui trouveront toujours des arguments fallacieux pour s’opposer aux projets d’énergie renouvelable. Je propose un système de stockage qui permettrait au cabinet des “bras long” d’accepter ce projet, que je ne peux pas porter seul pour de multiples raisons. (étude de faisabilité, prototype, protection,création d’entreprises, etc..) Je vous propose une rencontre sur Toulouse pour en discuter et donc commencer d’agir réellement, que proposez vous de votre côté ?

wpDiscuz