Bretagne : vers 2 nouvelles lignes électriques à 225.000 volts

Dans le cadre du pacte électrique breton, deux lignes électriques souterraines à 225.000 volts sont sur le point d’être construites ; La première relie La Martyre au cycle combiné à gaz de Landivisiau (Finistère) tandis que la seconde s’étend entre le Morbihan et les côtes d’Armor.

Raccorder le cycle combiné à gaz de Landivisiau

L’arrêté du 22 avril 2015 portant déclaration d’utilité publique d’un ouvrage de transport d’électricité, publié au journal officiel du 7 mai 2015, prévoit la création d’une liaison souterraine à 225 000 volts et d’une longueur d’environ 20 km, qui reliera le poste RTE de La Martyre et le poste de livraison Ponant du cycle combiné à gaz de Landivisiau (Finistère).

Avec la création de la liaison souterraine, la future centrale à cycle combiné au Gaz (CCG), qui doit être construite dans le cadre d’un appel à projet lancé au sein du Pacte électrique breton, pourra être intégrée au réseau d’électricité. Technologie propre, cette centrale est une installation thermique produisant de l’électricité à partir du gaz naturel et par la récupération de chaleur émise par les gaz de combustion.

Projet « Filet de Sécurité » entre le Morbihan et les côtes d’Armor

A l’issue de l’enquête publique qui s’est déroulée durant l’été 2014, un second arrêté publié au JO du 7 mai 2015, a déclaré « d’utilité publique » le projet de construction de cette ligne souterraine à 225 000 volts reliant les postes électriques de Calan (Morbihan), Mûr-de-Bretagne et Plaine-Haute (Côtes d’Armor). L’objectif de la mise en place de cette ligne est de sécuriser l’alimentation électrique en Bretagne, et permettre le bon acheminement de l’électricité issue des installations d’énergies renouvelables de la région (à terre et en mer).

La liaison de 76 km, qui représente un investissement d’environ 120 millions d’euros, traversera 19 communes des deux départements. Sa mise en service est prévue pour novembre 2017.

Bretagne : vers 2 nouvelles lignes électriques à 225.000 volts

Le Pacte électrique Breton : 3 piliers pour une gestion durable de l’électricité

La Bretagne est caractérisée par un approvisionnement en électricité fragile, alors que sa consommation d’électricité augmente plus rapidement que la moyenne nationale. Les Conférences bretonnes de l’énergie ont permis de trouver un consensus entre les acteurs économiques et institutionnels (l’Etat, l’Ademe, l’ANAH, le Conseil régional, et RTE), qui ont signé le Pacte électrique breton le 14 décembre 2010. Ce Pacte repose sur trois piliers : Maîtrise de la demande d’énergie ; Développement des énergies renouvelables ; Sécurisation de l’approvisionnement électrique.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz