British Energy remet 4 réacteurs en service

British Energy a remis en marche 4 réacteurs nucléaires au Royaume-Uni.

Ces quatre réacteurs, des centrales de Heysham 1 et Hartlepool, offrent une puissance d’environ 2 350 MW, soit 4% des capacités de production électrique du Royaume-Uni. Ils ont été remis en service après 17 mois d’inactivité : en octobre 2007, une inspection avait révélé de la corrosion sur des cables faisant partie de la chaudière.

Après 17 mois de maintenance, les 4 réacteurs sont remis en service ; les trois premiers fonctionnent déjà à plein régime, le quatrième est remis en route progressivement.

Vincent de Rivaz, CEO d’EDF Energy, a annoncé lors d’une visite du site que le groupe "continuera d’investir dans toutes les centrales nucléaires pour améliorer leurs performances et chercher à étendre leur durée de vie."

Pendant leur mise hors service, British Energy en a profité pour avancer dans son travail de maintenance, qui inclut le remplacement des générateurs de Hartlepool et le remplacement de 3 km de canalisations de refroidissement dans les deux centrales.

Gwen Parry-Jones, directeur de la centrale de Heysham 1, indique que "la remise en marche n’est pas anodine, l’unité a été hors service pendant près d’un an et demi et un programme robuste de remise en route a été développé pour remettre à pleine puissance l’unité et répondre aux problèmes d’équipements qui peuvent survenir au cours du processus."

EDF Energy a acquis British Energy en janvier 2009. Le groupe prévoit de construire 4 nouveaux réacteurs, dont le premier sera opérationnel à la fin 2017.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "British Energy remet 4 réacteurs en service"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
lion
Invité

Ceci est la preuve que des installations électronucléaires peuvent être remises en service après des arrêts prolongés pour maintenance et redémarrer pour de longues périodes.

pierrotb
Invité

Si vous le dites…ca nous fait une belle jambe. Le nucléaire c’est dépassé, la preuve même des salriés syndicalistes et retraités d’EDF le disent pourtant ils ne devraient pas cracher dans la soupe.  1- lenucléiaire empeche l’émergence des ENR 2- le cucléaire pompe les budjets recherche 3- “92% des salariés du secteur souhaitent quitter le secteur”  www.alecoso.fr

dede29
Invité

 et ou avez vous vu les retraités d’EDF cracher dans la soupe ? Moi je ne connais d’anciens exploitants du nucléaire civil qui sont contre la poursuite du nucléaire en France !

wpDiscuz