Bruxelles veut stopper le rejet des petits poissons

La Commission européenne s’inquiète de la menace que représente le rejet de poissons capturés involontairement sur le renouvellement des espèces.

Poissons trop petits, trop jeunes, espèces pas assez rentables, mammifères marins : les prises rejetées à la mer sont nombreuses.

Elles peuvent même atteindre 70 à 90% de certaines pêches aux chalut. Dans l’Atlantique Nord en 2005, les rejets étaient estimés à 1 332 000 tonnes par an, soit 13 % du volume des prises.

Un réél danger pour les espèces : la plupart des prises rejetées à la mer n’y survivent pas.

Dans une communication publiée le 28 mars dernier, la Commission promet de légiférer sur le sujet dès 2008, après une période de consultation. Elle entend mettre en place des mesures restrictives et incitatives, afin d’inciter les pêcheurs à mieux sélectionner leurs prises.

Et garantir ainsi une gestion durable des stocks, conformément à ses engagements pris lors du sommet mondial de Johannesburg.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz