Câble supraconducteur MT : Nexans établit un record

Nexans, le spécialiste français en supraconducteurs a finalisé avec succès le projet Endesa Supercable, en établissant un nouveau record mondial.

En décembre 2009, le câble moyenne tension monophasé (24 kV) a ainsi transporté un courant de 3 200 A dans des conditions de laboratoire, un ampérage près de 10% supérieur à celui de tout câble moyenne tension installé dans le monde. Au cours de dix cycles de charge de 24 heures, ce courant a été appliqué pendant 8 heures par cycle tandis que le câble était soumis à deux fois la tension nominale en continu.

Les partenaires du projet, Nexans, le fournisseur d’énergie espagnol Endesa S.A. et l’Institut des Sciences des Matériaux de Barcelone ICMAB-CSIC (Institut de Ciència de Materials de Barcelona – Consejo Superior de Investigaciones Científicas) prévoient comme étape suivante une installation sur un réseau d’énergie. Le câble de démonstration, long de 30 mètres, comprenant les extrémités et l’enveloppe cryogénique associées, a fait la preuve de sa viabilité dans le laboratoire de Nexans à Hanovre. Le câble supraconducteur a résisté aux protocoles de test incorporant diverses charges, sous des tensions dépassant la valeur nominale.

Les matériaux supraconducteurs haute température (HTS) présentent une résistance électrique quasi nulle à leur température de fonctionnement, qui est d’environ -200°C. Ils peuvent transporter des courants plus élevés avec des sections considérablement réduites par rapport aux câbles classiques en aluminium ou en cuivre. Les câbles supraconducteurs sont donc bien placés pour former l’artère principale des réseaux de distribution urbains.

« Le projet Supercable d’Endesa démontre les possibilités qui s’ouvrent aux réseaux d’énergie du futur », commente Frank Schmidt, responsable de la division Systèmes HTS de Nexans à Hanovre. « Les sections de réseau haute puissance peuvent bénéficier de l’apport des câbles supraconducteurs, qui offrent une alternative aux technologies traditionnelles en transportant la même puissance à une tension inférieure. Cela permet de réduire aussi bien le nombre de postes transformateurs que les pertes totales sur le réseau, et les économies qui en résultent assureront la viabilité économique des supraconducteurs au cours des années à venir ».

Les câbles supraconducteurs présentent d’autres avantages. En dépit de leur gaine cryogénique externe d’isolation thermique, ils occupent moins d’espace que des câbles similaires en cuivre, tout en offrant la même capacité de transport d’énergie, sans émettre ni champs électromagnétiques ni dégagement de chaleur. Cela permet de placer les différentes phases plus près les unes des autres, ce qui se traduit par un gain d’efficacité dans les conduites souterraines, une caractéristique particulièrement intéressante pour les centres villes avec une densité de population élevée.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Câble supraconducteur MT : Nexans établit un record"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité

Il n’y a peut être pas de transfo , moins de maintenance habituelle , mais quelle énergie dépensée et quede contraintes pour le maintenir à ce froid glacial. Je vois pas trop l’intérêt …

Maurice.arnaud
Invité
Je suppose qu’ils ont du faire un bilan entre l’énergie dépensée pour maintenir le cable à ce froid glacial de -200 degré celsius et l’énergie économisée gràce à ce procédé de transport d’énergie,dont l’article dit qu’il est:”… sans émettre ni champs électromagnétiques ni dégagement de chaleur. Cela permet de placer les différentes phases plus près les unes des autres, ce qui se traduit par un gain d’efficacité dans les conduites souterraines, une caractéristique particulièrement intéressante pour les CENTRES VILLES avec une densité de population élevée”. Les vrais industriels du transport d’énergie électrique qui seront réellement, potentiellement concernés par ce procédé,feront… Lire plus »
wpDiscuz