Canada : Areva traitera 100 % de l’uranium de Cigar Lake

Areva a annoncé lundi la signature d’un accord dans l’exploitation du gisement de Cigar Lake d’une part et du site minier de McClean Lake d’autre part, pour traiter la totalité du minerai d’uranium qui sera extrait à Cigar Lake dans l’usine de McClean Lake (détenu à 70% par Areva).

Découvert en 1981 par Areva, le gisement de Cigar Lake est le deuxième plus grand gisement au monde à forte concentration en uranium (capable de produire plus de cent kilos d’uranium par tonne de roche).

Le gisement devrait entrer en production courant 2013 pour atteindre à pleine capacité une production de 6.900 tonnes d’uranium par an.

L’usine de McClean Lake, exploitée par Areva, est la seule usine au monde capable de traiter des minerais à très haute teneur sans les diluer. Areva a prévu d’y investir près de 150 millions de dollars canadiens (plus de 107 millions d’euros) pour l’optimiser et porter sa capacité de traitement à plus de 8.500 tonnes par an.

« Cet accord stratégique renforce notre position d’acteur majeur au Canada aux côtés de notre partenaire Cameco. Les activités minières sont un atout clé pour le modèle intégré d’Areva et plus que jamais, nous poursuivons nos efforts pour développer le savoir-faire minier qui fait du groupe l’un des leaders mondiaux de l’uranium », a souligné Sébastien de Montessus, Directeur Général Adjoint en charge des activités minières d’Areva.


* Areva est actionnaire à 37,1% de la société d’exploitation gérée par Cameco Corporation (actionnaire à 50,03%). Les partenaires de Cigar Lake sont Areva, Cameco Corporation, Idemitsu et TEPCO ; et ceux de McClean Lake sont Areva, Denison Mines Corp. et OURD (Canada) Co. Ltd

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Canada : Areva traitera 100 % de l’uranium de Cigar Lake"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Dan1
Invité

Quand on voit cet article, on a envie de dire à AREVA : Arrêtez de piller les pays sous développés et de mettre en danger la population de travailleurs esclaves qui vont extraire cet uranium pour le confort des français chauffés aux grille-pains !

Nicias
Invité

Je me demande pourquoi avec un uranium de plus en plus rare et bientôt épuisé, le Canada a mis 32 ans a mettre en exploitation le deuxième plus grand gisement au monde à forte concentration en uranium. Au dela des apparentes difficultés techniques, il y a là un beau paradoxe.

Pierrotb001
Invité

Tiens tiens je vois que M Dan1 a retourné sa veste. C’est plus politiquement correct maintenant de reconnaitre que l’ineptie du chauffage électrique? Mais ne nous trompons pas, la majorité des électrons duc hauffage électrique en France viennent bien des centrales fossiles.

Bachoubouzouc
Invité

“Tiens tiens je vois que M Dan1 a retourné sa veste. C’est plus politiquement correct maintenant de reconnaitre que l’ineptie du chauffage électrique?” Vous n’avez pas vu que son commentaire était ironique ? Sérieux ?

Dan1
Invité
Pour Pierrotb001. “Mais ne nous trompons pas, la majorité des électrons duc hauffage électrique en France viennent bien des centrales fossiles.” Ah bon, et pourriez-vous me dire d’où viennent ces abominables électrons calorifiques ? Prenez le mois de décembre 2011 et dites moi où sont les électrons sales ? Personne n’est parvenu à me démontrer que le chauffage électrique avait un contenu en CO2 abominable (Cf. marius76), même s’il accroît les pointes saisonnières d’appel en puissance. Même en Allemagne (qui n’exporte plus beaucoup ces temps-ci), il n’y a pas que du charbon-lignite puisqu’il reste pas mal de nucléaire : Et… Lire plus »
Tonys
Invité

Dan1, vous admettrez quand même que le chauffage électrique par effet joule n’est pas optimal question point de vue rendement énergétique global, non? Je sais bien que c’est assez pratique pour chauffer rapidement de petites surfaces (usage intermittent type sale de bain) et que l’investissement est sans aucune mesure avec les pompes à chaleur ou autre chaudières à condensation, mais de là à glorifier le chauffage par effet joule!

Dan1
Invité

Personnellement, je ne suis pas fan du chauffage électrique particulièrement avec des convecteurs. Mais il existe plusieurs formes de chauffage électrique surtout si on y met les PAC. On notera d’ailleurs que le kWh électrique étant deux à trois fois plus cher que le gaz, cela reste un chauffage qui incite à économiser les kWh : En fait, je me limite à constater qu’en France le chauffage électrique n’est pas globalement très émetteur de CO2 comme une certaine note de l’ADEME voulait le faire croire.

Dan1
Invité

“Prenez donc le mois de décembre 2010 qu’on se marre un peu…” Mias c’est déjà fait… depuis un an environ. Cherchez bien sur Enerzine !

wpDiscuz