Canada : conversion à la biomasse réussie pour la centrale d’Atikokan

La centrale d’Atikokan – anciennement alimentée au charbon – basée au Canada a été complètement convertie à la biomasse afin de produire de l’électricité et répondre aux besoins locaux du Nord-Ouest de la province de l’Ontario.

Cette installation, qui emploie 70 personnes à temps plein, a brûlé ses dernières réserves de charbon en septembre 2012. Sa conversion, qui a débuté au milieu de 2012, a consisté à construire deux silos et à modifier les chaudières pour recevoir la biomasse. Le projet a mis à contribution plus de 200 ouvriers et techniciens hautement qualifiés.

La centrale d’Atikokan fournira de l’électricité renouvelable en période de pointe et peut être mise en marche quand la demande d’électricité est élevée.

Une combinaison énergétique sans charbon entraînera une réduction importante des émissions polluantes ainsi que l’assainissement de l’air et de l’environnement. La biomasse qui alimente la centrale d’Atikokan est récoltée et transformée en Ontario. Les fournisseurs locaux ont tiré parti de cette occasion pour conclure des contrats d’approvisionnement en granulés avec des acheteurs étrangers. Deux compagnies du Nord-Ouest de l’Ontario fourniront chacune 45.000 tonnes de granulés de bois par an.

"Une nouvelle ère commence en Ontario; une ère où l’air sera plus pur et où les coûts multiples de production d’électricité avec du charbon ne seront plus qu’un souvenir. La conversion réussie de la centrale d’Atikokan à la biomasse fera de l’Ontario un chef de file mondial dans l’utilisation de combustible écologique pour produire de l’électricité" a précisé Bob Chiarelli, Ministre de l’Énergie.

"Il est gratifiant de voir que les efforts déployés dans ce projet portent très largement fruit. Atikokan est maintenant le siège de la plus grande installation de production énergétique alimentée entièrement par la biomasse en Amérique du Nord. Cette centrale contribuera à assurer la sécurité énergétique dans le Nord-Ouest de l’Ontario et apportera des bienfaits pour la santé et l’emploi aux habitants d’Atikokan pendant des décennies. Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont appuyé ce projet au fil des années pendant que nous travaillions pour en faire une réalité" a ajouté Bill Mauro, Député provincial de la circonscription de Thunder Bay-Atikokan.

"Le Nord-Ouest de l’Ontario est à la fine pointe de certains développement forts passionnants dans les mines et la foresterie, et je me réjouis grandement que notre gouvernement agisse pour répondre aux futurs besoins énergétiques de notre région. Cette centrale apporte non seulement de l’électricité propre à la population ontarienne mais crée aussi des possibilités économiques prometteuses et des emplois durables pour la population du Nord-Ouest de l’Ontario" s’est réjouit Michael Gravelle, Député provincial de la circonscription de Thunder Bay-Supérieur Nord.

"Presque la totalité de l’électricité produite par OPG provient de sources qui n’entraînent virtuellement pas d’émissions responsables du changement climatique ou du smog. La centrale d’Atikokan est un ajout unique à notre portefeuille d’énergie propre car elle fournit de l’énergie renouvelable acheminable qui peut servir quand le réseau énergétique en a besoin", a conclu Tom Mitchell, PDG d’Ontario Power Generation.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz