Canada : l’Ontario sortira de l’ère du charbon d’ici la fin de l’année

La province la plus peuplée du Canada a annoncé la fermeture, d’ici fin 2013, de ses dernières centrales à charbon, soit un an avant la date qui est prévue dans le programme de "cessation de l’utilisation de l’énergie au charbon".

D’ici la fin de l’année, la province aura fermée 17 de ses 19 centrales à charbon. En 2014, elle deviendra l’une des premières régions du monde à éliminer l’utilisation du charbon comme source d’énergie.

"Cela réduira de façon significative les émissions polluantes, permettant ainsi aux familles ontariennes de respirer un air plus sain et de bénéficier d’un environnement plus propre. Les centrales à charbon émettent en effet nombre de polluants qui affectent la santé et l’environnement" a indiqué le gouvernement de la Province de l’Ontario.

Cette fermeture anticipée des 2 plus grandes centrales à charbon, basées à Nanticoke et Lambton dans le sud de la province, serait la conséquence du développement rapide des "smart grids", des efforts en matière de "diversification de l’approvisionnement en énergies renouvelables" et de l’accroissement de "l’efficacité de ces solutions". Par ailleurs, les énergies ‘propres’ et les systèmes électriques de dernière génération auront permis la création de dizaines de milliers d’emplois.

Selon le fDi Report 2012 – Global Greenfield Investment Trends, publié par le think tank du Financial Times, fDi Intelligence : "L’Ontario est la région du monde qui a connu le plus de projets liés aux énergies renouvelables en 2011". Ainsi, à lui seul, cette année, le secteur des énergies renouvelables a vu affluer un capital investissement d’un montant de 12 milliards de dollars (soit 9 milliards d’euros).

Canada : l'Ontario sortira de l'ère du charbon d'ici la fin de l'année

[ Centrale à charbon : Nanticoke ci-contre // Lambton ci-haut ]

"Lorsque nous avons été élus en 2003, nous avons décidé de mettre fin au charbon comme énergie afin de protéger nos vastes étendues boisées et d’assainir notre air. Grâce aux efforts de tous les Ontariens en matière de conservation de l’environnement, nous avons aujourd’hui atteint notre objectif. Les Ontariens peuvent désormais mieux respirer", a lancé Dalton McGuinty, Premier Ministre de l’Ontario.

"Nous sommes à la pointe du progrès aujourd’hui. Les familles ontariennes respirent un air plus propre et pourront ainsi vivre plus sainement aujourd’hui et dans le futur", a poursuivi Chris Bentley, Ministre de l’Energie de l’Ontario.

Depuis 2003, l’Ontario a réduit son utilisation de charbon de près de 90%. En 2014, la province Canadienne estime que la proportion du charbon sera inférieure à 1% de l’énergie utilisée dans la province, alors que cela représentait 25% en 2003. Aujourd’hui, plus de 80% de l’énergie produite en Ontario provient des énergies alternatives : "hydraulique", "nucléaire" et "énergies renouvelables".

Enfin, les émissions des centrales électriques de l’Ontario seront fortement à la baisse compte tenu de la non utilisation du charbon, passant de 41,4 mégatonnes en 2000 à seulement 5 mégatonnes après 2020.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Canada : l’Ontario sortira de l’ère du charbon d’ici la fin de l’année"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Oliv7431
Invité

Bonjour dommage que l’article ne parle pas des ressources utilisées pour compenser l’énergie produite par les centrales à charbons. Dans l avant dernier paragraphe on parle de l’énergie produite en Ontario…Cela aurait été, à mon sens, plus interessant de connaitre l’origine de l’énergie consommée.

Pas naif
Invité

Cela fait des décennies que de nombreuses Régions de France n’utilisent plus le charbon, disons 90% d’entr-elles. Alors un peu de modestie, Gouvernement ontarien.

Cafaitpeur
Invité

Je vois que le lobby anti-ENR ne manque pas une occasion de les critiquer, même indirectement… Bel état d’esprit de ceux qui nous polluent pour 1 million d’années avec leur cochonnerie d’atome que de mettre en avant que “environ 90 % des provinces françaises n’utilisent plus le charbon ; un peu de modestie …”. Dommage que PasNaïf oublie de préciser que 100 % des provinces françaises sont sous le risque d’un Tchernobyl ou d’un Fukushima français !

Dan1
Invité
L’Ontario est très volontariste pour SORTIR DU CHARBON, notamment pour des raisons de santé publique, pour le reste faut voir : Extrait du communiqué du ministère de l’énergie : “L’Ontario remplace le charbon par des sources d’énergie non polluantes comme l’énergie nucléaire et les énergies renouvelables, ainsi que par des sources peu polluantes comme le gaz naturel. Le gaz naturel produit près de 70 pour cent de moins de particules que le charbon et virtuellement aucune émission de mercure de dioxyde de soufre. En 2011, plus de 80 pour cent de notre électricité provenait de sources non polluantes.” Et pour… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Mais que font Greenpeace et Stop-Nogent?

wpDiscuz