Canadian Solar, Suntech et Yingli Green Energy dans le même bateau

La Commission européenne a annoncé la semaine dernière l’ouverture d’une enquête antidumping sur les produits solaires chinois, entrainant dans son sillage un nombre important de commentaires, de soulagement, mais aussi son lot d’inquiétudes de la part des acteurs concernés.

Après avoir publié les arguments du groupement EU ProSun, favorable à l’ouverture de cette enquête, l’Alliance pour une énergie solaire accessible (AFASE) a exprimé à son tour son opinion sur le sujet : "le protectionnisme relève d’une vision à court-terme".

Par ailleurs, voici également les réactions de 3 sociétés chinoises spécialisées dans le photovoltaïque : Canadian Solar, Suntech et Yingli Green Energy.

« Nous ne pratiquons pas le dumping. Notre entreprise est présente dans le monde entier et à ce titre, nous continuerons à respecter les pratiques commerciales loyales en vigueur au plan international. Nous sommes cotés au NASDAQ et faisons preuve d’une transparence totale quant à nos coûts de production et au coût du capital », a déclaré Gregory E. Spanoudakis, président des activités européennes de Canadian Solar.

« La mission de notre industrie est de rendre l’énergie solaire accessible à tous et nous sommes convaincus que des barrières commerciales ne feront que retarder l’accomplissement de cet objectif. » a déclaré M. Zhengrong Shi, Président Exécutif du Conseil d’Administration et Directeur de la Stratégie de Suntech. « En tant que société internationale cotée au NYSE, nous pouvons démontrer notre stricte adhésion à l’équité des pratiques commerciales internationales. Nous passons actuellement en revue l’avis d’enquête et coopérerons entièrement avec la Commission Européenne dans son investigation. »

" L’industrie solaire est basée sur une chaîne de valeur mondiale et complexe, et sera donc considérablement affectée par le protectionnisme commercial. Il n’y aurait pas de gagnants, mais en vérité d’incommensurables dommages et une régression de notre objectif fondamental de faire du sol aire une source d’énergie rentable à la disposition de tous . En outre, de telles actions retarderaient considérablement l’apparition d’un marché de l’électricité solaire durable sans le soutien des gouvernements ", a déclaré Darren Thompson, Directeur Général de Yingli Green Energy Europe GmbH.

 

Pendant ce temps (en France)

Le gouvernement Français à travers les ministres de l’écologie (D. Batho) et du Redressement productif (A. Montebourg) s’est félicité de cette initiative. Les deux ministres ont indiqué dans un communiqué qu’il demeurait "essentiel de garantir à la filière photovoltaïque, comme à toutes les autres filières, les conditions d’une concurrence loyale permettant leur développement efficace et pérenne, tout en s’assurant de la plus haute qualité environnementale des produits."

"Ce développement, seul à même de lutter efficacement contre le réchauffement climatique, suppose en effet des garanties d’équité en termes économiques et commerciaux, mais aussi de respect des normes sociales et environnementales." ont t-ils ajouté.

Les Ministres ont souligné également l’importance d’une coopération internationale renforcée pour atteindre les objectifs partagés de réduction des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial et de transition vers un système énergétique plus durable.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Canadian Solar, Suntech et Yingli Green Energy dans le même bateau"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
b api
Invité

Quand va t on s’intéresser au véritable contenu carboné d’une installation photovoltaïque, ou toute autre d’ailleurs ? S’il faut 20 ans pour compenser le contenu carboné d’une centrale PV, elle a beau être économiquement viable, elle ne sert pas l’objectif fondamental consistant à réduire l’impact carboné ! Qui a des études réalistes sur le contenu carboné des installations finies ? Où les trouver ?

gp
Invité
cher b api, de nmbreuses études ont déjà été réalisées à ce sujet, que ce soit par les fabricants eux-mêmes (ce qui conduit inévitablement à un lot de critique vis-à-vis de certains détracteurs compte tenu du peu d’objectivement supposé de ces études) ou par des organismes indépendant (CEA, ADEME, BET spécialisé, etc…) Résultat : on est heureusement très loin du chiffre que vous avancez certainement de façon totalement hazardeuse (?). Par exemple, pour un parc éolien jouissant de conditions de vent très favorable, le temps de retour Carbone est < à 1 an, malgré les quantités relativement importantes de béton… Lire plus »
Berti49
Invité

peut être qu’un jour on arrêtera de dire qu’une centrale PV à un durée de vie de 20 ans aussi… il faut faire la différence entre contrat d’achat et production d’éléctricité PV… si le démontage des éoliennes est obigatoire, il n’en est rien pour le PV en toiture par exemple

Catalan
Invité

Ne sponsorise pas aussi les entreprises du PV en achetant à tarif fort l’électricité produite ! je ne vois pas pourquoi la CSPE payée par TOUS les françaisn bénéficierait seulement à quelques priviliégiés ! le problème de la France c’est qu’elle sponsorise tout azimut ! et que malheuresement Silpro n’existe plus, alors que de toute façon les cellules assemblés ne seront jamais de fabrication Françaises ! et first solar es ce une entreprise française ? sponsorisée par EDF ?

Sicetaitsimple
Invité

J’avais retenu d’un faisceau d’informations diverses et variée qu’environ 2 ans étaient nécessaires pour que qu’une installation PV compense sa fabrication en termes de CO2. Soit quelque chose de raisonnable, je ne pense pas que les autres moyens de production soient bien mieux ou bien moins lotis. Ceci dit, si quelqu’un a une étude récente et sérieuse sur le sujet, ça m’interesse.

Mamouth
Invité

Merci à GP pour son intervention. Une autre source : Une centrale solaire peut très bien tenir largement plus de 20 ans. Celles qui ont été faites et entretenues il y a plus de 30 ans fonctionnent encore avec des rendements au-delà des garanties constructeurs (ex: la première installation PV connectée réseau en Allemagne à Oldenburg).

wpDiscuz